Naviguer "Provinces et territoires"

Afficher 41-52 de 52 résultats
Chronologie

Terre-Neuve-et-Labrador

Terre-Neuve-et-Labrador est la plus jeune province du Canada; elle se joint à la Confédération en 1949. Sur sa côte figurent sans doute les premières pointes de terre aperçues par les Européens. La province représente une superficie de 405 720 km2, dont presque les trois quarts, soit 294 330 km2, sont occupés par le Labrador.

Article

Terre-Neuve-et-Labrador

Terre-Neuve-et-Labrador est la plus jeune province du Canada; elle se joint à la Confédération en 1949. Sur sa côte figurent sans doute les premières pointes de terre aperçues par les Européens. La province représente une superficie de 405 720 km2, dont presque les trois quarts, soit 294 330 km2, sont occupés par le Labrador. L’île de Terre-Neuve est la région la plus à l’est du Canada, tandis que le Labrador se situe sur le continent au nord-ouest de l’île. C’est à l’explorateur Jean Cabot, que Terre-Neuve, jadis surnommée la « nouvelle île », doit son nom. Depuis sa découverte, l’île est désignée sous le nom de « Terra Nova », ou « Newfoundland » pour les anglophones. Le Labrador a probablement reçu son nom de l’appellation portugaise « Terra del Lavradors ».

Chronologie

Territoires du Nord-Ouest

Les Territoires du Nord-Ouest se trouvent au nord-ouest du centre du Canada. Ils sont délimités à l’est par le Nunavut, à l’ouest par le Yukon et au sud par le coin nord-est de la Colombie-Britannique, ainsi que par toutes les frontières septentrionales de l’Alberta et de la Saskatchewan.

Article

Territoires du Nord-Ouest

Les Territoires du Nord-Ouest se trouvent au nord-ouest du centre du Canada. Ils sont délimités à l’est par le Nunavut, à l’ouest par le Yukon et au sud par le coin nord-est de la Colombie-Britannique, ainsi que par toutes les frontières septentrionales de l’Alberta et de la Saskatchewan. À l’origine, le nom s’appliquait au territoire acquis en 1870 de la Compagnie de la Baie d’Hudson et de la Grande-Bretagne : la Terre de Rupert et le Territoire du Nord-Ouest. En 1880, la Grande-Bretagne a également transféré au Canada l’archipel Arctique, au nord de la partie continentale, étendant ainsi le territoire. L’acquisition des Territoires du Nord-Ouest est principalement due à la volonté du gouvernement canadien, dirigé par Sir John A. MacDonald, de fonder une nation britannique en Amérique du Nord et de se protéger contre l’incursion potentielle des colons américains.

Article

Territoires du Nord-Ouest (1870-1905)

Les Territoires du Nord-Ouest forment le premier territoire canadien, créé le 15 juillet 1870. En tant que territoire, la région devient une partie du Canada. Cependant, à l’époque, elle ne présente pas la population, les ressources économiques et les infrastructures nécessaires pour obtenir le statut d’une province. Par conséquent, elle tombe sous la juridiction du gouvernement fédéral. Ce territoire immense s’étend vers l’ouest – depuis la frontière disputée du Labrador, couvrant les Prairies, le nord du Québec et de l’Ontario actuels, allant au-delà des Prairies jusqu’à la Colombie-Britannique – et vers le nord, du quarante-neuvième parallèle à l’océan Arctique. Il connaît de nombreux changements de frontières jusqu’en 1905, quand les provinces de la Saskatchewan et de l’Alberta sont découpées dans la partie sud-ouest de la région. En 1906, la portion restante est nommée Territoires du Nord-Ouest.

Chronologie

Yukon

Situé dans le nord-ouest du Canada et isolé par des montagnes accidentées, le Yukon est délimité à l’ouest par l’Alaska, au sud par la Colombie-Britannique et à l’est par les Territoires du Nord-Ouest. On l’associe historiquement avec la grande ruée vers l’or du Klondike.

Article

Yukon

L’origine du nom Yukon remonte au mot gwich’in Yu-kun-ah qui signifie « grande rivière » et qui fait référence au fleuve Yukon. Situé dans le nord-ouest du Canada et isolé par des montagnes accidentées, le Yukon est délimité à l’ouest par l’Alaska, au sud par la Colombie-Britannique et à l’est par les Territoires du Nord-Ouest. On l’associe historiquement avec la grande ruée vers l’or du Klondike.

Article

​La Nouvelle-Écosse et la Confédération

La Nouvelle-Écosse est l’une des quatre provinces fondatrices du Canada. Elle a rejoint le Nouveau-Brunswick, l’Ontario et le Québec dans la Confédération le 1er juillet 1867. Toutefois, cette union est principalement due au fait que la Confédération a livré le chemin de fer Intercolonial aux Maritimes, et grâce aux efforts de sir Charles Tupper. Son gouvernement a en effet approuvé la Confédération au sein de la législature coloniale malgré l’opposition populaire. (Voir Les adversaires de la Confédération.) La Confédération a suscité des protestations de masse dans la colonie. Joseph Howe dirige notamment un effort de deux ans pour abroger l’union. (Voir Mouvement sécessionniste.) Ce dernier a toutefois décidé qu’il aiderait mieux sa province en travaillant au sein du gouvernement fédéral, dont il rejoint le cabinet en 1869.