Cupids

Cupids (Terre-Neuve-et-Labrador), constituée en ville en 1965, population de 743 habitants (recensement de 2016), de 761 habitants (recensement de 2011). La ville de Cupids est située dans la partie sud-ouest de la baie de la Conception sur la presqu’île Avalon, à environ 80 km à l’ouest de St. John’s. Portant à l’origine le nom de Cupers Cove (1610), les autres premières variantes de son nom incluent Cove et Kibby’s Cove. Cependant, le nom Cupid’s Cove apparaît assez tôt : Sir William Alexander l’appelle ainsi dans son livre An Encouragement to Colonies (1624). Personne ne connaît l’origine du nom, mais il est possible que ce soit la version anglophone d’un nom espagnol ou basque.



Colonisation

Cupids est le site de la première colonie anglaise du Canada. Elle est établie par la London and Bristol Company en août 1610. Le premier gouverneur de la colonie est le marchand John Guy. En vertu de la première charte de cette compagnie, elle est en fait le siège du premier gouvernement de Terre-Neuve (voir aussi Politique à Terre-Neuve-et-Labrador). Associées à Cupids, il existe de nombreuses autres premières; comme la première scierie et la première brasserie (toutes deux construites en 1613) de ce qui est maintenant le Canada. De plus, le 27 mars 1613, un fils naît de l’union de Nicholas Guy et sa femme, cet enfant est possiblement le premier enfant anglais né dans ce qui est le Canada actuel (les noms de la femme et du fils sont inconnus).

La plupart des investisseurs perdent tout intérêt pour la colonie au début des années 1620. Cependant, Cupids est encore une colonie active en 1624. La colonie se propage également de Cupids à d’autres parties de la baie de la Conception. En 1618, des hommes de Bristol déménagent de Cupids à Harbour Grace et, en 1631, Nicholas Guy déménage sa famille à Carbonear. Il est difficile de déterminer si l’occupation au cours de la fin du 17e siècle est annuelle ou saisonnière, mais une liste compilée en 1698 fait état d’un colon vivant à Cupids.

Développement

La colonisation à Cupids se développe considérablement au cours du 18e siècle, plus particulièrement après 1755, lorsque la firme de Newman and Company, établie à Darmouth en Angleterre, y installe des locaux. Vers la fin des années 1700, deux importantes opérations de construction navale s’établissent à Cupids. La construction navale crée des emplois supplémentaires et attire davantage de gens. Toutefois, la plupart des résidents travaillent dans l’industrie de la pêche. L’industrie de la chasse au phoque est également importante. À partir des années 1820, l’industrie saisonnière de la pêche au Labrador devient une partie intégrale de l’économie locale.

Site archéologique

En 1995, des fouilles archéologiques révèlent la colonie d’origine. Depuis, les fouilles ont mis à jour les vestiges de quatre bâtiments du début du 17e siècle, de nombreux éléments reliés, des sections de l’enceinte érigée autour de la colonie ainsi que des milliers d’artéfacts. L’endroit, maintenant connu sous le nom de Cupids Cove Plantation, est un site provincial historique.

Économie

Depuis sa découverte, le site archéologique de Cupids est devenu un important site d’attraction touristique, et le tourisme est devenu une partie importante de l’économie de Cupids. Un certain nombre de résidents travaille à l’usine de transformation locale Quin-Sea Fisheries. De nombreux autres font la navette de St. John’s.


Lecture supplémentaire

  • G.T. Cell, English Enterprise in Newfoundland 1577-1660 (1969).