Crow Lake (Le Choix des Morrison)

Crow Lake (2002; trad. Le Choix des Morrison, 2003) est le premier roman de Mary Lawson, une auteure née au Canada et vivant en Angleterre. L’action se déroule dans une collectivité fictive du nord de l’Ontario et relate l’histoire de quatre enfants qui deviennent orphelins quand leurs parents sont tués par un accident de circulation. Publié en 2002, le roman est devenu un best-seller au Canada et aux États-Unis. Il a été publié dans plus d’une vingtaine de pays et traduit dans plusieurs langues. Il a remporté le Books in Canada First Novel Award (aujourd’hui Amazon.com First Novel Award) en 2003, ainsi que le prix McKitterick pour un premier roman publié au Royaume-Uni par un auteur de plus de 40 ans. En 2010, les auditeurs de CBC Radio ont sélectionné Le Choix des Morrison parmi les 40 romans les plus marquants de la décennie. Il figurait également dans la liste des 150livres à lire pour les célébrations du sesquicentenaire de la Confédération canadienne en 2017.

Crow Lake (2002; trad. Le Choix des Morrison, 2003) est le premier roman de Mary Lawson, une auteure née au Canada et vivant en Angleterre. L’action se déroule dans une collectivité fictive du nord de l’Ontario et relate l’histoire de quatre enfants qui deviennent orphelins quand leurs parents sont tués par un accident de circulation. Publié en 2002, le roman est devenu un best-seller au Canada et aux États-Unis. Il a été publié dans plus d’une vingtaine de pays et traduit dans plusieurs langues. Il a remporté le Books in Canada First Novel Award (aujourd’hui Amazon.com First Novel Award) en 2003, ainsi que le prix McKitterick pour un premier roman publié au Royaume-Uni par un auteur de plus de 40 ans. En 2010, les auditeurs de CBC Radio ont sélectionné Le Choix des Morrison parmi les 40 romans les plus marquants de la décennie. Il figurait également dans la liste des 150livres à lire pour les célébrations du sesquicentenaire de la Confédération canadienne en 2017.


L’auteure et le contexte

Mary Lawson naît en 1946. Elle est une parente lointaine de Lucy Maud Montgomery (l’auteure de Anne of Green Gables était la cousine germaine de son grand-père). Elle grandit dans la petite collectivité agricole de Blackwell, en Ontario, près des rives du Lake Huron et de Sarnia, où « il n’y avait rien d’autre à faire que lire, ce dont je suis très reconnaissante ». Sa mère est une enseignante et son père un chercheur chimiste pour Esso. La famille passe souvent l’été dans un chalet accessible uniquement en canot dans la région ontarienne de Muskoka. Mary obtient un diplôme en psychologie de l’Université McGill en 1968. Durant un séjour à Londres, en Angleterre, elle rencontre son futur mari, Richard Mobbs, également psychologue. Ils ont deux enfants.

Crow Lake (Le Choix des Morrison), le premier livre de Mary Lawson, est publié alors qu’elle a 55 ans. Son manuscrit est refusé pendant quatre ans, avant qu’elle ne trouve un agent et une maison d’édition. Auparavant, elle a écrit des nouvelles pour des magazines féminins.

Intrigue

La famille Morrison vit dans une ferme, dans la localité fictive de Crow Lake, dans le nord de l’Ontario. Malgré ses difficultés scolaires, Luke, l’aîné des garçons, est accepté au collège d’instituteurs. Il sera le premier de sa famille à faire des études supérieures. Peu après l’annonce de cette heureuse nouvelle, ses parents partent en voiture pour lui acheter une valise dans la ville la plus proche. Ils sont tous deux tués quand leur véhicule est frappé par un grumier.

L’accident laisse orphelins les quatre enfants de la famille Morrison : Luke, dix-huit ans, Matt, dix-sept ans, Kate, sept ans, la narratrice, et l’irrépressible Bo, un bambin. Les voisins aident les enfants endeuillés en leur fournissant de la nourriture. Ils reçoivent la visite de leur tante Annie, qui vit dans la région de Gaspé, au Québec. Elle affirme que les enfants devront être séparés, car les garçons plus âgés ne pourront travailler ou étudier tout en s’occupant des filles plus jeunes. Mais Luke, qui n’a jamais été un élève très fort, décide plutôt d’abandonner ses études et de travailler pour garder la famille unie.

Les garçons travaillent pour Calvin Pye, un cultivateur voisin, dont la présence est moins amicale que menaçante. Calvin est colérique, et dans la communauté beaucoup le soupçonnent de battre sa femme et ses enfants. Un jour, son fils disparaît. On croit qu’il s’est enfui de la maison, mais le comportement troublant de sa mère laisse deviner un événement plus terrible.

Matt, qui est un élève brillant, est très proche de sa sœur Kate. Il fait d’elle sa protégée en l’initiant aux merveilles scientifiques qu’il découvre dans les nombreux étangs qui parsèment leur terre. Matt reçoit une bourse et se prépare à quitter Crow Lake, mais il se lie avec Marie, la fille de Pye. Les rages meurtrières de son père ont rendu celle-ci effacée et docile. Une grossesse imprévue amène Marie à révéler aux Morrison que son père a tué son frère. Elle craint qu’il ne la tue aussi. Luke prend sur lui d’appeler un médecin et la police. Quand les policiers arrivent à la ferme des Pye, Calvin se suicide avec une arme à feu. Matt renonce à son projet d’études supérieures, épouse Marie et reste à la ferme.

Quand Kate quitte la maison pour étudier à l’université, elle amène avec elle un portrait de son arrière-grand-mère, qui avait installé un porte-livre sur son rouet afin de pouvoir s’instruire tout en effectuant ses tâches journalières. Kate entreprend une carrière universitaire qui, selon son sentiment, aurait dû légitimement être celle de son frère. Ce n’est qu’après de nombreuses années, à l’occasion du 18e anniversaire du fils de Matt et Marie, que Kate revient à Crow Lake avec son conjoint Daniel. Devenue une zoologue, Kate s’est éloignée de sa famille et de ses origines dans le nord de l’Ontario, et elle a le sentiment de s’être élevée au-dessus de leur niveau.

Ces retrouvailles obligent Kate, que son conjoint accuse de manquer d’empathie, à confronter ses propres sentiments à l’égard de la vie et des choix de ses frères, et d’une relation qui lui semble avoir toujours été malsaine.

Thèmes

Crow Lake (Le Choix des Morrison) explore les liens que les personnes conservent avec leur lieu d’origine, un thème récurrent dans la littérature canadienne. Si certains se contentent de rester dans leur communauté agricole isolée, d’autres veulent explorer le monde, ce qui n’est généralement possible qu’en fréquentant le collège ou l’université. En ce sens, les études supérieures représentent un moyen d’améliorer sa vie, et même de trouver la liberté. Le roman aborde aussi les thèmes de la violence familiale, des dynamiques familiales et de la rivalité entre frères et sœurs. Les rapports de classes sont aussi évoqués à travers les sentiments que Kate, devenue adulte, éprouve à l’égard de la famille qu’elle a laissée derrière elle.

Suites

Mary Lawson a écrit une suite de Crow Lake (Le Choix des Morrison) intitulée The Other Side of the Bridge (2006) (traduit en français sous le titre L’Autre Côté du pont). L’action se déroule dans la ville fictive de Struan, déjà évoquée dans Le Choix des Morrison. The Other Side of the Bridge a été en nomination pour le prestigieux Booker Prize. Le troisième roman de Mary Lawson, Road Ends (2013) (traduit en français sous le titre Un hiver long et rude), se situe aussi dans le nord de l’Ontario. Selon Mary Lawson, les trois romans forment la « Trilogie de Struan », bien qu’il n’y ait pas d’ordre privilégié pour les lire.

Prix et critiques

Crow Lake (Le Choix des Morrison) a été sélectionné livre de l’année par le Globe and Mail, le Washington Post, le New York Times et le Sunday Times of London. Mary Lawson a remporté le Books in Canada First Novel Award (aujourd’hui Amazon.com First Novel Award) en 2003. Elle a aussi remporté le prix McKitterick de 4 000 £ de la Society of Authors pour un premier roman publié au Royaume-Uni par un auteur de plus de 40 ans. En 2010, les auditeurs de CBC Radio ont sélectionné Le Choix des Morrison parmi les 40 romans les plus marquants de la décennie. Il figurait également dans la liste des 150 livres à lire pour les célébrations du sesquicentenaire de la Confédération canadienne en 2017.