Naviguer "Histoire"

Afficher 701-717 de 717 résultats
Article

​Catastrophes minières

Les travaux en profondeur, le roc tendre, la poussière, les gaz toxiques et inflammables, les explosifs, la machinerie, les systèmes de transport et de ventilation et, dans l’ancien temps, les lampes à flamme nue sont autant de facteurs dans les nombreuses tragédies qui ont frappé les mines de charbon canadiennes.

Article

​Effondrement du pont de la rivière de la Paix

Le spectaculaire pont suspendu enjambant la rivière de la Paix, au sud de Fort St. John, en Colombie-Britannique, a été inauguré à l’été 1943, en remplacement d’un traversier sur la route de l’Alaska. Le pont a relié les rives de la rivière pendant 14 ans, et ce, jusqu’à ce qu’il s’effondre, étonnamment, sans blesser quiconque, à la suite d’un glissement de terrain sous l’une de ses culées.

Article

​Étude de l’histoire de la classe ouvrière

L’apport des travailleurs canadiens est un aspect négligé dans l’histoire du pays. Les travailleurs ont contribué de plusieurs façons au développement de la société canadienne, mais l’histoire des travailleurs, de leurs familles, de leurs communautés et de leurs milieux de travail s’est peu à peu intégrée à la vision d’ensemble que l’on a du passé, devenant une composante indispensable à la compréhension du présent.

Article

​La bataille de la côte 70 et l’indépendance canadienne

La guerre d’indépendance du Canada a lieu dans le cadre de la Première Guerre mondiale. Contrairement aux États-Unis, le Canada ne lutte pas pour son indépendance contre la mère patrie, mais à ses côtés, d’abord à titre de colonie britannique, puis, à la fin de la guerre, comme allié. Le Canada est redevable aux performances remarquables du Corps canadien et de son premier commandant canadien pour ses gains en autonomie.

Article

​La Nouvelle-Écosse et la Confédération

La Nouvelle-Écosse est l’une des quatre provinces fondatrices du Canada. Elle a rejoint le Nouveau-Brunswick, l’Ontario et le Québec dans la Confédération le 1er juillet 1867. Toutefois, cette union est principalement due au fait que la Confédération a livré le chemin de fer Intercolonial aux Maritimes, et grâce aux efforts de sir Charles Tupper. Son gouvernement a en effet approuvé la Confédération au sein de la législature coloniale malgré l’opposition populaire. (Voir Les adversaires de la Confédération.) La Confédération a suscité des protestations de masse dans la colonie. Joseph Howe dirige notamment un effort de deux ans pour abroger l’union. (Voir Mouvement sécessionniste.) Ce dernier a toutefois décidé qu’il aiderait mieux sa province en travaillant au sein du gouvernement fédéral, dont il rejoint le cabinet en 1869.

Article

​Les femmes et le sport au Canada : une histoire

À la période précoloniale, les femmes autochtones pratiquent des sports tels que le shinny et le baggataway (ancêtre de la crosse), mais les idées arrêtées sur les capacités des femmes et sur leur place dans la société, que les colons européens propagent en Amérique du Nord font en sorte que les femmes de toutes les origines ont un accès restreint à la compétition sportive durant une grande partie de l’histoire du Canada.

Article

​Traité de Paris de 1783

Le traité de Paris, ratifié le 3 septembre 1783, met un terme à la Révolution américaine, et établit les limites entre les colonies américaines nouvellement indépendantes et les territoires britanniques restants en Amérique du Nord.

Article

​Traité n° 7

Le Traité no 7 est le dernier des Traités numérotés conclus entre le gouvernement du Canada et les Premières Nations des Plaines (voir Autochtones : les Plaines). Il est ratifié le 22 septembre 1877 par les représentants de cinq Premières Nations : les Siksikas (Pieds-Noirs), les Kainai (Gens-du-Sang), les Piikani (Peigans), les Stoneys-Nakodas et les Tsuut’ina (Sarsis). Des interprétations différentes de l’objectif du traité, combinées à d’importantes barrières culturelles et langagières et à ce que certaines personnes ont appelé des tentatives délibérées de la part des négociateurs du gouvernement pour tromper les Premières Nations, ont mené à des conflits et à des revendications qui font encore rage aujourd’hui.