Parent, Nil

Nil Parent. Compositeur, professeur (Québec, 6 octobre 1945). Premier prix musicologie (CMQ) 1968. Il suivit des cours à l'Institut de technologie de Québec (1964) tout en poursuivant ses études musicales au CMQ (1963-68).

Parent, Nil

Nil Parent. Compositeur, professeur (Québec, 6 octobre 1945). Premier prix musicologie (CMQ) 1968. Il suivit des cours à l'Institut de technologie de Québec (1964) tout en poursuivant ses études musicales au CMQ (1963-68). Attiré par la musique contemporaine, il effectua divers stages d'été, notamment à l'Université Columbia de New York (1965) avec Vladimir Ussachevsky, au studio de musique électronique de l'Université de Toronto (1966) avec Gustav Ciamaga et Hugh Le Caine, et, grâce à une bourse du CAC, au studio de musique électronique de Bruxelles avec Henri Pousseur (1967). Boursier du CAC et du gouvernement des Pays-Bas (1968-69), il poursuivit des recherches à l'Institut de sonologie d'Utrecht avec Michael Gottfried Koenig et fit de brefs séjours dans différents studios, à Amsterdam, Cologne, Gand, Genève, Milan et Paris. C'est à cette époque qu'il écrivit Des-accords, oeuvre pour neuf instruments de cuivre dont une grande partie est consacrée à la note mi laquelle, grâce à la répartition des instruments autour de la salle, produit des variations de lieu, d'origine, de timbre, de dynamique et de durée. De retour au Canada (1969), il fut nommé professeur à l'Université Laval où il fonda le SMEUL (studio de musique électroacoustique de l'Université Laval). Pendant l'été 1971, il travailla sous la direction de Leland Smith à l'Université Stanford, Cal., et l'année suivante, il suivit le cours de Iannis Xenakis à l'Université de l'Indiana à Bloomington. Il participa (1973) au Festival international de musique électroacoustique de Bourges et fonda GIMEL, groupe d'interprétation qui créa six de ses oeuvres électroacoustiques : Extension V, Polychrome, Toudoutoudoux, L'Anneau de Rameau, Eolos et Sing-Sing. Il a écrit entre autres Trapèze (1971) pour 4 groupes de 12 chanteurs, Les Avenirs devenus (1980) pour soprano, trompette, trombone et bande, La Mer dorée (1985) pour soprano, saxophone soprano, Synclavier et bande, ainsi que des compositions à caractère théorique et conceptuel comme Sone (1966), Désert 1881 (1967), Mit-Mat (1970-72) Downbeat et Imanomroup (1972). Il a aussi réalisé la trame sonore de films, pièces de théâtre, ballets, émissions de télévision, et la sonorisation d'expositions.

En 1974, il mit sur pied la SMEQ (Société de musique expérimentale de Québec). Suite à un voyage au Japon (1980) où il explora les technologies des synthétiseurs analogiques et hybrides fabriqués par les firmes japonaises, il fut nommé représentant pour la compagnie New England Digital, fabriquant du Synclavier. Par la suite, il devint vice-prés. fondateur de Technos où il combina ses connaissances du design musical et de la mise en marché pour créer et lancer en 1985 un synthétiseur additif. La même année, il fonda l'Atelier de musique électroacoustique du Centre d'art de Lévis et, l'année suivante, il mit sur pied la Semaine internationale musique et ordinateur. Outre sa collaboration à plusieurs revues, il a donné des conférences notamment au congrès de l'ACEUM (SMUC) à Edmonton (1975),au Massachusetts Institute of Technology (1976), à l'Université de Milan (1988) et au Musée national de la science et de la technologie à Ottawa (1989).


Lecture supplémentaire

  • Giroux, Jean. 'Sur la portée moderne,' Quebec City Le Soleil, 4 Sep 1971

    Schulman, Michael. 'Nil Parent: getting ahead with electro-acoustic music,' CanComp, 116, Dec 1976

    Kelly, Linda. 'The electronic frontier,' CanComp, 201, May-Jun 1985