Naviguer "Lieux historiques"

Afficher 121-140 de 212 résultats
Article

Moulin à carder Wile

Le moulin à carder Wile a été construit à BRIDGEWATER (Nouvelle-Écosse) en 1860 et a fonctionné pendant plus d'un siècle. Au XIXe siècle, la région de Bridgewater est un important centre d'élevage du mouton et les fermiers utilisent le moulin pour y carder et battre leur laine.

Article

Nunatsiavut

Nunatsiavut Le Nunatsiavut (un mot qui signifie « notre belle terre » en inuktitut), situé dans la partie septentrionale de la péninsule du Labrador et qui s’étend sur 72 520 km² sur terre et sur 44 030 km² sur mer, est le territoire sur lequel ont toujours vécu les Inuits du Labrador (également appelés Labradormiuts). Le 1er décembre 2005, ils ont fêté la création du gouvernement du Nunatsiavut, leur propre gouvernement régional, au sein de la province de Terre‑Neuve‑et‑Labrador. Les Labradormiuts sont devenus, à cette occasion, les premiers Inuits au Canada à parvenir à l’autonomie gouvernementale. Sur les quelque 6 500 personnes concernées par cette évolution politique (appelées des bénéficiaires), environ 2 500 vivent dans la zone de peuplement au sein de cinq collectivités, à savoir Rigolet, Postville, Makkovik, Hopedale (la capitale législative) et Nain (la capitale administrative).

Article

Oil City

Situé dans le PARC NATIONAL DES LACS-WATERTON, en Alberta, c'est l'endroit où a été exploité le premier puits de pétrole de l'Ouest canadien, d'abord appelé Original Discovery No. 1.

Article

Point Amour, phare de

Le PHARE de Point Amour a été construit en 1858 afin de guider les navigateurs à travers les eaux dangereuses du détroit de Belle Isle, situé entre le LABRADOR et TERRE-NEUVE.

Article

Port de Québec

Au cours de son histoire, le port de Québec subit de nombreux changements qui sont le reflet des préoccupations et des besoins de leur temps. De sa vocation militaire sous le régime français, le port de Québec amorce un tournant plus commercial et se transforme radicalement au 19e siècle sous l’impulsion du commerce du bois et de l’immigration. Ces deux nouvelles réalités ont des incidences majeures sur le développement du port, qui s’adapte pour accueillir des navires au tonnage toujours plus élevé. Avec son grand port océanique, troisième en importance en Amérique du Nord, après ceux de New York et de la Nouvelle-Orléans, Québec devient la porte d’entrée principale du Canada pour les centaines de milliers d’immigrants qui arrivent par la mer.

Article

Province House

 Cet édifice construit de 1811 à 1818 à Halifax pour abriter le Parlement, les tribunaux et la fonction publique, est le plus bel exemple d'architecture palladienne au Canada.

Article

Quai 21

​Le Quai 21 était un hangar maritime accueillant les immigrants sur le front de mer de Halifax entre 1928 et 1971.

Article

Quidi Vidi, batterie

La batterie Quidi Vidi a été construite par les Français en 1762. Ces derniers, dans l'une des dernières campagnes de la GUERRE DE SEPT ANS, ont capturé et brûlé plusieurs établissements autour des baies Trinity et Conception dans les environs de ST. JOHN'S (Terre-Neuve).

Article

Ranch Bar U

Le ranch Bar U, dont le nom officiel est la North West Cattle Company, est créé en 1882 dans les contreforts au sud des montagnes Rocheuses, dans un territoire qui deviendra par la suite la province de l’Alberta. Devant son surnom à la forme de sa marque de bétail, le « Bar U » figure parmi les ranchs les plus puissants qui dominent les Prairies à la fin du 19e siècle. Au début des années 1990, Parcs Canada acquiert le Bar U avec l’intention d’en faire un lieu public de commémoration de l’histoire de l’élevage du bétail au Canada. Le lieu historique national du Canada du Ranch-Bar U ouvre ses portes en juillet 1995.

Article

Rébellion de la rivière Rouge

La rébellion de la rivière Rouge (aussi appelée résistance à la rivière Rouge) est un soulèvement violent ayant eu lieu de 1869 à 1870 dans la colonie de la rivière Rouge. Elle est déclenchée par le transfert du vaste territoire appelé « Terre de Rupert » au nouveau Dominion du Canada. La colonie, composée de fermiers et de chasseurs, dont la plupart sont des Métis, occupe un coin de la Terre de Rupert, et craint de perdre, sous le contrôle canadien, leur culture et leurs droits fonciers. Les Métis fomentent une rébellion, et déclarent un gouvernement provisoire, qui négociera les conditions selon lesquelles le territoire entrera dans la Confédération. La résistance mène à la création de la province du Manitoba, et à l’émergence du chef métis Louis Riel. Héros aux yeux de son peuple et de plusieurs Québécois, il est toutefois considéré comme un hors-la-loi par le gouvernement fédéral.

Article

Rébellion du Bas-Canada (La geurre des patriotes)

En 1837 et en 1838, des rebelles canadiens-français au Bas-Canada ont pris les armes contre la Couronne britannique au cours de deux soulèvements sanglants. Ces deux rébellions causent la mort de plus de 300 personnes et font suite à des années de tensions entre la minorité anglophone et les aspirations nationalistes grandissantes de la majorité francophone. La campagne des rebelles contre le régime britannique est un échec, mais leur révolte a précipité la réforme politique, y compris la création de la Province unie du Canada et l’adoption d’un gouvernement responsable. La rébellion du Bas-Canada, également connue sous le nom de la guerre des patriotes, a également donné aux Canadiens français l'un de leurs premiers héros nationalistes à Louis-Joseph Papineau.

Article

Rébellion du Haut-Canada

La rébellion du Haut-Canada en 1837 a moins d’ampleur et est moins violente que celle du Bas-Canada qui se déroule la même année. Néanmoins, les demandes des chefs du soulèvement, dont William Lyon Mackenzie, sont tout aussi sérieuses. Ils réclament en effet une réforme démocratique et la fin de l’oligarchie coloniale. La rébellion échoue, mais cette défaite trace la voie d’un changement politique modéré et prudent en Amérique du Nord britannique, notamment l’union du Haut-Canada et du Bas-Canada sous la bannière de la Province du Canada et l’adoption d’un gouvernement responsable.

Article

Ross-Thomson House

La Ross-Thomson House est située à SHELBURNE (Nouvelle-Écosse). À la fin de la guerre de l'Indépendance américaine, des milliers de LOYALISTES arrivent à Shelburne. Plusieurs ne tardent pas à repartir, mais d'autres, comme George et Robert Ross, se lancent en affaires dans la nouvelle ville.

Article

Ruée vers l'or du fleuve Fraser

En 1858, environ 30 000 chercheurs d’or ont envahi les rives du fleuve Fraser de Hope jusqu’au nord de Lillooet dans la première ruée vers l’or significative de l’histoire de Colombie-Britannique. Bien qu’elle se soit dissipée vers la moitié des années 1860, la ruée vers l’or du fleuve Fraser a eu des impacts significatifs sur les peuples autochtones de la région et a entraîné la guerre du canyon du fleuve Fraser. La crainte que l’arrivée massive de mineurs américains n’amène les États-Unis à annexer le territoire britannique non-souverain connu sous le nom de New Caledonia a aussi entraîné la fondation de la Colombie-Britannique en tant que colonie le 2 août 1858 (voir La ruée vers l’or de la rivière Fraser et la création de la Colombie-Britannique). Au milieu des années 1860, la ruée vers l’or du fleuve Fraser a pris fin et la Colombie-Britannique a plongé dans la récession.

Article

Rutherford House

Rutherford House est une élégante maison de style édouardien, construite en 1909 par Alexander Cameron RUTHERFORD, le premier premier ministre de l'Alberta et chancelier de l'UNIVERSITÉ DE L'ALBERTA (1927-1941).