Gallant, Patsy

Patsy (Adrienne) Gallant. Chanteuse populaire, actrice, auteure-compositrice (Campbellton, N.-B., 15 août 1948). D'une famille de dix enfants, Patsy Gallant, à cinq ans, fait partie des Gallant Sisters avec ses soeurs aînées Angeline, Florine et Ghislaine.

Gallant, Patsy

Patsy (Adrienne) Gallant. Chanteuse populaire, actrice, auteure-compositrice (Campbellton, N.-B., 15 août 1948). D'une famille de dix enfants, Patsy Gallant, à cinq ans, fait partie des Gallant Sisters avec ses soeurs aînées Angeline, Florine et Ghislaine. À huit ans, après le déménagement de ses parents à Moncton, Patsy passe à la télévision. Deux ans plus tard, le groupe joue dans des boîtes de nuit à Montréal. Elle quitte le groupe pour entreprendre une carrière solo en 1967, participe à des messages publicitaires et passe régulièrement à l'émission télévisée de variétés francophone « Discothèque » et à son équivalent anglophone, « Music Hop ».

Gallant signe un contrat avec Columbia Records en 1970 et sort des albums en français et en anglais. Interprète menue et vigoureuse dotée d'une puissante voix, Gallant est l'une des rares artistes canadiennes à devenir une vedette pendant l'ère du disco du milieu des années 1970. Présentée comme une reine du disco du Canada, Gallant anime une émission télévisée de variétés éponyme à CTV pendant deux saisons. Ses enregistrements suivants se vendent moins bien et elle quitte le monde de la musique pendant plusieurs années. En 1988, elle se lance dans la comédie musicale et participe à des productions de Cats, Nunsence et Piaf. Elle s'installe en France en 1997 et interprète Stella Spotlight dans Starmania durant huit ans. Elle revient au Canada en 2005.

Enregistrements
Chez Columbia Records, Gallant sort Toi l'enfant (1971) et Tout va trop vite (1972) en français ainsi que Upon My Own (1972) et Power (1973) en anglais. Son plus grand succès de cette période est « Get That Ball ». « Save the Last Dance for Me », « Make My Living » et « Doctor's Orders » de Power, album d'inspiration country enregistré à Nashville, sont populaires au Canada mais ne fonctionnent pas aux États-Unis. Une version francophone plus enlevée de « Mon Pays », de Gilles Vigneault , enregistrée chez Kébec-Disc, attire l'attention de la compagnie basée à Toronto Attic Records, qui réenregistre la chanson avec de nouvelles paroles en anglais sous le nom de « From New York to L.A. ». L'enregistrement de Gallant de « Sugar Daddy » est également produit en anglais et en français. Cette dernière version est sur l'album Besoin d'amour (1977). Elle suit ce modèle avec Will You Give Me Your Love? (1978) et Et Star (1978), qui lancent le single « Stay Awhile With Me » / « Aime-moi ». Stranger in the Mirror (1980) et Amoureuse (1981) remportent un succès limité au Québec et elle met fin à cette phase de sa carrière d'enregistrement avec « Take Another Look » (1984).

Après son long engagement dans Starmania, elle sort une rétrospective de sa carrière, Tout va trop vite, qui comprend ses premières chansons et une nouvelle version de « Sugar Daddy ».

Prix et affiliations
Patsy Gallant remporte le prix Juno de la chanteuse de l'année en 1977 et 1978 et celui de la chanson la plus vendue (« Sugar Daddy ») en 1978. Elle est membre de la SOCAN.

Bibliographie

« Patsy Gallant breaks into English Canada », RPM (4 nov. 1972).

Kroll, Stephen. « Going up, a new star begins writing songs », Canadian Composer (nov. 1973).

Melhuish, Martin. « Patsy! », Record Week (1er nov. 1976).

Linden, J.J. « Patsy Gallant... what a Canadian should be », RPM (16 juil. 1977).

« Then and Now: Patsy Gallant », The Canadian Composer (sept. 1989).

Donnely, Pat. « Gallant mines musical past for a future », Montreal Gazette (5 déc. 1992).

Kelly, Brendan. « Disco's dead, but Gallant is back », Montreal Gazette (25 févr. 2002).


Lecture supplémentaire

  • "Patsy Gallant breaks into English Canada," RPM, 4 Nov 1972

    Kroll, Stephen. "Going up, a new star begins writing songs," Canadian Composer, Nov 1973

    Melhuish, Martin. "Patsy!," Record Week, 1 Nov 1976

    Linden, J.J. "Patsy Gallant . . . what a Canadian should be," RPM, 16 Jul 1977

    "Then and Now: Patsy Gallant," The Canadian Composer, Sep 1989

    Donnely, Pat. "Gallant mines musical past for a future," Montreal Gazette, 5 Dec 1992

    Kelly, Brendan. "Disco's dead, but Gallant is back," Montreal Gazette, 25 Feb 2002