Moucherolles et tyrans

    Les moucherolles et les tyrans appartiennent à une famille (Tyrannidés) vaste et diversifiée d'oiseaux du Nouveau Monde.

Tyran tritri
Tyran tritri avec ses oisillons (Corel Professional Photos). Pour entendre le cri du Tyran tritri, cliquez sur le bouton \u00ab Son \u00bb (avec la permission de Monty Brigham, Bird Sounds of Canada).
Moucherolle des aulnes
Tous les moucherolles se nourrissent d'insectes aériens qu'ils mangent une fois de retour sur un perchoir (tableau de Claire Tremblay).
Moucherolle phébi
Le nom du Moucherolle phébi ressemble à son cri, un \u00ab fì-bi\u00bb avec un accent tonique sur la première syllabe (Corel Professional Photos). Pour entendre le cri du Moucherolle phébi, cliquez sur le bouton \u00ab Son \u00bb (avec la permission de Monty Brigham, Bird Sounds of Canada).
Moucherolle avec ses oisillons
Tous les moucherolles se nourrissent en capturant des insectes en vol et en retournant se percher pour les manger. Moucherolle du genre empidonax en illustration (Corel Professional Photos).

Moucherolles et tyrans

Les moucherolles et les tyrans appartiennent à une famille (Tyrannidés) vaste et diversifiée d'oiseaux du Nouveau Monde.

La taille des Tyrannidés varie de celle d'un merle à celle d'une paruline. Chez plusieurs espèces, le plumage est plutôt terne et le vert olive est dominant. Certaines autres ont une plumage aux couleurs éclatantes. Ils s'alimentent d'une manière caractéristique : ils capturent des insectes en vol, et ils retournent ensuite à leur perchoir pour les consommer. Au Canada, les Tyrannidés sont les seuls représentants du groupe des suboscines. Leurs cris forts et saccadés constituent souvent la meilleure façon d'identifier plusieurs espèces sur le terrain.

Espèces canadiennes

Des 539 espèces connues de Tyrannidés, 18 nichent régulièrement au Canada et 12 espèces sont classées comme des visiteurs occasionnels. Au Canada, les Tyrannidés sont présents de mai à septembre, lorsqu'il y a des insectes.

Le Tyran huppé (Myiarchus crinitus), qui habite les forêts de feuillus de l'Est, et le Moucherolle à côtés olive (Contopus borealis), qui niche dans les forêts de conifères, sont de grandes tailles comparativement aux espèces du genre Empidonax, qui sont plus petites.

Le Moucherolle à ventre jaune (Empidonax flaviventris) des forêts nordiques d'épinettes, le Moucherolle tchébec (E. minimus) des peuplements de feuillus et le Moucherolle des aulnes (E. alnorum), qui recherche les buissons d'aulnes et de saules, sont très abondants de Terre-Neuve jusqu'au Yukon. Cinq autres espèces (E. oberholseri, E. hammondii, E. wrightii, E. occidentalis et E. difficilis) se trouvent seulement dans l'Ouest, et deux espèces du Sud (E. virescens et E. traillii) sont à la limite nordique de leur aire au Canada. On ne les retrouve que dans l'extrême sud du pays, près de la frontière des États-Unis.

Les tyrans sont de grands moucherolles querelleurs. Le Tyran tritri (Tyrannus tyrannus) niche du centre de la Colombie-Britannique jusqu'en Nouvelle-Écosse et, au nord, jusque dans les Territoires du Nord-Ouest. Le Tyran de l'Ouest (T. verticalis) habite le Sud des Prairies et de la Colombie-Britannique.

Les piouis sont un peu plus grands que les moucherolles du genre Empidonax. Le Pioui de l'Est (Contopus virens) niche dans le Sud du Canada, du Manitoba jusqu'en Nouvelle-Écosse, tandis que le Pioui de l'Ouest (C. sordidulus) vit du Sud-Ouest du Manitoba jusque sur les côtes de la Colombie-Britannique et on le trouve jusque dans le Sud du Yukon vers le nord.

Les deux moucherolles du genre Sayornis qui nichent au Canada sont de la taille d'un merle bleu. Le Moucherolle phébi (Sayornis phoebe) se rencontre de l'extrémité sud-est du Yukon et, plus au sud, jusqu'au Nouveau-Brunswick. Le Moucherolle à ventre roux (S. saya) niche dans le Territoires du Nord-Ouest, au Yukon, en Colombie-Britannique, en Alberta et dans le Sud de la Saskatchewan.


En savoir plus

Liens externes