Trilobites

Les trilobites sont des Arthropodes marins qui ont vécu au cours du paléozoïque (il y a de 544 à 300 millions d'années) et qui sont aujourd'hui éteints. Leurs plus proches parents actuels sont les limules.

Burgess, schistes de
Lits de fossiles au mont Stephen, dans le Parc national Yoho (photo de Thomas Kitchin).

Trilobites

Les trilobites sont des Arthropodes marins qui ont vécu au cours du paléozoïque (il y a de 544 à 300 millions d'années) et qui sont aujourd'hui éteints. Leurs plus proches parents actuels sont les limules.

Les trilobites ont deux yeux sur le dessus de la tête, des antennes qui sortent du dessous de la tête ou, chez quelques espèces, du dessous de la queue et deux rangées d'appendices pairs. Chaque appendice est biramé, c'est-à-dire qu'il est formé de deux rames ou branches reliées à la base. Une rame est constituée de branchies en forme de peigne (exite), utilisées pour respirer et pour nager, et l'autre est une patte locomotrice articulée (endite).

Après l'éclosion, les trilobites sécrètent une coquille composée principalement de calcite, mais aussi de phosphate de calcium et de matière organique. Cette coquille est constituée de parties de la tête et de la queue (céphalon et pygidium, respectivement) séparées par plusieurs segments articulés (thorax). La longueur des adultes varie de moins de 1 cm (par exemple le genre Scharyiades monts Mackenzie aux Territoires du Nord-Ouest) à plus de 60 cm (p. ex. le Terataspis, de l'Ontario).

Caractéristiques. Certaines espèces sont pélagiques et nagent et flottent près de la surface d'anciens océans, mais la plupart sont benthiques et se traînent dans la vase au fond de la mer, extrayant les particules organiques de la vase ou filtrant l'eau de mer avec leurs exites en forme de peignes. Les trilobites prédateurs utilisent apparemment des épines acérées situées en dessous de leurs pattes locomotrices pour saisir leurs proies. Certaines espèces nagent en se servant de leurs exites comme des avirons. Les trilobites du genre Illaenus vivent dans des terriers et ont une tête lisse et hémisphérique dont ils se servent pour fermer le terrier si des prédateurs les menacent. Les espèces benthiques laissent au fond de la mer des sillons caractéristiques ou des trous de repos ayant la forme de leur corps.

Cycle biologique. Les trilobites apparaissent au début de la période cambrienne au cours de laquelle ils se multiplient et se diversifient. On les utilise aujourd'hui pour dater la roche cambrienne (il y a 544 à 510 millions d'années). Au début de l'ordovicien (510 à 441 millions d'années), une deuxième période de radiation évolutive des trilobites a lieu et tous les principaux groupes postcambriens apparaissent. Leur nombre et leur variété diminuent, et ils s'éteignent à la fin du paléozoïque. Leur disparition est probablement attribuable au fait qu'ils sont incapables de compétitionner avec les POISSONS, actifs et combatifs, ou de leur échapper. Parmi les autres prédateurs des trilobites, on compte les étoiles de mer, les Céphalopodes, les Coelentérés, etc.

Fossiles. Les FOSSILES de trilobites sont abondants depuis l'Ouest de Terre-Neuve jusque dans les montagnes Rocheuses et depuis le 49e parallèle jusque dans l'Extrême-Arctique. C'est probablement dans le SITE DES SCHISTES DE BURGESS, près de Field en Colombie-Britannique (un site du patrimoine mondial), que leur présence est la plus spectaculaire. Les parties molles des trilobites et des Arthropodes apparentés y sont préservées, et le site est ainsi une source d'informations sur les relations entre les trilobites et les autres groupes d'Arthropodes. Les spécimens du Bouclier canadien sont souvent magnifiquement préservés. Des squelettes complets de Triarthrus eatoni et de Pseudogygites latimarginatus, de Collingwood (Ontario), et de Phacops rana, du Sud de l'Ontario, sont particulièrement bien connus et recherchés des collectionneurs. Des spécimens des espèces géantes Terataspis grandis et Isotelus maximus ont également été trouvés en Ontario.

Le plus gros fossile complet connu d'Isotelus a été trouvé dans le nord du Manitoba, en bordure de la baie d'Hudson. Ce spécimen de 70 cm de long écrase de sa taille la plupart des fossiles de trilobite, qui mesurent de 3 à 10 cm.

Les monts Mackenzie aux Territoires du Nord-Ouest contiennent une séquence unique de trilobites dans laquelle le quartz a remplacé les squelettes. Ce type de conservation est souvent tellement efficace que les détails sont même apparents sur des trilobites larvaires aussi minuscules que 0,2 mm de longueur. Les cycles de vie complets, de la naissance à l'âge adulte, sont ainsi conservés. Dans cette partie du nord-ouest canadien, on peut trouver en plus grande quantité que n'importe où ailleurs dans le monde d'autres niveaux de trilobites silicifiés s'échelonnant sur une plus longue période. Ces fossiles âgés de 350 à 520 millions d'années sont utilisés pour l'étude de l'évolution, de l'écologie et de la distribution géographique des trilobites.


En savoir plus