Tessa Virtue et Scott Moir

Tessa Virtue, patineuse artistique (née le 17 mai 1989 à London, en Ontario) et Scott Moir, patineur artistique (né le 2 septembre 1987 à London, en Ontario). Les deux athlètes forment l’équipe canadienne de danse sur glace ayant connu le plus de succès au début du 21e siècle. Ils sont les premiers Nord-Américains à remporter une médaille d’or olympique en danse sur glace, un exploit réalisé aux Jeux olympiques de 2010 à Vancouver. Aux Jeux olympiques d’hiver de Sotchi, en 2014, ils remportent la médaille d’argent en danse sur glace et à l’épreuve par équipes. Après avoir gagné l’or en danse sur glace et à l’épreuve par équipes aux Jeux olympiques d’hiver de 2018 à Pyeongchang, ils deviennent les patineurs artistiques les plus décorés de l’histoire olympique. Ils ont également remporté quatre Championnats du monde (trois seniors et un junior), trois Championnats des quatre continents, neuf Championnats canadiens (huit seniors et un junior) et plusieurs événements du Grand Prix, dont une finale du Grand Prix.

Tessa Virtue, patineuse artistique (née le 17 mai 1989 à London, en Ontario) et Scott Moir, patineur artistique (né le 2 septembre 1987 à London, en Ontario). Les deux athlètes forment l’équipe canadienne de danse sur glace ayant connu le plus de succès au début du 21e siècle. Ils sont les premiers Nord-Américains à remporter une médaille d’or olympique en danse sur glace, un exploit réalisé aux Jeux olympiques de 2010 à Vancouver. Aux Jeux olympiques d’hiver de Sotchi, en 2014, ils remportent la médaille d’argent en danse sur glace et à l’épreuve par équipes. Après avoir gagné l’or en danse sur glace et à l’épreuve par équipes aux Jeux olympiques d’hiver de 2018 à Pyeongchang, ils deviennent les patineurs artistiques les plus décorés de l’histoire olympique. Ils ont également remporté quatre Championnats du monde (trois seniors et un junior), trois Championnats des quatre continents, neuf Championnats canadiens (huit seniors et un junior) et plusieurs événements du Grand Prix, dont une finale du Grand Prix.


Tessa Virtue et Scott Moir

Début de carrière

Originaire de London, en Ontario, Tessa Virtue s’intéresse initialement au ballet et à la danse moderne, mais commence à recevoir des leçons de patinage très jeune grâce au programme Patinage Plus. Scott Moir, pour sa part, est également né à London et a grandi à Ilderton, une ville à proximité. Issu d’une famille de patineurs, il est entraîné par sa tante, Carol Moir.

Au départ, Tessa Virtue et Scott Moir patinent dans le même club, mais séparément. Ils apprennent toutefois à se connaître au cours des camps d’été de patinage qui se tiennent à l’aréna d’Ilderton. À la recherche d’une nouvelle partenaire pour son neveu, Carol Moir arrête son choix sur Tessa Virtue parce que celle-ci a la taille et le niveau recherchés. Bientôt, les deux jeunes patinent presque toujours ensemble pendant les séances d’entraînement de danse en groupe.

Tessa Virtue et Scott Moir commencent officiellement à participer à des compétitions en tant que partenaires en 1998, notamment à une compétition sur invitation dans l’ouest de l’Ontario. À l’été 1998, le duo se rend régulièrement à Kitchener-Waterloo, en Ontario, pour recevoir un entraînement supplémentaire auprès de Paul MacIntosh et de son assistante, Suzanne Killing. En janvier 1999, les deux patineurs participent à la finale des compétitions provinciales à Woodstock, en Ontario. Ils remportent alors la première d’une longue série de victoires ensemble.

Compétitions nationales et internationales

À la fin de l’année d’entraînement 2001-2002, Tessa Virtue et Scott Moir savent qu’ils doivent intensifier leur entraînement. Ils décident donc de déménager à Kitchener-Waterloo. Au cours des années suivantes, le duo se déplace tant au Canada qu’à l’étranger pour patiner. Les athlètes prennent part, à titre de patineurs juniors, aux compétitions Skate Slovakia, Tomorrow’s Champions et North American Challenge, et à la Coupe de Croatie. En 2004, le duo remporte la première place aux Championnats nationaux juniors à Edmonton, en Alberta, et prend part aux Championnats du monde juniors à La Haye. Peu après, les deux jeunes athlètes commencent à s’entraîner à Canton, au Michigan, auprès de Marina Zoueva et d’Igor Shpilband.

En 2004 et en 2005, Tessa Virtue et Scott Moir continuent de participer à des compétitions en tant que juniors sur la scène internationale. En 2006, ils deviennent les premiers danseurs sur glace canadiens à remporter le titre de champions du monde juniors. La même année, ils commencent à prendre part à des événements seniors et remportent ainsi la médaille de bronze aux Championnats des quatre continents en 2006 et en 2007.

À l’été 2007, Tessa Virtue commence à souffrir de crampes et de douleurs aux tibias. Malgré la douleur, elle continue de s’entraîner et de se rendre à des compétitions nationales et internationales seniors avec Scott Moir. En 2008, le duo décroche la deuxième place aux Championnats du monde et la première place aux Championnats canadiens et aux Championnats des quatre continents. Plus tard la même année, on diagnostique à Tessa Virtue le syndrome des loges chronique. En octobre 2008, on lui opère les deux tibias dans l’espoir de soulager sa douleur.

Au début de 2009, quand les deux patineurs sont réunis, Tessa Virtue ressent toujours des douleurs aux tibias. Le duo peut donc pratiquer seulement de petites portions de ses programmes au lieu de les répéter en entier. Toutefois, cela ne l’empêche pas de remporter la première place aux Championnats canadiens ainsi que le Trophée Éric Bompard, puis la deuxième place aux Championnats des quatre continents et la troisième place aux Championnats du monde. À l’automne 2009, aux Internationaux Patinage Canada, il obtient une note parfaite de 10. C’est la première fois que cette note est attribuée à des danseurs sur glace dans cette compétition.

L’année suivante, Tessa Virtue et Scott Moir remportent les Championnats canadiens de 2010, tremplin pour les Jeux olympiques d’hiver de Vancouver en 2010.

Jeux olympiques d’hiver de 2010

Au Pacific Coliseum, le 22 février 2010, tous les yeux sont tournés vers le duo lors de la compétition de danse libre. On se rappelle qu’en raison de la douleur de Tessa Virtue aux jambes, les deux patineurs n’avaient pas pu répéter leur programme en entier. Néanmoins, ils remportent la médaille d’or. Leur programme de danse libre, lors duquel ils effectuent « l’oie », un porté des plus délicats qu’ils ont mis au point, reçoit la note de 110,42 points. Ce résultat inclut quatre notes parfaites de 10 et constitue le plus haut pointage de la carrière des deux patineurs. Tessa Virtue et Scott Moir deviennent ainsi les premiers Nord-Américains et les plus jeunes patineurs de l’histoire olympique à remporter la médaille d’or en danse sur glace. Cette victoire olympique sera suivie d’une autre la même année : ils accèdent à la première place aux Championnats du monde. Ils sont aussi intronisés au panthéon des sports de London, en Ontario.

Compétitions de 2010 à 2013

En octobre 2010, Tessa Virtue subit une deuxième opération. Le duo de patineurs doit donc se retirer des Championnats canadiens et des Internationaux Patinage Canada de 2011. Cependant, peu après, ils reprennent l’entraînement et gagnent la deuxième place aux Championnats du monde de 2011. C’est alors que la douleur de Tessa Virtue revient. Son chirurgien et elle décident de laisser de côté l’idée d’une autre opération et d’essayer d’autres méthodes, notamment l’intensification de l’entraînement hors glace. Cette nouvelle approche fonctionne, et Tessa Virtue et Scott Moir remportent par la suite l’or aux Championnats canadiens, aux Championnats des quatre continents et aux Championnats du monde de patinage artistique en 2012. En 2013, le duo gagne ses cinquièmes Championnats canadiens seniors, son cinquième titre aux Internationaux Patinage Canada, son deuxième Trophée Finlandia et son quatrième Trophée Éric Bompard. Tessa Virtue et Scott Moir décrochent aussi la deuxième place aux Championnats des quatre continents, aux Championnats du monde et à la finale du Grand Prix. Lors de cet événement, ils s’inclinent de très près face à leurs camarades d’entraînement, les Américains Meryl Davis et Charlie White, dont l’entraîneuse est aussi Marina Zoueva. Ceux-ci sont généralement perçus comme les plus grands rivaux de Tessa Virtue et Scott Moir à l’approche des Jeux olympiques de 2014 à Sotchi, en Russie.

Tessa Virtue et Scott Moir, Sochi 2014
Les patineurs canadiens Tessa Virtue et Scott Moir aux finales de danse libre sur glace aux Jeux olympiques d'hiver de 2014 \u00e0 Sotchi, en Russie (17 février 2014)

Jeux olympiques d’hiver de 2014

Tessa Virtue et Scott Moir remportent haut la main les Championnats nationaux de patinage artistique en 2014. Le mois suivant, ils contribuent à faire remporter à l’équipe canadienne de patinage artistique la médaille d’argent à la nouvelle épreuve par équipes aux Jeux olympiques d’hiver de Sotchi. Dans l’épreuve de danse sur glace qui suit, ils présentent un programme court chargé d’émotion et difficile sur le plan technique ainsi qu’une danse libre. Ils s’inclinent toutefois devant Meryl Davis et Charlie White, et se voient décerner une deuxième médaille olympique d’argent.

Tessa Virtue et Scott Moir, Sochi 2014
Tessa Virtue et Scott Moir recevant une médaille d'argent en danse sur glace au Jeux olympiques d'hiver de 2014 \u00e0 Sotchi, en Russie (18 février 2014)

Cette deuxième place est marquée par une controverse relative à l’entraînement et aux notes reçues. Le journal sportif français L’Équipe affirme que les juges américains et russes ont conspiré afin d’assurer l’or à la Russie à l’épreuve par équipes, et l’or aux Américains Meryl Davis et Charlie White à l’épreuve de danse sur glace. De plus, Marina Zoueva a un conflit d’intérêts manifeste : elle a entraîné à la fois les médaillés d’or et d’argent. Comme, par ailleurs, elle a choisi de défiler avec l’équipe américaine lors de la cérémonie d’ouverture, on se demande si elle aurait fait preuve de favoritisme envers les Américains et consacré moins de temps à l’entraînement des Canadiens.

Tessa Virtue et Scott Moir, PyeongChang 2018
Les champions olympiques Tessa Virtue et Scott Moir re\u00e7oivent leurs médailles d'or \u00e0 l'épreuve finale de danse sur glace des Jeux olympiques d'hiver de 2018, le mardi 20 février 2018

Tessa Virtue et Scott Moir ne prennent pas part aux Championnats du monde de 2014, mais font partie de la tournée du spectacle sur glace Stars on Ice, tout comme ils l’avaient fait en 2012 et en 2013. En 2014, ils font également l’objet de la série documentaire Tessa and Scott sur W Network.

Retour à la compétition

Tessa Virtue et Scott Moir reprennent la compétition lors de la saison 2016-2017 avec de nouveaux entraîneurs : les Montréalais Patrice Lauzon et Marie-France Dubreuil. Le duo domine les épreuves, battant des records personnels et mondiaux. En 2016, il décroche l’or aux Internationaux Patinage Canada, au Trophée NHK au Japon et à la finale du Grand Prix en France. En 2017, il remporte également l’or aux Championnats nationaux, aux Championnats des quatre continents en Corée du Sud et aux Championnats du monde en Finlande.

Champions olympiques en 2018

La saison 2017-2018 du duo commence en force avec une victoire aux Internationaux classiques d’automne à Montréal en septembre 2017. Le mois suivant, Tessa Virtue et Scott Moir remportent l’or aux Internationaux Patinage Canada à Regina. Ils établissent alors un nouveau record personnel et du monde avec une note de 199,86 points. En novembre, ils gagnent la compétition de danse sur glace au Trophée NHK de 2017 au Japon. Le mois suivant, ils décrochent l’argent à la finale du Grand Prix de Nagoya, également au Japon.

Cérémonies d
Tessa Virtue et Scott Moir m\u00e8nent l'équipe canadienne au stade olympique \u00e0 la cérémonie d 'ouverture des Jeux olympiques d'hiver de PyeongChang, en Corée du Sud.

Tessa Virtue et Scott Moir sont choisis comme porte-drapeaux canadiens lors de la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques d’hiver de 2018 à Pyeongchang, en Corée du Sud. Ils offrent une performance enlevante à l’épreuve par équipes, et finissent premiers dans les segments de danse courte et de danse libre. Le Canada remporte haut la main cette épreuve grâce aux solides performances des équipes formées de Meagan Duhamel et Eric Radford, ainsi que de Patrick Chan, Kaetlyn Osmond et Gabrielle Daleman.

Tessa Virtue et Scott Moir galvanisent les spectateurs au Canada et partout dans le monde à l’épreuve principale de danse sur glace. Ils établissent un nouveau record mondial au programme court (83,67), devançant d’à peine deux points leurs rivaux français Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron. Ces derniers établissent juste après un record mondial en danse libre, 123,35 points, ce qui fait monter la pression pour le duo canadien. Toutefois, le programme « Moulin rouge » de Tessa Virtue et Scott Moir est impeccable et leur vaut 122,40 points, ce qui les place tout juste en deuxième position en danse libre. Grâce à leur pointage combiné de 206,07, ils décrochent l’or. Il s’agit également d’un record mondial. Avec leurs cinq médailles olympiques, Tessa Virtue et Scott Moir sont les patineurs artistiques les plus décorés de l’histoire olympique.

Faits saillants de carrière

Jeux olympiques d’hiver

Danse sur glace : or (2010, 2018), argent (2014)

Épreuve par équipes : or (2018), argent (2014)

Championnats du monde seniors

Or (2017, 2012, 2010)

Argent (2013, 2011, 2008)

Bronze (2009)

Championnats du monde juniors

Or (2006)

Argent (2005)

Championnats des quatre continents

Or (2017, 2012, 2008)

Argent (2013, 2009)

Bronze (2007, 2006)

Finale du Grand Prix

Or (2016)

Argent (2017, 2013, 2012, 2011, 2009)

Événements du Grand Prix :

Internationaux Patinage Canada

Trophée Éric Bompard

Trophée NHK


Or (2017, 2013, 2012, 2011, 2009, 2007)

Or (2013, 2011, 2009, 2006)

Or (2017, 2016)

Championnats canadiens seniors

Or (2018, 2017, 2014, 2013, 2012, 2010, 2009, 2008)

Argent (2007)

Bronze (2006)

Championnats canadiens juniors

Or (2004)

Prix et distinctions

Panthéon des sports de London (2010)
Allée des célébrités canadiennes (2018)