Red Lake

Red Lake, municipalité de l’Ontario, constituée en 1998, avec une population de 4107 habitants (recensement de 2016), 4366 habitants (recensement de 2011). Red Lake est située dans le nord-ouest de l’Ontario, sur les bords du lac Red, à 555 km au nord-ouest de Thunder Bay. La municipalité est le résultat de la fusion des anciens cantons de Red Lake (constitué en 1960) et de Golden (établi en 1985), ainsi que du territoire non organisé gouverné par la Régie locale des services publics de Madsen. Red Lake comprend six communautés (Madsen, Red Lake, Balmertown, Cochenour, McKenzie Island et Starratt-Olsen) qui se sont formées autour des mines d’or de la région.



Colonisation

Red Lake est à l’origine un poste de traite des fourrures de la Compagnie de la Baie d’Hudson. La localité doit sa prospérité moderne à l’exploitation aurifère. L’exploration de la région est d’abord menée par la Commission géologique du Canada en 1883, mais aucun minerai n’est découvert avant 1897. Même alors, l’isolement de la région empêche l’industrie minière de vraiment s’y établir avant 1925. À ce moment-là, des concessions minières enregistrées par Ray et Lorne Howey déclenchent une importante ruée vers l’or. Plus de 1000 prospecteurs envahissent alors la région. Au plus fort de la production, dans les années 1930 et 1940, 12 mines sont en activité.

Économie

Cependant, au cours des trois décennies suivantes (1950-1970), l’exploitation aurifère stagne et le nombre de mines en activité dans la région connaît une diminution importante. Toutefois, au milieu des années 1980, l’activité minière s’intensifie grâce à l’ouverture de quatre nouvelles mines, mais leur durée de vie est courte. À l’heure actuelle, la seule mine en exploitation de la région se situe à Balmertown. À partie de 1946, une autoroute desservant Red Lake ouvre la région au tourisme. La récolte de bois s’ajoute également à l’économie locale.