Duke Street Records

Duke Street Records. Étiquette de disques établie en 1984, en tant que division de la PAJA Company Ltd., par Andrew Hermant, son prés. La politique suivie par ce dernier, ambitieuse et éclectique, consiste à n'enregistrer que des musiciens canadiens.

Duke Street Records

Duke Street Records. Étiquette de disques établie en 1984, en tant que division de la PAJA Company Ltd., par Andrew Hermant, son prés. La politique suivie par ce dernier, ambitieuse et éclectique, consiste à n'enregistrer que des musiciens canadiens. Plus de 70 albums avaient été produits en 1991, consacrant aussi bien le pop et le rock (Art Bregmann, Chalk Circle, Eye Eye, FM, NeoA4, Rik Emmett, Jane Siberry, etc.) que le jazz (Aaron Davis, Moe Koffman, Manteca, Hugh Marsh, Rob McConnell et Rob Piltch), le folk moderne (Willie P. Bennett, Scott Merritt et Don Ross, entre autres) ou la musique classique (Bowkun Trio, Orpheus Choir de Toronto, Eric Robertson, Steven Staryk). En 1991 fut lancée la collection Jazz Inspiration, dédiée au jazz fusion - y figurent par exemple Purple Changes, Vito Rezza, Stan Samole et Synthetic Earth. Les enregistrements de Duke Street ont été distribués au Canada par WEA (Warner Music) puis par MCA.