Académie canadienne des arts et des sciences de l'enregistrement

L’Académie canadienne des arts et des sciences de l’enregistrement (ACASE) a pour objectifs de promouvoir et de célébrer la musique et les artistes canadiens. Cette organisation à but non lucratif gère les prix Juno, les manifestations et les activités de la semaine Juno. Elle est également responsable du Panthéon de la musique canadienne et de l’organisme caritatif d’éducation musicale MusiCompte.

L’Académie canadienne des arts et des sciences de l’enregistrement (ACASE) a pour objectifs de promouvoir et de célébrer la musique et les artistes canadiens. Cette organisation à but non lucratif gère les prix Juno, les manifestations et les activités de la semaine Juno. Elle est également responsable du Panthéon de la musique canadienne et de l’organisme caritatif d’éducation musicale MusiCompte.
26137577257_571cc8e1b1_z

Contexte

ACASE est créée en 1974 sous la forme d’un comité consultatif pour les prix Juno. Elle est formellement constituée en association en 1975 sous le nom de Canadian Music Awards Association avant de devenir l’ACASE. L’Académie est responsable de la gestion du processus de sélection et des procédures de vote des prix Juno. Elle coordonne aussi la présentation télévisée annuelle de la cérémonie. Mel Shaw en est le président fondateur (1975-1980).

Gestion

Appelés « délégués », seuls les individus travaillant activement dans l’industrie musicale canadienne peuvent être membres de l’ACASE. Les domaines de l’interprétation, de l’enregistrement, de l’édition, de la diffusion et de la vente au détail sont tous représentés. L’ACASE est dotée d’un conseil d’administration et d’un conseil consultatif. Ils comptent tous deux des musiciens et des figures de l’industrie musicale. De plus, l’ACASE dispose d’une représentation régionale.

Sections régionales

L’ACASE est dotée de représentations régionales en Colombie‑Britannique (BCMIA), en Alberta (AMIA), en Saskatchewan (SRIA), au Manitoba (Manitoba Music), au Nouveau‑Brunswick (MNB), en Nouvelle‑Écosse (Music Nova Scotia), en Ontario (MusicOntario), à l’Île‑du‑Prince‑Édouard (Music PEI), à Terre‑Neuve-et-Labrador (MusicNL), au Yukon (Music Yukon) et dans les Territoires du Nord‑Ouest (Music NWT).

En 2002, la Prairie Music Alliance élargit son périmètre pour inclure les provinces et les territoires de l’Ouest canadien : Colombie‑Britannique, Alberta, Saskatchewan, Manitoba, Yukon, Territoires du Nord‑Ouest et Nunavut. Réunies, ces différentes associations sont désormais connues sous le nom de Western Canadian Music Alliance (WCMA). La WCMA organise annuellement, depuis 2003, les prix Western Canadian Music. De leur côté, les provinces de l’Est organisent tous les ans, depuis 1989, leurs propres prix de la musique de la Côte est. Jusqu’en 1991, ces prix portent plutôt le nom de Maritime Music Awards.

L’ADISQ, équivalent francophone de l’ACASE, est créée en 1977 par des professionnels de l’industrie québécoise de la musique. En 1979, elle institue sa propre cérémonie pour la remise des prix Félix.

Programmes éducatifs MusiCompte

L’ACASE a pour mission d’offrir aux jeunes Canadiennes et Canadiens accès à une éducation musicale, et ce, indépendamment de leur situation socio-économique et de leurs origines culturelles. L’organisme caritatif mis en place à cet effet, MusiCompte, accorde, depuis 1989, des bourses d’études musicales supérieures. En 1997, l’ACASE crée le programme Band Aid, financé par les bénéfices des ventes du coffret de CD commémoratif produit pour le 25e anniversaire des prix Juno, Oh What A Feeling: A Vital Collection of Canadian Music. Ce programme offre du financement à des écoles sélectionnées pour l’achat d’instruments de musique. Ceux-ci leur sont livrés par d’éminentes personnalités de l’industrie musicale canadienne. Alanis MorissetteJann ArdenSusan AglukarkJane Bunnett ainsi que les membres des Tragically Hip, de Great Big Sea et de 54,40 font partie des professionnels ayant effectué des présentations.

Le programme Band Aid reçoit, en 2002, un sérieux coup de pouce : cinq des principales maisons de disques canadiennes (Musique BMG du CanadaEMI du Canada Limitée, Universal Music Group, Sony Music Canada et Warner Music Canada) s’engagent à lui verser conjointement une subvention annuelle de 50 000 $. En 2003, onze écoles reçoivent chacune 10 000 $ pour l’achat d’instruments de musique.

En 2005, MusiCompte crée le prix Professeur de l’année. En 2008, il institue le prix Fred Sherratt. Celui-ci accorde une bourse de 1 000 $ à douze diplômés de programmes musicaux postsecondaires. En 2013, MusiCompte met en place un partenariat avec la TD en vue de fournir des instruments et de l’équipement à des centres communautaires, à des programmes parascolaires et à d’autres organismes à but non lucratif, d’un océan à l’autre.

Voir aussi Prix Juno; Panthéon de la musique canadienne; Canadian Independent Music Association (CIMA); Association de la musique country canadienne; Industrie du disque; La musique autochtone.