Naviguer "Nouvelle-France"

Afficher 61-80 de 82 résultats
Article

Louis-Joseph Gaultier de La Vérendrye

Louis-Joseph Gaultier de La Vérendrye, explorateur, cartographe, commerçant de fourrures et officier militaire (né le 9 novembre 1717 à l’Île aux Vaches, au Québec [Nouvelle-France]; décédé en mer au large de la côte du Cap-Breton le 15 novembre 1761). Connu sous son titre de Chevalier, le plus jeune des fils de Pierre Gaultier de Varennes et de la Vérendrye a dirigé la première exploration européenne au-delà de la rivière Missouri, dans les grandes plaines. Il sert la Nouvelle-France lors de la guerre de la Succession d’Autriche et de la guerre de Sept Ans.

Article

Mézy, Augustin de Saffray de

Augustin de Saffray de Mézy, gouverneur de la Nouvelle-France (décédé à Québec, 6 mai 1665). De Mézy est le premier gouverneur de la Nouvelle-France sous l'autorité directe du roi (1663-1665). À son arrivée, l'administration de la colonie est réorganisée et le Conseil souverain, établi.

Article

Nicolas, Louis

Louis Nicolas, missionnaire jésuite (Aubenas, France,1634-?). Entré dans la Compagnie de Jésus à Toulouse en 1654, Louis Nicolas arrive au Canada en 1664, sur le même bateau que Jeanne MANCE.

Éditorial

Paul Chomedey de Maisonneuve, Jeanne Mance et la fondation de Montréal

Un soleil radieux inonde l'île de Montréal en cette matinée du 18 mai 1642. Les aubépines et les cerisiers sauvages sont en fleurs et le pré, où quelques colons français ont installé un autel, est parsemé de trilles et de violettes. Le père Vimont célèbre la messe et déclare que le nouveau village, baptisé Ville-Marie, n'est « qu'un grain de sénevé [...] », en ajoutant « mais je ne doute nullement que ce petit grain ne produise un grand arbre, qu'il ne fasse un jour des progrès merveilleux ».

Article

Pierre Dugua de Mons

Pierre Dugua de Mons (ou Du Gua de Monts), colonisateur, explorateur, traitant (né vers 1558 à Royan, France; mort le 22 février 1628 près de Fléac-sur-Seugne, France). Pierre Dugua de Mons a dirigé la fondation de Port Royal (aujourd’hui Annapolis Royal), en Acadie, et de Québec, au Québec, les deux premiers établissements français durables en Amérique du Nord. Dans une époque marquée par de vives tensions religieuses en Europe, peu de personnes engagées dans l’exploration et la colonisation française de l’Amérique du Nord sont aussi représentatives du contexte social, politique et religieux du début du 17e siècle. Samuel de Champlain et Mathieu Da Costa, des personnages beaucoup plus connus de cette période, étaient des employés de Dugua de Mons et travaillaient sous sa supervision. La renommée de Dugua de Mons a été éclipsée par celle de Samuel de Champlain notamment parce que celui-ci a beaucoup écrit au sujet de son œuvre, ce que de Mons n’a pas fait. En outre, dans certains de ses écrits, Samuel de Champlain s’est attribué lui-même le rôle de Dugua de Mons.

Article

Pontbriand, Henri-Marie Dubreil de

Henri-Marie Dubreil de Pontbriand, sixième évêque de Québec (Vannes, France, janv. 1708 -- Montréal, 8 juin 1760). Élève des jésuites et des sulpiciens, Pontbriand est nommé évêque de Québec en 1740. Il arrive en août 1741, bien décidé à mettre fin aux abus causés par l'absentéisme épiscopal.

Article

Raudot, Antoine-Denis

Antoine-Denis Raudot, intendant de la Nouvelle-France de 1705 à 1710 (1679 -- Versailles, France, 28 juill. 1737). Il avait entrepris une carrière au ministère de la Marine quand son père Jacques Raudot et lui sont nommés conjointement intendants.

Article

Récollets

Les récollets, branche réformée de la famille franciscaine, s'établissent en France à la fin du XVIe siècle. Leur objectif principal est d'observer plus strictement la règle de saint François. Comme d'autres branches semi-autonomes, ils relèvent du ministre général des franciscains.

Article

Samuel de Champlain

Samuel de Champlain, cartographe, explorateur, gouverneur officieux de la Nouvelle-France (né vers 1567 à Brouage, France; décédé le 25 décembre 1635 à Québec). Il a joué un rôle central dans la fondation de la Nouvelle-France de 1603 à 1635.

Article

Troyes, Pierre de

Pierre de Troyes, soldat (mort à Niagara, 8 mai 1688). Il arrive à Québec en août 1685 avec des renforts pour la colonie assiégée. Le 20 mars 1686, il quitte Montréal par voie de terre pour la baie James avec 30 hommes de la force régulière française et 60 miliciens.

Article

Ursulines au Canada

Les Ursulines sont un ordre religieux féminin de l’Église catholique romaine dévoué à l’éducation des filles. L’ordre existe au Canada depuis l’arrivée de la sœur ursuline Marie de l’Incarnation en Nouvelle-France en 1639. Bien qu’elles se consacrent initialement à l’éducation et au travail missionnaire auprès des jeunes Autochtones, les Ursulines se tournent graduellement vers l’éducation des jeunes Canadiennes-françaises. Fortes d’une expansion sur le terrain et d’une hausse du nombre de leurs membres entre le 18e et le 20e siècle, les Ursulines s’imposent comme un acteur important dans l’éducation des filles, surtout au Québec. Les Ursulines ouvrent le premier monastère en Nouvelle-France ainsi que la première école pour filles en Amérique du Nord (voir Monastère des Ursulines).