Départements de musique de l'université de Brandon/Brandon University

Université de Brandon/Brandon University. Établissement non confessionnel fondé en 1889 à Brandon, Man., par la Baptist Union of Western Canada. Le Brandon College, comme on l'appelait alors, était affilié à l'Université McMaster.

Université Brandon
Le campus de l'Université Brandon (avec la permission d'Economic Development, City of Brandon).

Départements de musique de l'université de Brandon/Brandon University

Université de Brandon/Brandon University. Établissement non confessionnel fondé en 1889 à Brandon, Man., par la Baptist Union of Western Canada. Le Brandon College, comme on l'appelait alors, était affilié à l'Université McMaster. Le collège perdit son caractère confessionnel en 1938 quand l'Église baptiste lui retira son appui pour des raisons financières, et il s'affilia dès lors à l'Université du Manitoba. En 1967, il accéda au statut d'université et prit le nom d'Université de Brandon.

Le dépt de musique, fondé en 1906 et dirigé par Abbie Helmer Vining (1906-07), n'offrit au début qu'un enseignement du type conservatoire. En 1907, W.L. Wright, après quatre ans d'études à Berlin avec Leopold Godowsky, prit le poste de dir. et demeura en fonction jusqu'en 1947. Durant les années 1920 et 1930, le département attira des étudiants de tous les coins du Canada qui venaient y chercher des diplômes d'études supérieures et post-graduées en travaillant le piano avec Wright, Esther Magdalene Moore et Kathleen Moffat Fairbairn, et le chant avec Ruth Morgan. La Crise économique et la Deuxième Guerre mondiale marquèrent la fin de cette période unique dans l'histoire de l'université. Sous les directeurs Peggy A. Sharpe (dir. interimaire, 1947-48) et Lorne Watson (1948-81), l'enseignement s'adressa presque exclusivement aux élèves des écoles primaires et secondaires de Brandon. Grâce à l'encouragement et à l'appui des recteurs successifs, l'université élargit la portée des cours du dépt de musique et de ceux donnant accès à des crédits en musique de manière qu'il soit possible d'inclure un mineur en musique à l'intérieur d'un programme d'études du premier cycle en arts et lettres ou en sciences (B.A. ou B.Sc.). Dès 1963, le collège offrit pour la première fois au Manitoba un programme de B.Mus. (éducation musicale, interprétation). Le dépt de musique devint l'école de musique avec un enseignement à deux volets : l'un selon la tradition du conservatoire; l'autre menant aux grades universitaires. Watson demeura en fonction comme dir. tandis que Sharpe assumait le poste nouvellement créé de dir. du conservatoire jusqu'à ce que Watson lui succéde en 1981. Lorsque le collège accéda au titre d'université, l'école de musique devint membre du WBM. Un programme de B.Mus. (général) fut ensuite ajouté, puis un autre de M.Mus. (éducation musicale, interprétation) en 1981. Cette même année, Gordon Macpherson (1981-87) accéda au poste de dir..(rebaptisé « doyen » pendant son mandat), et Lawrence Jones lui succéda en 1987.

Installée d'abord à Clark Hall, l'école de musique emménagea en 1963 dans un immeuble ouvert officiellement le 28 octobre de la même année par sir Ernest MacMillan; il abritait une bibliothèque de musique, un studio de musique électroacoustique, des salles de cours et de répétition, et des studios. L'accroissement des inscriptions dans les années 1970 nécessita l'acquisition de trois maisons avoisinantes pour agrandir les locaux. Finalement, le 5 octobre 1984, la reine Elizabeth II présida à l'ouverture du complexe de musique de 7 000 000 $ qui porte son nom. La réputation de l'école comme centre pédagogique pour cordes remonte à l'engagement d'Albert Pratz comme professeur (1964) et du Halifax Trio (Trio de l'Université de Brandon) à titre d'artistes résidents (1966). En 1964, la compagnie d'assurance Wawanesa établit un programme de bourses pour étudiants en cordes, auquel les Carl and Lyle Sanders Grant et R.D. Bell String Scholarships ont donné suite. Un programme Suzuki pour cordes mis sur pied en 1977 fut d'abord dirigé par Alison Ryles (B.Mus., Brandon, 1978), suivie de Gerhard Ginader (1981).

En 1990, l'école comptait 134 étudiants et 27 professeurs (dont 19 à plein temps). Outre le Trio de Brandon, divers ensembles en font partie : orchestre, harmonie de concert, chorale, formations de jazz et ensemble de guitare. Le collegium musicum, créé en 1973 par son dir. actuel James Mendenhall, possédait en 1990 une collection de presque100 répliques d'instruments anciens. Sous la direction de Sylvia Richardson, l'école monte souvent des opéras (ou oeuvres de théâtre musical). Des étudiants poursuivant un majeur en éducation musicale ont fondé la Brandon Université Student Music Educators' Assn (BUSMEA), un organisme actif qui est en fait une ramification étudiante de la MMEA. Des classes estivales annuelles rehaussent le programme. Au cours des années 1960, sous la direction de Peggy A. Sharpe, divers artistes furent invités à se produire en récital et à diriger des ateliers. Dans les années 1980, on mit l'accent sur les études supérieures, offrant entre autres un diplôme de spécialiste en méthode Kodály. En 1990, près de 600 élèves étaient inscrits au conservatoire, où l'on offrait des cours de musique pour enfants, un programme Suzuki pour cordes, des classes de technique Alexander, ainsi qu'un programme pour élèves surdoués. La chorale du conservatoire, dirigée par Elizabeth Grant, compte au-delà de 70 membres répartis dans un choeur de jeunes garçons et deux choeurs de jeunes filles, dont l'un (le Concert Choir) s'est mérité une mention spéciale au MusicFest de Toronto (1989) et au congrès de l'Assn des chefs de choeur canadiens (1990). Le conservatoire parraine en outre des ateliers annuels pour les professeurs. Les enseignants ont inclus Lawrence Jones, Lorne Watson, Gordon Macpherson, Sydney McInnis, Shirley Yip, Elizabeth Grant et Irma Toews.

L'école de musique tient lieu de centre musical dans le sud-ouest du Manitoba. À partir du début des années 1960, elle a coparrainé (avec la MMEA) tous les ans en janvier un atelier de musique chorale et orchestrale qui attire jusqu'à 300 professeurs et étudiants en musique venant du Manitoba ou d'ailleurs. Les répétitions du Brandon Community Chorus and Community Orchestra se tiennent à l'école, tout comme la plupart des événements du Brandon Festival of the Arts. C'est aussi là qu'a lieu annuellement le Concours national de musique Eckhardt-Gramatté et le Brandon Jazz Festival. Ce constant roulement d'activités est en partie redevable à l'excellence de l'enseignement au Queen Elizabeth II Music Building; on y trouve un studio électroacoustique de pointe, des salles de répétition pour orchestres, des harmonies et des choeurs, une salle de 200 sièges équipée pour l'enregistrement et dont l'acoustique est parfaite, qui fut baptisée du nom de Watson en l'honneur de ses 40 années passées à Brandon. Le premier diplômé de l'école de musique fut Jack Spalding (1966). Des doctorats honorifiques en musique ont été décernés à W.L. Wright (1969), S.C. Eckhardt-Gramatté (1970), Murray Adaskin (1972), Jon Vickers (1976) et Kenneth Winters (1989).


Lecture supplémentaire

  • Sharpe, Peggy. 'Sixty years of music at Brandon College,' Sharps & Flats, vol 6, Apr 1966

    Watson, Lorne. 'Small-school spirit enlivens Brandon's music program,' MSc, 269, Jan-Feb 1973

    McNeill-Hordern, Alison. 'The development of the music program at Brandon College during the period 1906-1939,' M MUS thesis, Brandon University 1987

Liens externes