Sieber, Walter

Walter Sieber, administrateur (Jonschwill, Suisse, 5 mai 1941). Après avoir obtenu son diplôme en administration de l'École supérieure de commerce de Neufchâtel, Walter Sieber quitte la Suisse pour s'installer au Québec en 1966.

Sieber, Walter

Walter Sieber, administrateur (Jonschwill, Suisse, 5 mai 1941). Après avoir obtenu son diplôme en administration de l'École supérieure de commerce de Neufchâtel, Walter Sieber quitte la Suisse pour s'installer au Québec en 1966. Au Québec, il poursuit ses études et obtient un baccalauréat en éducation physique de l'Université de Montréal.

Son expérience dans le mouvement OLYMPIQUE débute avec les Jeux de Munich en 1972 où il occupe un poste de chef adjoint. L'année suivante, il joint le Comité organisateur des Jeux de Montréal (COJO). Un an avant le début des Jeux, il devient le directeur général des sports suite au décès de Pierre Charbonneau. Ses efforts à la direction générale seront reconnus et applaudit par le Comité olympique international (CIO). Après les Jeux de Montréal, il sera nommé directeur de la Régie des installations olympiques.

Au cours des années 1980, les comités d'organisation des Jeux olympiques de Moscou (1980) et Séoul (1988) feront appel à lui comme conseiller. À cette époque, il s'engage également au sein du Comité olympique canadien et il occupera le siège de vice-président de 1982 à 2009. En 1988 et 2010, il sera membre des conseils d'administration des comités organisateurs des Jeux de Calgary et de Vancouver.

Pendant 15 ans, Walter Seiber mettra à profit ses talents de gestionnaire et d'éducateur physique en assumant la direction du centre sportif du Collège Édouard-Montpetit à Longueuil.

Chef de mission de l'équipe canadienne aux Jeux olympiques d'hiver d'Alberville en 1992, il milite également en faveur des candidatures canadiennes pour l'obtention des Jeux olympiques (Toronto 1996) et (Québec 2002) en occupant le poste de vice-président des sports de ces organisations.

En l'an 2000 on lui demande de joindre la Commission du programme olympique qui est chargée de revoir et d'analyser le programme des sports, disciplines et épreuves inscrits aux Jeux Olympiques, ainsi que le nombre d'athlètes par sport. Cette commission fait des recommandations à cet égard à la commission exécutive du CIO et présente des rapports à la Session de cet organisme sportif international. De plus, il siège à la commission chargée d'analyser le dossier des villes ayant posées leur candidature pour les Jeux olympiques de 2012.

Au cours des années 1980, celui qui s'exprime facilement en français, en anglais et en allemand, ajoute une nouvelle corde à son arc en s'engageant dans le monde du soccer mondial. Impressionnés par la qualité d'organisation des Jeux olympiques de Montréal en 1976, les dirigeants de la Fédération Internationale de Football Association (FIFA) lui confient le poste de Coordonnateur général lors de la Coupe du monde de 1986. Dès lors, il mettra à profit sa rigueur, sa minutie et ses talents d'organisateur afin de contribuer à la réussite des grands événements mondiaux de football.

Avec une telle feuille de route, Walter Sieber attire les éloges et les félicitations. En 2002, le Temple de la renommée du soccer québécois l'accueille comme bâtisseur. Puis, en 2009, il est fait Chevalier de l'ORDRE NATIONAL DU QUÉBEC. À l'été 2010, c'est au tour du Temple de la renommée olympique du Canada de reconnaître sa contribution.