La fête de la Saint-Patrick au Canada

Célébration annuelle de l’identité irlandaise, la Saint‑Patrick a été à l’origine de réjouissances et de controverses dans tout le pays (voir Canadiens d’origine irlandaise).



Immigrants irlandais
Des émigrants irlandais attendent sur un quai, avec leurs quelques effets personnels, d'embarquer sur un bateau qui les mènera en Amérique du Nord. Des millions d'entre eux ont ainsi quitté leur pays, en raison de la famine qui y sévissait.

Contexte

L’immigration irlandaise au Canada débute dès le 17e siècle. La population canadienne d’origine irlandaise augmente de façon spectaculaire au 19e siècle, en particulier à la suite de la grande famine des années 1840. Selon le recensement de 2016, plus de 4,6 millions de Canadiennes et de Canadiens, soit environ 13 % de la population du pays, revendiquent un héritage irlandais.

Saint‑Patrick

Selon la tradition catholique, Maewyn Succat a été vendu en esclavage en Irlande au 4e siècle. Chrétien non observant à l’origine, il trouve, au cours de sa captivité, du réconfort dans la prière. Après s’être échappé, il prend le nom de Patricius et est convaincu qu’il a pour mission de convertir les païens irlandais au christianisme. La légende raconte qu’il a utilisé le trèfle, un trèfle à trois feuilles, pour expliquer le concept de la Sainte Trinité et qu’il a chassé les serpents d’Irlande. (Ce dernier élément constitue probablement une métaphore pour la conversion des païens.)

Bien que Patricius n’ait jamais été officiellement canonisé, il est considéré comme le saint patron de l’Irlande. Au 17e siècle, sa fête — le 17 mars, censé être la date de sa mort en 461 — est officiellement reconnue par l’Église catholique.

Parade de la Saint-Patrick à Montréal, Québec

Célébrations modernes

Alors que les immigrants irlandais se répandent dans le monde, le caractère de fête religieuse de la Saint‑Patrick disparaît peu à peu au profit d’une célébration de plus en plus forte de l’identité irlandaise. Les premiers défilés de la Saint‑Patrick ont lieu en Amérique du Nord au 17e siècle. (Ce n’est qu’en 1903 qu’un défilé de la Saint‑Patrick sera organisé sur le sol irlandais.)

Le premier défilé de la Saint‑Patrick au Canada se tient à Montréal en 1824. Depuis, des défilés et des festivals de la culture irlandaise sont organisés, chaque année, le 17 mars, dans diverses villes, d’un océan à l’autre. À l’occasion de ces festivités, les célébrations typiques consistent à porter des habits verts, à afficher des symboles irlandais, comme le trèfle, et à boire de la bière jeune.

Ces célébrations sont toutefois à l’origine de controverses. Les défilés de la Saint‑Patrick sont interdits à Toronto en 1878, après que les manifestations des années précédentes ont déclenché des violences entre catholiques et protestants. Toronto n’organisera à nouveau un défilé de la Saint‑Patrick qu’en 1988.

Plus récemment, la Saint‑Patrick, qui perpétue des stéréotypes sur les Irlandais, qui encourage une consommation d’alcool excessive et qui néglige totalement l’importance culturelle et religieuse de Saint‑Patrick, a reçu son lot de critiques.