Roxboro

En 1741, on fonde la paroisse de Sainte-Geneviève. En 1855, elle devient officiellement la municipalité de la paroisse de Sainte-Geneviève. Cette municipalité occupe en fait le territoire original de la ville de Roxboro.


Roxboro

 Roxboro, ville du Qc; pop. 5642 (recens. 2001), 5785 A (recens. 1996), 5879 (recens. 1991); superf. 2,22 km2; const. en 1914. Située le long du littoral nord-ouest de l'île de Montréal, elle fait partie de la Communauté urbaine de Montréal et se trouve près de deux parcs régionaux : Bois-de-Liesse et Cap Saint-Jacques.

En 1741, on fonde la paroisse de Sainte-Geneviève. En 1855, elle devient officiellement la municipalité de la paroisse de Sainte-Geneviève. Cette municipalité occupe en fait le territoire original de la ville de Roxboro. Le territoire de la municipalité de la paroisse de Sainte-Geneviève connaît plusieurs modifications. En 1914, la ville de Roxboro se détache et est constituée en tant que municipalité individuelle.

Après la constitution de la municipalité, John P. Mullarkey, un entrepreneur de New York, et la Canadian Northern Québec Railroad Company commencent à creuser un tunnel sous le mont Royal. La publicité vante la situation agréable des terrains offerts pour la construction résidentielle, mais le développement ne se fera pas avant la deuxième guerre mondiale.

Roxboro est une banlieue résidentielle de Montréal. On a complètement modernisé la gare du CN qui est un point central desservant Roxboro et les municipalités avoisinantes.

L'activité économique y est réduite, car le territoire est à 95 p. 100 résidentiel et à 5 p. 100 commercial.

Les résidents profitent des magnifiques berges ornées d'arbres matures qui bordent la rivière des Prairies. Une petite île sur le territoire constitue, au printemps et à l'automne, une halte migratoire pour les oiseaux.