Ensemble instrumental du Québec

Ensemble instrumental du Québec.

Ensemble instrumental du Québec

Ensemble instrumental du Québec. Fondé à Québec en 1970 par Jacques Simard, hautboïste, qui s'adjoignit six autres instrumentistes : Chantal Masson, altiste; Zeyda Suzuki, pianiste; Barbara Todd, flûtiste; Hermel Bruneau, claveciniste, à qui succéda Sylvain Doyon en 1981; Renald Saint-Pierre, contrebassiste; Hidetaro Suzuki, violoniste. En 1974, l'Ensemble fut réduit à quatre instruments : hautbois, flûte, contrebasse et clavecin, et reçut une charte du gouvernement du Québec comme organisme sans but lucratif. L'Institut canadien de Québec parraina les débuts de l'Ensemble qui y donna deux concerts par saison pendant deux ans. Il fut ensuite invité par la SRC, le Grand Théâtre de Québec, les Concerts Couperin, les JMC, l'Université du Québec, l'Université Laval, la Société Pro Musica, non seulement à Québec et à Montréal, mais aussi à Toronto et dans l'est du Canada. Le CAC a subventionné deux tournées en Abitibi (1972, 1973) et une dans l'Ouest canadien (1976). Il a présenté cinq créations : Septuor et Les Oies sauvages d'Alain Gagnon (1973), deux commandes du CAC, Temsyrtem et Temsyrtem II de Renald Saint-Pierre (1975, 1978) et Divertimento de Denis Bédard (1983). Un fonds d'archives est conservé aux ANQ à Québec.


Lecture supplémentaire

  • 'Ensemble Instrumental du Québec tells its story..'. Adagio, vol 1, Jun 1976