Naviguer "Régions"

Afficher 21-33 de 33 résultats
Article

Mille-Îles

La section ontarienne des Mille-Îles est située en aval du FLEUVE SAINT-LAURENT, et s'étend en aval sur 80 km à partir du lac Ontario, entre KINGSTON et BROCKVILLE.

Article

Muskeg

Le muskeg (« tourbière de graminées », en langue algonquienne) désigne un type de paysage, de milieu, de végétation et de dépôt. Le mot entre dans le vocabulaire dans les années 50 alors que le développement des ressources progresse vers le Nord.

Article

New Caledonia

 New Caledonia (ou « New Scotland ») est le nom que Simon FRASER donne, en 1806, à la région du plateau central et des hautes terres de la COLOMBIE-BRITANNIQUE. Fraser est actionnaire, commerçant et explorateur de la COMPAGNIE DU NORD-OUEST (CNO).

Article

Nord

Terme géographique qui désigne au sens strict l'immense étendue de terres situées au-delà de la mince bande de pays où la plupart des Canadiens vivent et travaillent, mais qu'on emploie souvent pour désigner les Territoires du Nord-Ouest et le Yukon.

Article

Old Crow, plaine

La végétation qu'on y trouve est celle de la toundra avec des touffes sporadiques d'épinettes de la forêt boréale. De plus, des broussailles de saules longent le parcours de la rivière Old Crow.

Article

Région Innuitienne

La région Innuitienne (ou orogène Inuitien) est l’une des six régions géologiques du Canada. Elle fait partie d’un arc de roches sédimentaires stratifiées, géologiquement plus jeunes que le vieux Bouclier canadien qu’elles bordent.

Article

Régions forestières

Une région forestière constitue une ceinture ou une zone géographique importante caractérisée par une grande uniformité, tant du point de vue physiographique que de la composition des essences d'arbres dominantes. Le Canada peut être divisé en huit régions forestière.

Article

Régions physiographiques

Le Canada peut être divisé en sept régions physiographiques : les terres de l’Arctique, la Cordillère canadienne, les plaines intérieures, les basses-terres de la baie d’Hudson, le terrain forestier du Bouclier canadien, les basses-terres du Saint-Laurent et les Appalaches.

Article

Sillon des Rocheuses

Le sillon des Rocheuses est une vaste et profonde vallée qui s’étend sur environ 1 500 km, de Bitterroot Valley, dans le nord-ouest du Montana, à la plaine de la Liard, immédiatement au sud du Yukon, après avoir traversé la Colombie-Britannique. Son plancher, le plus souvent plat, s’étale sur 3 à 20 km de largeur et s’élève entre 600 et 1000 m au-dessus du niveau de la mer. Bordé de longues parois de roches sédimentaires, volcaniques ou ignées, le sillon est parfois appelé la « vallée des mille pics », en raison des imposantes chaînes de montagnes présentes de chaque côté de la vallée : les Rocheuses à l’est et les chaînes Columbia et Omineca ainsi que les monts Cassiar à l’ouest. Les abondantes ressources offertes par cet unique paysage sont exploitées par l’homme depuis l’époque précoloniale.

Article

Toundra

On appelle Toundra, un terme qui trouve son origine dans un mot lapon signifiant « terre stérile », une région arctique dépourvue d’arbres, caractérisée par la présence du pergélisol. La toundra canadienne est connue pour ses températures glaciales, son manque d’arbres, sa végétation à faible croissance et ses nombreux affleurements rocheux. Au Canada, dans sa partie méridionale, elle s’étend du delta du fleuve Mackenzie à l’ouest à la péninsule du Labrador au nord est en passant par les régions bordant le sud de la baie d’Hudson.