Prix de la Banque Royale

Le prix de la Banque Royale pour réalisation canadienne rend hommage à un citoyen canadien ou à une personne vivant au Canada dont les réalisations exceptionnelles ont contribué de façon importante au bien-être de l'humanité et ont servi le bien commun.

Prix de la Banque Royale

Le prix de la Banque Royale pour réalisation canadienne rend hommage à un citoyen canadien ou à une personne vivant au Canada dont les réalisations exceptionnelles ont contribué de façon importante au bien-être de l'humanité et ont servi le bien commun. Créé en 1967, année du CENTENAIRE, le prix consiste alors en une somme de 50 000 $ remise en reconnaissance de la contribution de Canadiens à l'avancement dans des domaines tels que la science, l'agriculture, la conservation et la culture.

En 1968, le prix est renommé prix de la Banque Royale. Le montant remis au gagnant passe à 100 000 $ en 1982 et à 125 000 $ en 1994. À partir de 1996, une bourse complémentaire de 125 000 $ est remise au gagnant qui la verse à l'oeuvre de charité de son choix.

Wilder PENFIELD, C.J. MACKENZIE, le cardinal Paul-Émile LÉGER, Morley CALLAGHAN, Arthur ERICKSON, Northrop FRYE, Georges-Henri LÉVESQUE, Hugh MACLENNAN, Rick HANSEN, Maureen FORRESTER et David SUZUKI ont tous reçu le prix de la Banque Royale.

En 2000, à l'occasion du millénaire, la Banque Royale du Canada renouvelle son engagement en récompensant des organisations novatrices et des projets avant-gardistes qui contribuent à résoudre les problèmes les plus criants auxquels la société canadienne est confrontée. En 2001, après avoir été renommé le prix de la Banque Royale du Canada, ce prix est remis à l'INSTITUT NATIONAL CANADIEN POUR LES AVEUGLES.