Naviguer "Places"

Afficher 121-140 de 2167 résultats
Article

Bataille de la crête de Vimy

La bataille de la crête de Vimy, pendant la Première Guerre mondiale, s’est déroulée sur le front Ouest, dans le nord de la France, du 9 au 12 avril 1917. Elle constitue la victoire militaire canadienne la plus célébrée, allant parfois jusqu’à être considérée comme le symbole quasiment mythique de l’émergence du sentiment et de la fierté d’appartenir à la nation canadienne. Les quatre divisions du Corps canadien, combattant ensemble pour la première fois, ont attaqué la crête du 9 au 12 avril 1917 et ont réussi à l’arracher des mains de l’armée allemande. Bien que cet exploit ait constitué, à ce moment-là de la guerre, l’avancée territoriale la plus importante jamais réalisée par les forces alliées, il n’aura finalement que peu d’influence sur le résultat du conflit. Plus de 10 600 Canadiens ont été tués ou blessés pendant l’assaut. De nos jours, un monument emblématique blanc, érigé au sommet de la crête, rend hommage aux 11 285 Canadiens tués en France pendant toute la guerre et restés sans sépulture.

Article

Bataille de Passchendaele

La bataille de Passchendaele, aussi connue sous le nom de troisième bataille d’Ypres, a été livrée pendant la Première Guerre mondiale, du 31 juillet au 10 novembre 1917. Elle a eu lieu sur le saillant d’Ypres sur le front occidental, en Belgique, où les armées allemandes et alliées avaient été immobilisées depuis trois ans. Le 31 juillet, les Britanniques entreprennent une nouvelle offensive, tentant de briser les lignes allemandes en saisissant une crête près du village en ruines de Passchendaele. Le 26 octobre, après l’échec des troupes britanniques, australiennes et néozélandaises à l’attaque, le Corps canadien s’est engagé dans la bataille. Le 6 novembre, les Canadiens ont capturé la crête, malgré un pilonnage d’artillerie et une pluie abondante qui a transformé le champ de bataille en bourbier. Près de 16 000 Canadiens ont été tués ou blessés. La bataille de Passchendaele n’a eu aucun effet réel sur les efforts des Alliés, et est devenue un symbole des massacres insensés de la Première Guerre mondiale.

Article

Bataille des plaines d’Abraham

La bataille des plaines d’Abraham (13 septembre 1759), aussi appelée bataille de Québec, est un moment décisif de la guerre de Sept Ans et de l’histoire du Canada. Une force d’invasion britannique, menée par le général James Wolfe, bat les troupes françaises dirigées par le marquis de Montcalm et les oblige à céder la ville de Québec aux Britanniques. Les deux commandants en chef meurent de blessures subies lors de la bataille. Les Français ne reprennent jamais la ville et perdent la Nouvelle-France en 1760. À la fin de la guerre, en 1763, la France cède aux Anglais plusieurs colonies, dont le Canada.

Article

Bathurst

Bathurst, Nouveau-Brunswick, constituée en tant que ville en 1966; population : 11 897 habitants selon le recensement de 2016; 12 275 habitants selon le recensement de 2011. La ville de Bathurst au Nouveau-Brunswick est située en bordure du Havre de Bathurst, un estuaire où la rivière Nepisiguit rejoint la baie des Chaleurs. Bathurst est le centre administratif, commercial, culturel et éducatif du Nord-Est du Nouveau-Brunswick. La ville fait partie, conjointement avec les municipalités de Beresford, Nigadoo, Petit-Rocher, Pointe-Verte et Belledune, de la Commission de services régionaux Chaleur. Elle est située à proximité de la Première Nation de Pabineau.

Article

Bathurst, inlet

L'inlet Bathurst est l'extension Sud-Est de la Baie du Couronnement. Il pénètre la côte arctique sur une distance d'environ 200 km. Le hameau de Bathurst Inlet est situé à l'embouchure de la rivière Burnside. Celle-ci prend sa source dans le lac Contwoyto au sud-ouest.

Article

Batoche

La communauté métisse de Batoche est un lieu historique national dans le centre de la Saskatchewan.

Article

Battleford

En 1905, la ligne de chemin de fer atteint la région, mais le Canadian Northern Ry choisit de contourner Battleford, ce qui entraîne plus tard l'établissement du village voisin de North Battleford.

Article

Beaconsfield

Beaconsfield tire son nom de Benjamin Disraeli, premier comte de Beaconsfield (1804-1880), le premier ministre préféré de la reine Victoria.

Article

Beauceville

Beauceville est à 80 km environ au sud-est de la ville de Québec, sur la rivière Chaudière. Chef-lieu de la municipalité régionale Robert-Cliche, elle compte parmi ses industries l'imprimerie commerciale, les produits laitiers et fromagers, le recyclage du caoutchouc, le bois et les textiles.

Article

Beaumont

Beaumont, ville de l'Alberta.; pop. 13 284 (recens. 2011), 8961 (recens. 2006); constitué en tant que village en 1973, puis en tant que ville en 1980. Beaumont est située à 5 km au sud d'Edmonton et son nom fait allusion à la colline sur laquelle la ville est érigée.

Article

Beauport

En 1634, Robert Giffard reçoit la seigneurie de Beauport de la Compagnie des cent associés. En 1698, attirés par le moulin à farine et les terres agricoles, 444 pionniers français s'établissent à l'est de la rivière Beauport.

Article

Beausejour

Après l'achèvement du chemin de fer en 1887 et la vague d'immigration en provenance de l'Europe de l'Est et des pays scandinaves dans les années 1890, la ville s'impose comme principal centre administratif et centre de services du district agricole avoisinant.

Article

Beaver Creek

Située immédiatement à l'est de la frontière Alaska-Yukon, la localité compte un bureau des douanes canadiennes, une piste d'atterrissage et des industries de services pour les voyageurs empruntant la route de l'Alaska. Beaver Creek est la localité la plus à l'ouest sur le territoire canadien.

Article

Beaverlodge

Beaverlodge, ville de l'Alberta; population 2365 (recens. 2011), 2264 (recens. 2006); constituée en tant que village en 1929, puis en tant que ville en 1956.

Article

Bécancour

Cette ville porte le nom de René Robineau de Bécancour, chef d'une expédition contre les Iroquois en 1696. En 1669, des missionnaires français établissent les premiers contacts avec les Abénakis de la région, et une colonie européenne permanente s'y établit trois ans plus tard.

Article

Bedford

Bedford, communauté urbaine de la N.-É.; est située en amont du bassin de Bedford, dans la municipalité régionale de Halifax.

Article

Behchokò

Behchokò, hameau des T. N.-O., gouvernement communautaire; constitué en 2005; population 1926 (recens. 2011), population 1894 (recens. 2006), est situé près du bras nord du Grand lac des Escalves, à 106 km au nord-ouest de Yellowknife.

Article

Bella Coola (C.-B.)

Bella Coola, localité non constituée de la Colombie-Britannique; population 135 (recens. 2006), 167 (recens. 2011). Bella Coola est une petite communauté située le long du bras Nord du détroit de Burke.

Article

Belledune

Belledune, village du Nouveau-Brunswick.; population 1548 (recens. 2011), 1711 (recens. 2006); constitué en 1968; reconstitué en 1994 pour englober Jacquet River, Armstrong Brook, Archibald Settlement, Sunnyside, Becketville et Mitchell Settlement.

Article

Belleville

Belleville, ville de l’Ontario, constituée en 1877, population 50 716 (recensement de 2016), 49 454 (recensement de 2011). Chef-lieu du comté de Hastings, Belleville est située dans la baie de Quinte, un bras du lac Ontario, à environ 180 km à l’est de Toronto, à l’embouchure de la rivière Moira.