Naviguer "Histoire"

Afficher 141-160 de 717 résultats
Article

Eau-de-feu

Alcool frelaté ou dénaturé utilisé dans la Traite des fourrures avec les autochtones. Les commerçants de fourrures qui fournissent de l'alcool aux autochtones diluent souvent leur brandy, leur rhum, leur whisky et autres spiritueux avec de l'eau aromatisée.

Article

Écoles séparées

Aux États-Unis et au Canada, les parents sont libres d'envoyer leurs enfants dans des écoles du réseau public (voir SYSTÈMES SCOLAIRES) ou dans des écoles privées facturant des frais de scolarité.

Éditorial

Éditorial : Comment la communauté « canadiennisée » de la Terre Neuve s’est jointe au Canada

Lorsque les édifices du Parlement d’Ottawa sont réparés suite à un incendie qui a eu lieu durant la Première Guerre mondiale, des plaques de pierre sont érigées au-dessus de l’entrée de la tour de la Paix. On en compte dix ; neuf portent les armoiries des provinces, et une, laissée à nu, attend le jour où Terre-Neuve se joindra au Canada.

Éditorial

Éditorial : La conférence Charlottetown de 1864 et le pouvoir de persuasion du champagne

Le lundi 29 août 1864, huit des douze membres du Cabinet de la Province du Canada s’embarquent sur le vapeurQueen Victoria, à Québec. Ils ont entendu dire que des représentants de la Nouvelle-Écosse, du Nouveau-Brunswick et de l’Île-du-Prince-Édouard doivent se rencontrer à Charlottetown pour discuter d’une éventuelle union des colonies et ils ont bien l’intention de s’y inviter à la « fête » (voir Conférence de Charlottetown). Leurs gouvernements sont dans une impasse et même de vieux ennemis comme John A. Macdonald et George Brown s’entendent pour dire que quelques nouveaux accords politiques sont nécessaires. Alors que leQueen Victoriaprogresse lentement dans le golfe du Saint-Laurent, les Canadiens préparent frénétiquement leurs arguments.

Éditorial

Éditorial : Le drapeau canadien, typiquement nôtre

Le 15 février 1965, à l’occasion de centaines de cérémonies similaires au pays et dans le monde entier, on hisse pour la première fois l’Unifolié canadien rouge et blanc.

Il fait froid à Ottawa, mais 10 000 personnes sont rassemblées sur la Colline du Parlement enneigée. À midi pile, non loin de là, les canons de la pointe Nepean tonnent, tandis que le soleil perce les nuages. Joseph Secours, un jeune agent de la GRC (26 ans), hisse le drapeau du Canada au sommet d’un mât blanc spécialement dressé et une brise soudaine met la feuille d’érable au garde-à-vous.

Article

Éditorial : Le drapeau de George Stanley et le « symbole nettement canadien »

Le premier ministre Lester Pearson et John Matheson, un de ses députéslibéraux, sont généralement considérés comme les pères du drapeau du Canada. En 2015, leurs noms ont été au cœur des hommages et des commémorations qui marqueront le 50e anniversaire de la création du drapeau. On oublie cependant souvent le rôle joué dans la naissance de ce symbole emblématique par George Stanley.

Article

Élections de 1957 et de 1958

​En 1957 et 1958, les électeurs canadiens ont mis fin à 22 années de règne libéral pour porter au pouvoir les conservateurs inexpérimentés de John Diefenbaker, à qui une brillante campagne a valu d’abord un gouvernement minoritaire, puis une majorité historique.

Article

Élections de 1979 et 1980

​On peut comparer le déclenchement d’élections à la visite de Boucle d’or aux trois ours : dans quel bol de « gruau politique » trouvera-t-on celui qui est juste à point, ni trop tôt, ni trop tard? Les élections de 1979 et de 1980 illustrent bien les risques que comportent des élections déclenchées trop tard, suivies d’élections déclenchées trop tôt.

Article

Emblèmes du Canada

Les emblèmes du Canada comprennent les armoiries et le drapeau national. En 1497, lorsque John Cabot arrive sur les côtes de l’Amérique du Nord, il plante une croix et dresse la bannière royale de l’Angleterre.

Article

Esclavage des Autochtones au Canada

L’esclavage des Autochtones incarne, dans une très large mesure, ce qu’a été l’esclavage au Canada. Au moins les deux tiers des esclaves de Nouvelle-France, où l’esclavage a duré le plus longtemps et où ont vécu le plus grand nombre d’esclaves, sont des Autochtones. Ces personnes ont été asservies dans le cadre de la traite des esclaves qui a fleuri dans la plus méridionale des 13 colonies britanniques à la fin du 17e siècle. C’est dans cette région que les colons ont transformé l’esclavage déjà pratiqué par les Autochtones en un cycle infernal d’événements qui ont ravagé les nations autochtones et eu des conséquences sur toutes les colonies européennes en Amérique du Nord.

Article

Esclavage des Noirs au Canada

Dans le Canada du début de la colonisation, l’esclavage des Africains était un moyen légal qui contribuait à faire fonctionner l’économie coloniale. Introduit par les colons français en Nouvelle‑France au début des années 1600, cette pratique a perduré jusqu’à son abolition dans toute l’Amérique du Nord britannique en 1834. Pendant ces deux siècles, le Canada a participéà la traite esclavagiste transatlantique. À l’intérieur des frontières du pays, des gens étaient achetés, vendus et réduits en esclavage. Le Canada a également été lié indirectement au système de l’esclavage par l’entremise du commerce international.En effet, le pays échangeait des produits tels que la morue salée et le bois d’œuvre contre des biens produits dans le cadre d’une économie esclavagiste aux Caraïbes comme du rhum, de la mélasse, du tabac et du sucre.

(Voir aussi Chloe Cooley et la Loi visant à restreindre l’esclavage dans le Haut‑Canada; Chemin de fer clandestin; Loi des esclaves fugitifs de 1850; Loi de l’abolition de l’esclavage de 1833.)