Solifuge

Solifuge et Eremobates gladiolus sont des noms qui ont été donnés à ces arthropodes voraces et carnivores de la classe ARACHNIDA, ordre Solifugae. Cependant, ce ne sont ni des SCORPIONS ni des ARAIGNÉES.

Solifuge

Solifuge et Eremobates gladiolus sont des noms qui ont été donnés à ces arthropodes voraces et carnivores de la classe ARACHNIDA, ordre Solifugae. Cependant, ce ne sont ni des SCORPIONS ni des ARAIGNÉES.

Description
Les solifuges ressemblent à des araignées et sont velues. Leur caractéristique la plus frappante réside dans les énormes chélicères qui, souvent, mesurent 25 % de la longueur de leur corps. Les chélicères fonctionnent comme deux paires de ciseaux, perçant et écrasant la proie. Seuls les liquides organiques et les particules fines sont mangés. Les pédipalpes sont longs et ressemblent à des pattes, avec des extrémités munies d'un adhésif spécial permettant de capturer la proie. La plupart ont un corps d'environ 2 à 4 cm de long et la plus grosse est d'environ 12 cm de long (Arabie Saoudite).

Espèces et aire de répartition
Il y a environ 900 espèces dans le monde et elles sont séparées en 12 familles. Elles vivent principalement dans les régions chaudes et désertiques du monde mais se trouvent aussi dans les forêts tropicales humides. Au Canada, il y a une famille (Eremobatidae) ayant deux genres (Eremobates et Hemerotrecha) et une possibilité de six espèces, dont la majorité n'ont pas encore été décrites et qui n'ont été trouvées que dans les parties du sud de la Colombie-Britannique, de l'Alberta et de la Saskatchewan. Eremobates docolora ainsi qu'une espèce non décrite d'Hemerotrecha proviennent de l'Alberta et de la Saskatchewan. « E. scaber » et deux espèces non décrites d'Eremobates ainsi qu'une espèce non décrite d'Hemerotrecha se trouvent dans le sud de la Colombie-Britannique.

Habitudes et régime
La plupart des espèces de l'Amérique du Nord sont nocturnes et passent la journée dans des terriers peu profonds, souvent sous des pierres, du bois ou du fumier de bovins. Ce sont des prédateurs extrêmement rapides et agressifs qui se nourrissent de tout ce qu'ils peuvent tuer, mais surtout d'insectes.

Reproduction
L'accouplement se produit lorsqu'un mâle rencontre une femelle réceptive. Il n'y a pas de spermatophore. Le mâle transfert plutôt, avec ses chélicères, une gouttelette de sperme du substrat vers l'ouverture génitale de la femelle. Après l'accouplement, la femelle construit un terrier et un nid dans le sol où elle peut déposer entre 50 et 200 œufs. Elle peut rester avec les œufs jusqu'à ce qu'ils éclosent et ensuite attraper une proie pour nourrir le couvain entier. Certaines abandonnent tout simplement leurs nids.


En savoir plus

Lecture supplémentaire

  • Fred Punzo, The Biology of Camel-Spiders (Arachnida, Solifugae) (1998).