Sol canadien, terre chérie

« Sol canadien, terre chérie ». Un des premiers chants patriotiques canadiens. Les paroles furent écrites par Isidore Bédard avec l'intention d'en faire un hymne national.
« Sol canadien, terre chérie ». Un des premiers chants patriotiques canadiens. Les paroles furent écrites par Isidore Bédard avec l'intention d'en faire un hymne national.


Sol canadien, terre chérie

« Sol canadien, terre chérie ». Un des premiers chants patriotiques canadiens. Les paroles furent écrites par Isidore Bédard avec l'intention d'en faire un hymne national. Les deux premières strophes furent publiées sous le couvert de l'anonymat en 1827; le poème complet comprend quatre strophes, lesquelles furent publiées dans La Gazette de Québec le 1er janvier 1829. À l'origine, elles furent chantées sur l'air de « Ah! quel tourment », tandis que Le Chansonnier des collèges (2e édition, 1854) mentionne l'air de « Ah! quelle, quelle inquiétude ». Le nom de T.F. Molt est associé à deux mises en musique : la première porte son nom comme arrangeur et éditeur, avec absence de date; la seconde l'identifie comme compositeur et fut publiée sous forme de musique en feuilles par Sénécal, Daniel & Cie, comme encart dans la livraison de février du Journal de l'Instruction publique ainsi que dans le Recueil de chansons canadiennes et françaises (toutes en 1859). Les deux mises en musique sont reproduites dans le PMC (vol. VII). Le Recueil (p. 341) précise que le chant « résume admirablement les sentiments des Canadiens français de l'époque où il fut composé. Bien que l'oligarchie régnante éprouvât quotidiennement leur loyauté, ils restaient soumis à l'autorité britannique car ils abhorraient l'idée d'annexion aux États-Unis ».


Lecture supplémentaire

  • Lortie, Jeanne d'Arc. 'Sol canadien,' Dictionnaire des oeuvres littéraires du Québec, vol 1, ed Maurice Lemire (Montreal 1978)

//