Ukrainian Shumka Dancers

Chester Kuc assume la direction artistique du groupe dès sa fondation en 1959. Il est remplacé en 1969 par Orest Semchuk (1969-1982), à qui succède John Pichlyk (1982-1997). Au fil des années, la troupe des Ukrainian Shumka Dancers a vu défiler dans ses rangs plus de 300 danseurs.

Troupe des Ukrainian Shumka Dancers, 2
Troupe des Ukrainian Shumka Dancers (Ed Ellis)
Troupe des Ukrainian Shumka Dancers
Troupe des Ukrainian Shumka Dancers (photo de Ed Ellis).

Ukrainian Shumka Dancers

La troupe des Ukrainian Shumka Dancers d'Edmonton est probablement la mieux connue des 230 troupes et écoles de danse ukrainienne qui existent au Canada. Organisme à but non lucratif, la troupe vise, par son travail, à conserver, à développer et à perfectionner la culture et la danse ukrainiennes au sein du patrimoine canadien.

Chester Kuc assume la direction artistique du groupe dès sa fondation en 1959. Il est remplacé en 1969 par Orest Semchuk (1969-1982), à qui succède John Pichlyk (1982-1997). Au fil des années, la troupe des Ukrainian Shumka Dancers a vu défiler dans ses rangs plus de 300 danseurs.

Les troupes de danse ukrainiennes au Canada ont trois buts principaux. Ils dansent d'abord pour se divertir. Les collectivités ukrainiennes s'adonnent à ce genre d'expression artistique depuis que leurs ancêtres ont immigré au Canada à partir de 1891. La tradition se perpétue jusqu'à aujourd'hui mais tend à être éclipsée par la vague de danse nationale ukrainienne qui survient entre 1927 et 1960. Contrairement à la danse récréative, la danse nationale ukrainienne est présentée sur scène et se fait le symbole explicite de l'identité et de l'ethnicité ukrainiennes. Les danseurs reçoivent une formation spéciale et endossent les costumes de leur peuple, non seulement pour promouvoir la fierté nationale au sein de la collectivité ukrainienne, mais pour mieux faire connaître les moeurs et les traditions de l'Ukraine chez le grand public nord-américain. L'élément national est d'autant plus important que l'Ukraine, a connu des conditions difficiles pendant presque tout le XXe siècle, puisque elle fut longtemps située derrière le Rideau de fer.

Il est clair que si les Ukrainian Shumka Dancers reconnaissent toujours l'importance de danser pour se divertir et pour exprimer leurs sentiments nationaux, une autre dimension s'ajoute à leur art : celle du spectacle et de l'art d'interprétation. Les chorégraphes, les artistes et les autres participants sont très préoccupés par l'esthétique de la danse ainsi que par le désir de faire vivre à leur public une expérience émouvante.

On remarque dans les oeuvres de la troupe une fusion d'éléments canadiens et ukrainiens. Parmi les éléments de la culture ukrainienne, on trouve des pas, des mélodies et des costumes qui symbolisent la culture paysanne et l'histoire de l'Ukraine - héritage que partagent de nombreux membres de la troupe. L'influence du « ballet folklorique » issu des grandes traditions des pays de l'Europe de l'Est se fait aussi sentir, surtout au cours des dernières décennies.

La troupe intègre des éléments canadiens à ses spectacles en portant une attention particulière aux scénarios, qui donnent un sens à ses mises en scène, aux thèmes, qui visent à plaire aux auditoires canadiens et au langage du corps des numéros de mime. Le rythme des spectacles est rapide et les chorégraphies sont denses. Les costumes, l'éclairage, le décor, les horaires de répétition, les normes de production, le type de promotions et les méthodes de gestion qu'ils adoptent prêtent à la troupe un cachet purement canadien.

On peut attribuer le succès de la troupe à la grande valeur artistique et technique de ses spectacles, à ses chorégraphies audacieuses et innovatrices, de même qu'à leurs nombreuses apparitions publiques. De nouveaux spectacles sont créés, chorégraphiés, perfectionnés et présentés en tournées, en moyenne tous les trois ans. Avant de se joindre au groupe, les danseurs ont généralement une douzaine d'années d'expérience en danse ukrainienne. Les Ukrainian Shumka Dancers ont une importante école de danse pour enfants et une amicale des anciens membres de la troupe. Bien que les danseurs ne soient pas rémunérés, les anciens membres ont souvent poursuivi une carrière en danse, en conception de costumes, en production, en promotion artistique, en musique, en folklore et en d'autres champs apparentés aux tâches qu'ils réalisaient au sein des Ukrainian Shumka Dancers.

Le succès de la troupe est aussi attribuable aux principes sûrs qu'elle a su établir pour la gestion de ses activités et l'organisation de ses tournées. Depuis 1969, elle a présenté des spectacles en Tunisie, au Japon, en Corée, à Hong Kong, aux États-Unis, en Ukraine et en Russie. Depuis 1977, elle a monté neuf tournées canadiennes. En fait, sa popularité est telle qu'en 1995-1996, quelque 50 000 personnes ont assisté au spectacle Absolutely Shumka et que la plus récente production, Shumka's Cinderella (2000) a été présentée dans 20 villes au Canada. En décembre 1977, la troupe a commencé à établir une tradition de tournée internationale avec le National Opera and Ballet d'Ukraine en présentant The Nutcracker : A Ballet Fantasy, produit par Sulyma Productions. En terme de recettes perçues à la caisse, la troupe se classe au cinquième rang parmi les compagnies de danse qui réalisent des tournées au Canada.

Voir aussi DANSE, DANSE RÉCRÉATIVE et FOLKLORIQUE.


Lecture supplémentaire

  • A. Major, Shumka: Tradition in Motion (1991); A. Nahachewsky, "Conceptual Categories of Ethnic Dance: The Canadian Ukrainian Case," in S. Odom and M.J. Warner, eds,Candian Dance Studies 2 (1997); A. Pritz, "The Evolution of Ukrainian Dance in Canada," in M.R. Lupul, ed,Visible Symbols: Cultural Expression Among Canada's Ukrainians (1984); Film: Return of the Whirlwind; Absolutely Shumka.