Naviguer "Lieux historiques nationale"

Afficher 61-80 de 87 résultats
Article

Lieu historique national du Canada de la Mission-de-Hebron

Pendant des générations, Hebron, l’un des sites historiques les plus importants du point de vue culturel du Nunatsiavut (voir Inuits du Labrador et Terre‑Neuve‑et‑Labrador), constitue un lieu de rassemblement majeur pour les Inuits, ainsi qu’une de leurs principales zones de pêche et de chasse. En 1830, les missionnaires moraves choisissent ce site pour établir leur quatrième mission, la plus septentrionale, au Labrador (toutefois, ils créeront, ultérieurement, des missions plus au nord, à Rama, en 1871, et à Killinek en 1905). Pendant près de 130 ans, Hebron est une collectivité florissante où vivent en moyenne 200 à 250 Inuits. En 1959, sans consultation avec les Inuits, la collectivité est fermée, obligeant la population locale à aller s’installer ailleurs. Déclarée site historique, en 1976, par le gouvernement fédéral, la mission de Hebron fait actuellement l’objet de travaux de restauration majeurs, lancés en 2004.

Article

Lieux historiques du Canada

Les lieux historiques sont des endroits qui sont reconnus pour leur importance dans l’histoire canadienne. Les lieux historiques provinciaux et territoriaux sont désignés par les gouvernements provinciaux et territoriaux, alors que les lieux historiques nationaux sont désignés par le gouvernement fédéral. Au niveau fédéral, la Commission des lieux et monuments historiques du Canada désigne également des personnages et des événements d’importance nationale, en plus des sites. Ces personnages et ces événements sont souvent commémorés par une plaque dans un endroit physique. Les municipalités ont également souvent le pouvoir de désigner des lieux d’importance locale, tout comme les organismes autochtones, en vertu d’ententes sur l’autonomie gouvernementale. Finalement, les lieux historiques peuvent être désignés à plus d’un niveau (par exemple, provincial et national) (voir aussi Lieux historiques nationaux au Canada ; Sites du patrimoine mondial des Nations Unies).

Article

Louisbourg

Au 18e siècle, la ville fortifiée de Louisbourg constitue l’importante capitale stratégique de la colonie française de l’Île Royale (île du Cap-Breton). Elle est le théâtre de deux grands sièges militaires, dans le cadre des guerres franco-anglaises mettant en jeu la domination de l’Amérique du Nord. La chute de Louisbourg aux mains des Britanniques en 1758 ouvre la voie à la conquête de Québec et à la fin du règne français en Amérique du Nord. De nos jours lieu historique national, Louisbourg est une destination touristique populaire du Cap-Breton.

Article

Lower Fort Garry

Le Lower Fort Garry est construit sur la rivière Rouge, à 30 km en aval de fort Garry (Winnipeg), entre 1830 et 1840, pour servir de centre administratif de la Compagnie de la Baie d'Hudson (CBH), dans la Terre de Rupert.

Article

Nunatsiavut

Nunatsiavut Le Nunatsiavut (un mot qui signifie « notre belle terre » en inuktitut), situé dans la partie septentrionale de la péninsule du Labrador et qui s’étend sur 72 520 km² sur terre et sur 44 030 km² sur mer, est le territoire sur lequel ont toujours vécu les Inuits du Labrador (également appelés Labradormiuts). Le 1er décembre 2005, ils ont fêté la création du gouvernement du Nunatsiavut, leur propre gouvernement régional, au sein de la province de Terre‑Neuve‑et‑Labrador. Les Labradormiuts sont devenus, à cette occasion, les premiers Inuits au Canada à parvenir à l’autonomie gouvernementale. Sur les quelque 6 500 personnes concernées par cette évolution politique (appelées des bénéficiaires), environ 2 500 vivent dans la zone de peuplement au sein de cinq collectivités, à savoir Rigolet, Postville, Makkovik, Hopedale (la capitale législative) et Nain (la capitale administrative).

Article

Oil City

Situé dans le PARC NATIONAL DES LACS-WATERTON, en Alberta, c'est l'endroit où a été exploité le premier puits de pétrole de l'Ouest canadien, d'abord appelé Original Discovery No. 1.

Article

Quai 21

​Le Quai 21 était un hangar maritime accueillant les immigrants sur le front de mer de Halifax entre 1928 et 1971.

Article

Ranch Bar U

Le ranch Bar U, dont le nom officiel est la North West Cattle Company, est créé en 1882 dans les contreforts au sud des montagnes Rocheuses, dans un territoire qui deviendra par la suite la province de l’Alberta. Devant son surnom à la forme de sa marque de bétail, le « Bar U » figure parmi les ranchs les plus puissants qui dominent les Prairies à la fin du 19e siècle. Au début des années 1990, Parcs Canada acquiert le Bar U avec l’intention d’en faire un lieu public de commémoration de l’histoire de l’élevage du bétail au Canada. Le lieu historique national du Canada du Ranch-Bar U ouvre ses portes en juillet 1995.