Smith, W. Bramwell (Jr)

W. (William) Bramwell Smith (fils). Trompettiste, chef de musique, compositeur, enseignant, administrateur (Ottawa, 3 mars 1929 -- Toronto, 4 août 1993). Bramwell Smith commence à apprendre à jouer du cornet à pistons à 10 ans, à Ottawa.

Smith, W. Bramwell (Jr)

W. (William) Bramwell Smith (fils). Trompettiste, chef de musique, compositeur, enseignant, administrateur (Ottawa, 3 mars 1929 -- Toronto, 4 août 1993). Bramwell Smith commence à apprendre à jouer du cornet à pistons à 10 ans, à Ottawa. C'est son père et ses oncles, des trompettistes professionnels, qui le lui enseignent. À 14 ans, il est premier cornet à pistons dans le Royal Regiment of Canada. À 15 ans, il remporte une compétition nationale de cuivres et, en 1945, il gagne dans la catégorie des cornets à pistons au Peel Music Festival. Alors qu'il étudie la trompette avec Ellis McLintock (père) au Conservatoire royal de musique (1945-49), il joue dans des orchestres de danse et différents types d'orchestres. À 19 ans, il s'installe à Washington, D.C., où il est trompette solo de la United States Marine Band (1949-57). Pendant son séjour à Washington, en 1959, il fonde un groupe de cérémonie, les Herald Trumpets, ainsi que le Repertory Brass Ensemble. Il est aussi l'auteur de compositions et d'arrangements musicaux pour des cérémonies publiques officielles, dont l'investiture présidentielle de John F. Kennedy en 1960, il compose Presidential Recessional et il exerce les fonctions de conseiller musical à la Maison-Blanche.

De 1962 à 1967, il dirige le département des bois et cuivres à l'Université American. Il effectue des tournées en Amérique du Nord à titre de représentant de la firme d'instruments de musique Leblanc-Holton, dirigeant orchestres et fanfares et participant à des séminaires universitaires. De retour au Canada, il assume le poste de directeur musical de l'orchestre de la GRC (1967-1975) à titre de surintendant et de la Revue du Centenaire de la GRC en 1973. Il est conseiller pédagogique pour la société Yamaha du Canada (1975-1978), coordinateur de programme et dir. des harmonies au Humber College, Toronto (1978-1982), et chef de la Humber Concert Band (1983-1986). À Rabat (Maroc), il est conseiller du roi Hassan II et directeur musical des musiques des forces de l'aviation royale marocaine (1982-1983). En 1987, il devient directeur de l'harmonie de concert de l'Université de Toronto. Il enregistre des microsillons comme soliste (Bram Smith and His Trumpet, 1957, Golden Crest 4012) et comme directeur musical de l'orchestre de la GRC (Dynamic Sound, 1972, Poly. 2917-068) et participe au film Artistry in Brass. Il est aussi un joueur expert de buccin de la mail-coach sans valve.

Parmi ses élèves se trouve son fils, W. Bramwell Smith III (Silver Springs, Md, 26 décembre 1952), qui étudie plus tard à Toronto avec Arnie Chycoski et Don Johnson, et devient le trompettiste du groupe Nimmons 'N' Nine Plus Six en 1974; il est aussi trompette solo de la United States Army Band.

Œuvres

« Training for reality », Music Journal (janv. 1965)

Bibliographie

Major Keith HELMS, « W. Bramwell Smith », Music Journal (janv. 1965)

Gilbert MITCHELL, « The United States Army Herald Trumpets and the memory of W. Bramwell Smith (1929-1993 ) », International Trumpet Guild Journal (sept. 1996)


Lecture supplémentaire

  • Helms, Major Keith. "W. Bramwell Smith," Music Journal, Jan 1965

    Mitchell, Gilbert. "The United States Army Herald Trumpets and the memory of W. Bramwell Smith (1929-1993)," International Trumpet Guild Journal, Sep 1996