Gouverneur

Le gouverneur de la Nouvelle-France est le représentant officiel du roi dans la colonie. Il est également le commandant des forces militaires. De plus, le gouverneur est responsable des relations diplomatiques avec les nations autochtones ainsi que les autres colonies.

Le gouverneur de la Nouvelle-France est le représentant officiel du roi dans la colonie. Il est également le commandant des forces militaires. De plus, le gouverneur est responsable des relations diplomatiques avec les nations autochtones ainsi que les autres colonies.


Samuel de Champlain (faux portrait)

Faux portrait de Samuel de Champlain, basé sur une gravure de Michel Particelli d’Émery créée par Balthazar Moncornet en 1654. Bien qu’elle soit fausse, cette image est devenue l’une des plus souvent associées à l’explorateur, dont il n’existe aucune autre image connue.

Rôle et responsabilités

L'office de gouverneur de la Nouvelle-France a été créé avant même l'instauration d'un système complet de gouvernement dans la colonie. En tant que représentant officiel du roi cette fonction de prestige et d'importance est toujours confiée à un noble. Chaque année, il rend compte de son administration au ministre de la Marine qui assume la responsabilité des colonies.

Le gouverneur exerce des pouvoirs étendus. Il est particulièrement responsable des affaires extérieures (relations avec les nations autochtones et avec les colonies britanniques d'Amérique du Nord) et des questions militaires. Commandant en chef de l'armée, il décide de la guerre ou de la paix. En concertation avec l'intendant, il veille au développement de la colonie, participe à la concession des terres en seigneuries (voir aussi Régime seigneurial) et au contrôle de la traite des fourrures. Par son prestige, son pouvoir et ses recommandations, il joue un rôle politique et social considérable.

Historique et déclin

Samuel de Champlain, nommé représentant du roi en Nouvelle-France, a été le premier à porter le titre de gouverneur. Le Compte de Frontenac, Philippe de Rigaud de Vaudreuil et son fils, Pierre de Rigaud de Vaudreuil, sont les gouverneurs qui se sont le plus illustrés à l'époque de la Nouvelle-France.

Les responsabilités du gouverneur changent suite à la Conquête et durant le Régime anglais (1760–1867). Pendant les premières décennies du régime, les gouverneurs britanniques sont dotés de beaucoup de pouvoirs. Cependant, ils doivent de plus en plus tolérer l'examen de leurs décisions par une assemblée de députés et finalement suivre ses directives. Cela est surtout le cas après la mise en place du principe de gouvernement responsable en 1848 suite aux rébellions de 1837–1838.

Après la confédération en 1867, le gouverneur général devient le représentant de la royauté, mais sa fonction est de plus en plus honorifique.