Brent Carver

Brent Christopher Carver, acteur (né le 17 novembre 1951, à Cranbrook, en Colombie‑Britannique; décédé le 4 août 2020, à Cranbrook). Brent Carver était l’un des acteurs les plus polyvalents et les plus émouvants du Canada. De 1980 à 1987, il a abordé les pièces classiques du répertoire au Festival de Stratford. Il a également été un interprète, acclamé par la critique, de comédies musicales, de spectacles de cabaret et de films. Le New York Times le décrivait comme « [un acteur] sensible qui, bien que s’exprimant d’une voix douce, savait manifestement provoquer des émotions ». Son interprétation dans la production de 1993, à Broadway, de Kiss of the Spider Woman lui a valu un Tony Award. Il a été associé à Robin Phillips, qui l’a dirigé, à la fois à Stratford et au Theatre London, de 1983 à 1984. Il a également travaillé en étroite collaboration avec John Neville, au Citadel Theatre d’Edmonton. En 2014, il a reçu un Prix de la réalisation artistique des Prix du Gouverneur général pour les arts du spectacle.

Brent Christopher Carver, acteur (né le 17 novembre 1951, à Cranbrook, en Colombie‑Britannique; décédé le 4 août 2020, à Cranbrook). Brent Carver était l’un des acteurs les plus polyvalents et les plus émouvants du Canada. De 1980 à 1987, il a abordé les pièces classiques du répertoire au Festival de Stratford. Il a également été un interprète, acclamé par la critique, de comédies musicales, de spectacles de cabaret et de films. Le New York Times le décrivait comme « [un acteur] sensible qui, bien que s’exprimant d’une voix douce, savait manifestement provoquer des émotions ». Son interprétation dans la production de 1993, à Broadway, de Kiss of the Spider Woman lui a valu un Tony Award. Il a été associé à Robin Phillips, qui l’a dirigé, à la fois à Stratford et au Theatre London, de 1983 à 1984. Il a également travaillé en étroite collaboration avec John Neville, au Citadel Theatre d’Edmonton. En 2014, il a reçu un Prix de la réalisation artistique des Prix du Gouverneur général pour les arts du spectacle.


Jeunesse et carrière

Brent Carver grandit au côté de sept frères et sœurs, dans la région de Kootenay, en Colombie‑Britannique, où son père est chauffeur de camion, sa mère travaillant comme employée de bureau ou comme serveuse. Il apprend à chanter avec son père, qui joue de la guitare, et participe également aux chœurs de son école et de l’église.

La carrière d’acteur de Brent Carver commence en 1972. À l’issue de sa troisième année, il abandonne le programme d’art dramatique de l’Université de la Colombie‑Britannique, pour se joindre à la tournée d’été de théâtre pour enfants du Vancouver Playhouse, sous la direction de Don Shipley. Cette même année, il est choisi, pour la première fois, en tant qu’acteur professionnel pour interpréter un rôle au théâtre dans la production de Jacques Brel is Alive and Well and Living in Paris de l’Arts Club Theatre et figure également dans un épisode de The Beachcombers.

Points saillants de carrière

Au cours de sa carrière, Brent Carver travaille un peu partout au Canada, ainsi qu’à Broadway et dans le West End de Londres, mais c’est au Festival de Stratford, où il fait ses débuts en 1980, dans le rôle d’Edmund Tyrone dans Long Day’s Journey Into Night, qu’il se forge sa réputation. Il fait preuve d’une remarquable capacité d’adaptation, en interprétant des personnages aussi contrastés que le Roi pirate, dans l’opéra-comique de Arthur Sullivan et W. S. Gilbert, The Pirates of Penzance, et que le rôle‑titre, dans Hamlet de Shakespeare. Avec son interprétation dans Unidentified Human Remains and the True Nature of Love de Brad Fraser, un rôle qui lui vaut, en 1990, le Prix Dora du meilleur acteur, sa popularité s’accroît encore auprès du public théâtral. Sur la scène, on le voit également dans le rôle d’Ariel, dans La tempête de Shakespeare, en 1979, à Los Angeles, aux côtés d’Anthony Hopkins; dans celui de Horst, dans Bent, de Martin Sherman, en 1981, qui lui vaut un premier prix Dora; et dans celui du Dr Frankenfurter, dans The Rocky Horror Picture Show, en 1976. Il est également au générique de l’éphémère comédie de situation diffusée, en 1978, sur la CBC, Leo and Me, dans laquelle joue également un jeune Michael J. Fox.

Au cinéma, Bent Carver interprète notamment Rafe, dans One Night Stand de Carol Bolt, en 1978, un rôle pour lequel il est récompensé au Palmarès du film canadien; Robert Ross, dans l’adaptation de Robin Phillips du roman de Timothy Findley The Wars, en 1983; la Comtesse De Tilly, dans Lilies, l’adaptation cinématographique, par John Greyson, de la pièce de Michel Marc Bouchard Les Feluettes ou La Répétition d’un drame romantique, en 1995. À la télévision, il montre toute sa polyvalence dans un large éventail de rôles, depuis celui d’un patient atteint du sida, dans Street Legal, qui lui vaut un prix Gemini, jusqu’aux rôles principaux des miniséries Love and Hate, en 1988, et Love and Larceny, en 1984.

Brent Carver fait ses débuts à Broadway, en 1993, dans le rôle de Molina, dans Kiss of the Spider Woman, son interprétation lui valant le Tony Award du meilleur acteur dans une comédie musicale. En 1996, il remporte un succès considérable avec son spectacle de cabaret, Brent Carver in Concert, qu’il présente à l’occasion d’une tournée au Royal Alexandra Theatre de Toronto et au Ford Centre For the Performing Arts de Vancouver. Il est aussi danseur‑vedette dans un hommage d’une heure rendu à la danseuse et chorégraphe canadienne Margie Gillis par la CBC. Il est également chaleureusement acclamé dans le rôle de Donnie, le voleur psychotique de High Life de Lee MacDougall, une nouvelle pièce canadienne présentée à Broadway ultérieurement cette même année. À l’été 1998, il interprète le rôle‑titre dans Don Carlos, de Friedrich von Schiller, mis en scène par Robin Phillips. À la fin de l’année, il fait son retour à Broadway, dans Parade, la comédie musicale de Garth Drabinsky, qui lui permet d’être sélectionné pour les Tony Awards.

En 2000, il interprète Tevye dans la comédie musicale Fiddler on the Roof, une production du Festival de Stratford. En 2002, il est au générique du film Ararat réalisé par Atom Egoyan. En 2004, il partage la vedette avec Christopher Plummer dans la production new‑yorkaise du Festival de Stratford du Roi Lear. En 2006‑2007, son interprétation de Gandalf, dans la version musicale du Seigneur des Anneaux, par ailleurs descendue en flammes, lui vaut des critiques dithyrambiques. En 2017, il interprétera ses derniers rôles, à Stratford, dans la peau de Feste le clown, dans La Nuit des rois, ou Ce que vous voudrez, et dans celle du serviteur Rowley, dans The School of Scandal.

Prix

  • Meilleur acteur principal dans un film autre qu’un long métrage (One Night Stand), Palmarès du film canadien (1978)
  • Meilleur acteur principal dans une pièce (Bent), Dora Awards (1982)
  • Meilleur acteur (Unidentified Human Remains and the True Nature of Love), Dora Awards (1990)
  • Meilleur acteur dans une comédie musicale (Kiss of the Spider Woman), Tony Awards (1993)
  • Meilleur acteur dans une comédie musicale (Kiss of the Spider Woman), New York Drama Desk Awards (1993)
  • Meilleur acteur dans une comédie musicale (Kiss of the Spider Woman), Dora Awards (1993)
  • Meilleur acteur dans un second rôle pour une émission ou une minisérie dramatique (Street Legal), Prix Gemini (1996)
  • Meilleur acteur dans une pièce (High Life), Dora Awards (1996)
  • Meilleur acteur dans un rôle d’invité dans une série dramatique (Due South), Prix Gemini (1998)
  • Meilleur acteur ou animateur dans un programme ou une série de variétés (Young at Heart), Prix Gemini (1998)
  • Meilleur acteur dans une comédie musicale (Parade), New York Drama Desk Awards (1999)
  • Meilleur acteur dans un rôle principal pour une émission ou une minisérie dramatique (Elizabeth Rex), Prix Awards (2004)
  • Meilleur acteur (Elizabeth Rex), ACTRA, Toronto (2004)
  • Prix du Gouverneur général pour les arts du spectacle, catégorie réalisation artistique (2014)

//