Province du Canada (résumé en termes simples)

La province du Canada a existé de 1841 à 1867. Elle a été créée par une loi appelée l’Acte d’Union. La province du Canada contenait des parties de l’Ontario, du Québec et du Labrador actuels. Avant 1841, la région était composée de deux colonies britanniques, appelées le Haut-Canada et le Bas-Canada. Lorsque l’Angleterre crée la province du Canada, les deux colonies sont réunies pour en former une seule. Dans la nouvelle colonie, le Haut-Canada est appelé Canada-Ouest, et le Bas-Canada Canada-Est. Les habitants du Canada-Ouest sont majoritairement des Anglais, et ceux du Canada-Est majoritairement des Français.

(Cet article est un résumé en termes simples de la province du Canada. Si vous souhaitez en savoir plus sur le sujet, veuillez consulter notre article complet: Province du Canada.)



Province du Canada, 1841-1967

En 1841, la Grande‑Bretagne a réuni les colonies du Haut‑Canada et du Bas‑Canada en une seule colonie, appelée Province du Canada, qui comprenait deux régions : le Canada Ouest (anciennement le Haut‑Canada) et le Canada Est (anciennement Bas‑Canada).

En 1837 et 1838, des Canadiens du Haut et du Bas-Canada se soulèvent contre les Britanniques. L’Angleterre contrôle le territoire et le gouvernement. Les rébellions inquiètent les Britanniques. En 1838 ils envoient dans les colonies un homme appelé lord Durham. Sa tâche est de comprendre pourquoi les rébellions ont eu lieu, et de déterminer la politique à adopter. Après avoir séjourné au Haut et au Bas-Canada, Lord Durham rédige le Rapport Durham. Celui-ci contient plusieurs recommandations. L’une d’elles propose de réunir le Haut et le Bas-Canada. Ce territoire unifié possèderait un seul gouvernement.

Une grande partie du Rapport Durham porte sur le Bas-Canada. Lord Durham croit que les problèmes du Bas-Canada sont le résultat de conflits entre Français et Anglais. Si le Haut et le Bas-Canada étaient unis, les Anglais y seraient plus nombreux que les Français. Lord Durham croit que les Anglais valent mieux que les Français. Il croit que si les Français étaient réduits en minorité, ils adopteraient les coutumes anglaises. Il croit que s’il n’y avait qu’une seule culture au lieu de deux, il y aurait moins de conflits.

Lord Durham veut aussi que les colonies obtiennent le gouvernement responsable. Il croit que cela serait plus facile à obtenir pour une colonie unie. Cela donnerait plus de pouvoirs aux Canadiens.

Enfin, lord Durham veut que les colonies obtiennent une représentation selon la population. Cela veut dire que le nombre de sièges dans le gouvernement est basé sur la population. Si une région possède plus d’habitants qu’une autre, elle disposera de plus de sièges.

La Grande-Bretagne suit la plupart des conseils de lord Durham. Elle crée la province du Canada en 1841. Toutefois, elle n’accorde pas le gouvernement responsable à la nouvelle colonie. Cela met en colère certains politiciens, dont Robert Baldwin et Louis LaFontaine. Ensemble, ils parviennent à convaincre la Grande-Bretagne d’accorder le gouvernement responsable à la province du Canada, ce que fait la Grande-Bretagne en 1848.

La Grande-Bretagne ne donne pas non plus à la nouvelle colonie une représentation selon la population. La population du Canada-Est est supérieure à celle du Canada-Ouest, mais les deux régions détiennent le même nombre de sièges dans le gouvernement.

Peu après, le rapport démographique entre les deux provinces s’inverse. Le Canada-Ouest a maintenant une population plus nombreuse que le Canada-Est. Les Anglais du Canada-Ouest veulent à présent plus de sièges dans le gouvernement. Un politicien du Canada-Ouest, George Brown, exige une représentation selon la population, sans succès.

Les politiciens du Canada-Ouest et du Canada-Est sont incapables de s’entendre. Ils ne parviennent pas à trouver des solutions aux problèmes du Canada. Deux politiciens, John A.Macdonald et Georges Étienne Cartier, veulent résoudre ces problèmes. Ils pensent que le Canada pourrait faire mieux s’il était indépendant de la Grande-Bretagne. Au début, George Brown ne partage pas toutes leurs idées, mais il finit par changer d’avis.

Ces trois hommes travailleront ensemble pour rendre le Canada indépendant. En 1867, la province du Canada se joint à la Confédération avec le Nouveau-Brunswick et la Nouvelle-Écosse. Le Canada-Ouest devient l’Ontario et le Canada-Est devient le Québec.