Strong, Maurice Frederick

Maurice Frederick Strong, PC, CC, OM, LLD, FRSC, environnementaliste et homme d'État, administrateur d'entreprises (né le 29 avril 1929 à Oak Lake, MB; décédé le 27 novembre 2015).

Maurice Frederick Strong, PC, CC, OM, LLD, FRSC, environnementaliste et homme d'État, administrateur d'entreprises (né le 29 avril 1929 à Oak Lake, MB; décédé le 27 novembre 2015).

Strong débute sa carrière dans les affaires en 1944 en tant qu'employé de la Compagnie de la Baie d'Hudson dans un poste arctique. Il développe ses dispositions pour les affaires en passant rapidement d'un emploi de comptable pour un groupe minier à Toronto (1945) à une série de postes en gestion et en placement pour différentes entreprises dans les domaines de l'énergie et des finances (de 1948 à 1966).

En 1966, Strong passe aux affaires internationales puis environnementales. Jusqu'en 1970, il dirige le Programme canadien d'aide au développement international et l'Agence canadienne de développement international, qui lui succède, et définit les stratégies à long terme de cet organisme. Il est ensuite secrétaire général pour la Conférence des Nations Unies sur l'environnement et sous-secrétaire général adjoint des Nations Unies en Suisse (de 1970 à 1972), puis directeur exécutif du Programme des Nations Unies sur l'environnement à Nairobi, au Kenya (de 1973 à 1975).

Strong revient aux affaires en tant que directeur de Petro-Canada(de 1976 à 1978), après quoi il est nommé président de l'International Energy Development Corporation (de 1980 à 1983), de la Corporation de développement des investissements du Canada (de 1982 à 1984), puis à nouveau sous-secrétaire général adjoint des Nations Unies (de 1985 à 1987 et de 1989 à 1992). En tant que secrétaire général de la Conférence des Nations Unies sur l'environnement et le développement, il coordonne la fameuse conférence sur l'environnement tenue à Rio de Janeiro, au Brésil, en juin 1992. En tant que président d'Hydro Ontario (de 1992 à 1995), on lui doit d'avoir stabilisé les finances de cet organisme. En 1997, il est nommé conseiller principal pour la réforme des Nations Unies.

À titre bénévole, Strong occupe de nombreux postes au sein de l'Union internationale pour la conservation de la nature et de ses ressources, du Fonds mondial pour la nature, du Conseil oecuménique des Églises, de la Société pour le développement, la justice, et la paix (au Vatican), de l'Institut Nord-Sud et de la Commission mondiale de l'environnement et du développement.

Strong s'est vu décerner de nombreux prix dans les domaines de la conservation et des entreprises humanitaires, dont celui du Freedom Festival (1975) et l'honneur du Pahlavi Environment Prize (1976). Il est fait officier de l'Ordre du Canada en 1976 et Compagnon en 1999 et a reçu plus de 25 diplômes honorifiques.