Naviguer "Éducation"

Afficher 121-140 de 287 résultats
Article

Frank Bing Wong (Source primaire)

Frank Bing Wong était un caporal sino-canadien dans l’Armée canadienne pendant la Deuxième Guerre mondiale. De 1942 à 1946, il a pris part à la campagne d’Europe du Nord-Ouest. Découvrez les expériences de Frank Wong alors qu’il se remémore les lieux de bataille et l’impact que la libération des Pays-Bas a eu sur l’effort de guerre canadien.

Prenez note que les sources primaires du Projet Mémoire abordent des témoignages personnels qui reflètent les interprétations de l'orateur. Les témoignages ne reflètent pas nécessairement les opinions du Projet Mémoire ou de Historica Canada.

Article

HEC Montréal

​Première école de gestion fondée au Canada en 1907, HEC Montréal (autrefois appelée l’École des hautes études commerciales de Montréal) accueille plus de 13 000 étudiants et forme chaque année plus de 8 000 cadres et dirigeants.

Article

Insolences du Frère Untel, Les

Les Insolences du Frère Untel (1960), de Jean-Paul DESBIENS, ont été publiées de manière anonyme. Rédigé d'une plume fantaisiste, parfois irrévérencieuse, mais toujours incisive, l'ouvrage constitue un éloquent plaidoyer en faveur d'une réforme de l'éducation.

Article

Installations scolaires

Les peuples autochtones qui ont, pendant des millénaires, occupé ce qui est maintenant le Canada, avaient développé des systèmes formels et informels afin d’éduquer les membres de leurs communautés.

Article

Joachim, Walter

Walter Joachim. Violoncelliste, professeur (Düsseldorf, 5 mai 1912, naturalisé canadien en 1957 - Montréal, 20 décembre 2001). À quatre ans, il commence l'étude du violon et, l'année suivante, celle du violoncelle. Puis il poursuit des études au conservatoire de sa ville natale suivirent.

Article

John Baptist James “John the B” Marchand (Source Primaire)

John « the B » Marchand de la réserve d’Okanagan n° 1 était un mitrailleur Bren pendant la Deuxième Guerre mondiale. Il a servi dans l’infanterie de 1943 à 1945. Apprenez-en plus sur les expériences de John Marchand dans les tranchées pendant la campagne d’Italie.

Prenez note que les sources primaires du Projet Mémoire abordent des témoignages personnels qui reflètent les interprétations de l'orateur. Les témoignages ne reflètent pas nécessairement les opinions du Projet Mémoire ou de Historica Canada.

Article

Kelly Kirby Piano Method

Kelly Kirby Piano Method. Connue également sous le nom de Kelly Kirby Kindergarten Method et de Kelly Kirby Introductory Piano Program. Méthode d'enseignement du piano, des rudiments de la musique et de la théorie, destinée aux jeunes débutants âgés de 3 à 5 ans.

Article

La Commission d’enquête sur la situation de la langue française et sur les droits linguistiques au Québec (Commission Gendron)

La Commission d'enquête sur la situation de la langue française et des droits linguistiques au Québec (1969-1973) est une commission royale d'enquête établie par le gouvernement de  Jean-Jacques Bertrand. Constatant l’inégalité des langues française et anglaise et l’hésitation de l’État fédéral à prendre des mesures pour favoriser l’autonomie de la population canadienne-française et son développement global, les travaux de la Commission (appelée commission Gendron) déboucheront sur une série de recommandations qui ouvriront la voie à l’adoption des lois linguistiques de 1974 et de 1977 (voir Politiques linguistiques du Québec).

Article

La Commission royale d’enquête sur l’enseignement dans la province de Québec (Commission Parent)

La Commission royale d’enquête sur l’enseignement dans la province de Québec (1961-1964) aura un impact majeur sur la structuration du système éducatif québécois. Elle recommandera en effet l’adoption de nouvelles méthodes pédagogiques, ainsi que la création de nouvelles structures, notamment le ministère de l’Éducation, les écoles polyvalentes, les cégeps et le réseau de l’Université du Québec.

Article

La méthode Orff

La méthode Orff, connue également sous le nom Orff-Schulwerk ou Musique pour enfants, est une méthode d'éducation musicale conçue par le compositeur allemand Carl Orff (1885-1982).

Article

La résistance et les pensionnats indiens

Les pensionnats indiens étaient des écoles religieuses qui étaient parrainées par le gouvernement et que de nombreux enfants autochtones ont été forcés de fréquenter. Elles ont été instaurées afin d’assimiler les enfants autochtones à la culture euro-canadienne. Les enfants et les parents autochtones n’ont pas simplement accepté le système des pensionnats indiens. Les peuples autochtones se sont battus contre l’État, les écoles et d’autres principaux intervenants du système, et s’y sont également impliqués. Pendant la durée de l’ère des pensionnats indiens, les parents ont agi dans l’intérêt de leurs enfants et de leurs communautés. Les enfants ont réagi de manière à pouvoir survivre.

Mention : M. Meikle / Bibliothèque et Archives Canada / PA-101771

Enfants inuits qui devaient passerl'été à l'école parce qu'ils habitaient trop loin, école de la mission anglicane à Aklavik, 1941. Mention : M. Meikle / Bibliothèque et Archives Canada / PA-101771.


Article

Leonard Braithwaite (Source primaire)

Leonard Braithwaite a servi dans les Forces aériennes du Canada en tant qu’opérateur de matériel de sécurité entre 1943 et 1946. Cependant, sa candidature avait été rejetée à plusieurs reprises par un bureau de recrutement de Toronto parce qu’il était noir. Lisez et écoutez l’histoire de comment Leonard Braithwaite a surmonté l’adversité et servi outre-mer.

Prenez note que les sources primaires du Projet Mémoire abordent des témoignages personnels qui reflètent les interprétations de l'orateur. Les témoignages ne reflètent pas nécessairement les opinions du Projet Mémoire ou de Historica Canada.

Article

Les expériences des Métis dans les pensionnats indiens

Bien que les premiers pensionnats indiens du Canada aient été créés dans l’intention d’assimiler les enfants des Premières Nations à la culture euro-canadienne, les enfants métis et inuits ont également été placés dans ces établissements. Les enfants métis vivaient des conditions quotidiennes semblables aux autres élèves des pensionnats, mais ils étaient souvent considérés comme des marginaux par leurs pairs et les administrateurs. Cette perception a affecté leurs expériences au sein de ces institutions de diverses façons particulières.