Estevan

L'emplacement de la ville est arpenté en 1892, à l'endroit où la ligne Soo du chemin de fer du Canadien Pacifique traverse la rivière. Par la suite, la ville grandit de façon constante, grâce surtout à son double rôle de centre commercial et de centre énergétique.


Estevan

 Estevan, ville de la Sask.; pop. 11 054 (recens. 2011), 10 084 (recens. 2006); const. en 1957. Estevan est située aux abords de la RIVIÈRE SOURIS, à 210 km au sud-est de Regina et à 16 km au nord de la frontière américaine. Estevan est la capitale canadienne de l'ensoleillement et bénéficie en moyenne de 2499,9 heures d'ensoleillement par année, soit plus que toute autre ville du pays.

L'emplacement de la ville est arpenté en 1892, à l'endroit où la ligne Soo du chemin de fer du Canadien Pacifique traverse la rivière. Par la suite, la ville grandit de façon constante, grâce surtout à son double rôle de centre commercial et de centre énergétique. Les vastes gisements de lignite de la région apparaissent très tôt comme une source précieuse de combustible dans ces plaines déboisées, de sorte que l'exploitation minière se développe rapidement et garde encore toute son importance. Vers la fin des années 50, la construction par la Saskatchewan Power Corporation de la centrale du Boundary Dam, alimentée au lignite, confirme la position d'Estevan comme « capitale énergétique » de la Saskatchewan. Pour sa part, la centrale électrique de Shand est construite entre 1988 et 1992. Ces deux centrales occupent respectivement les premier et troisième rangs parmi les centrales électriques de la province. Les deux barrages controversés de Rafferty et d'Alameda sont érigés en partie pour alimenter la centrale électrique de Shand. Ils servent aussi à l'irrigation et à la lutte contre les inondations. On y découvre du pétrole dans les années 50, et l'industrie pétrolière joue un rôle important dans l'économie locale.


Liens externes