Mitchell, Ken

Ken Mitchell, dramaturge, romancier, auteur de nouvelles, poète, acteur, enseignant et scénariste (Moose Jaw, Sask., 13 déc. 1940). Mitchell grandit dans une ferme près de Moose Jaw et fréquente l'U. de la Saskatchewan, à Regina.

Mitchell, Ken

Ken Mitchell, dramaturge, romancier, auteur de nouvelles, poète, acteur, enseignant et scénariste (Moose Jaw, Sask., 13 déc. 1940). Mitchell grandit dans une ferme près de Moose Jaw et fréquente l'U. de la Saskatchewan, à Regina. Encore étudiant, il écrit des textes et des pièces de théâtre pour la chaîne radiophonique de Radio-Canada. Après avoir obtenu sa M.A. en 1967, il devient professeur au département d'anglais de cette université, où il enseigne toujours. Adepte passionné de la culture des Prairies, Mitchell contribue à fonder la Saskatchewan Writers' Guild en 1969. Il rédige une anthologie intitulée Horizon: Writings of the Canadian Prairie (1977), écrit le scénario de The Hounds of Notre Dame (1980) et publie une étude critique de l'oeuvre de Sinclair ROSS (Sinclair Ross: A Reader's Guide, 1981).

Conteur humoriste prolifique, Mitchell obtient beaucoup de succès avec son recueil de récits Everybody Gets Something Here (1977), ainsi qu'avec ses romans divertissants Wandering Rafferty (1972), The Meadowlark Connection: A Saskatchewan Thriller (1975), The Con Man (1979) et son anthologie d'oeuvres choisies, Ken Mitchell Country (1985). Estimant que les Canadiens ont besoin de connaître davantage leurs héros et doué pour le dialogue, Mitchell se tourne tout naturellement vers le théâtre. Plusieurs de ses pièces, notamment The Medicine Line (1976), The Shipbuilder (1979) et Tommy (1986), de même que Davin: The Politician (1979) et la très populaire pièce western Cruel Tears (1977), sont empreintes du caractère particulier des Prairies. Mitchell s'intéresse ensuite à la Chine avec The Great Cultural Revolution (1980) et Gone the Burning Sun (1985), un spectacle solo s'inspirant de la vie du Dr Norman BETHUNE, joué lors d'une tournée en Chine en 1987. Through the NanDa Gate (1986) consiste en un récit poétique et photographique des expériences de Mitchell en tant que professeur en Chine continentale.