Naviguer "Lieux historiques nationale"

Afficher 21-40 de 86 résultats
Article

Fort Frontenac

En 1982, des fouilles archéologiques ont permis de mettre au jour une partie des fortifications originales dans le centre-ville de Kingston. Une partie des murs a été exposée et stabilisée.

Article

Fort Haldimand

Le Fort Haldimand s'élève sur le promontoire ouest de l'île Carleton, à l'extrémité est du lac ONTARIO, à environ 16 km au large de Kingston (Ontario). Le fort est construit en 1778 par les Britanniques durant la guerre de la RÉVOLUTION AMÉRICAINE.

Article

Fort Henry

Le fort Henry (KINGSTON, Ontario) a d'abord été construit pendant la GUERRE DE 1812 sur la pointe Henry, située près du lac Ontario. Il sert à surveiller l'entrée du fleuve Saint-Laurent et le chantier naval de Kingston.

Article

Fort la Reine

Fort la Reine est le nom employé pour désigner une série de premiers postes de traite des fourrures utilisés par les Français à l'ouest de Winnipeg, sur la rivière Assiniboine.

Article

Fort Malden

Le lieu historique national du Fort-Malden, à AMHERSTBURG en Ontario, commémore deux forts construits à cet endroit par les Britanniques sur la rive est de la RIVIÈRE DÉTROIT: le fort Amherstburg, construit de 1796 à 1799, et le fort Malden, construit de 1815 à 1842.

Article

Fort Michilimackinac

Michilimackinac n'a connu d'action militaire que pendant la GUERRE DE 1812. Sous le commandement du capitaine Charles Roberts, une troupe de 600 Britanniques, Canadiens et Autochtones du FORT ST JOSEPH débarque dans la nuit du 17 juillet 1812, un mois après le début des hostilités.

Article

Fort Niagara

Le Fort Niagara est une fortification française construite en 1726-27 située sur la rive est de la rivière Niagara à la tête du lac Ontario au nord the Youngstown, NY.

Article

Fort Pitt

Le Fort Pitt, fondé en 1830, est le principal poste de traite de la Compagnie de la Baie d'Hudson entre les forts Edmonton et Carlton (Saskatchewan), là où la rivière Saskatchewan Nord effectue une grande boucle juste à l'est de l'actuelle frontière entre l'Alberta et la Saskatchewan.

Article

Fort Prince-de-Galles

Le fort Prince-de-Galles est un ouvrage fortifié du 18e siècle construit par la Compagnie de la Baie d’Hudson à l’embouchure du fleuve Churchill, dans une région qui appartient aujourd’hui au Manitoba. C’est aujourd’hui un lieu historique national géré par Parcs Canada.

Article

Fort Reliance

Le Fort Reliance est un poste abandonné fondé en 1874 sur la rive est du FLEUVE YUKON, à 13 km en aval de DAWSON (Yukon). Pendant plus d'une décennie, il demeure au coeur de la TRAITE DES FOURRURES et de l'exploitation minière dans la région supérieure du fleuve Yukon.

Article

Fort Saint-Pierre

 Fort Saint-Pierre est établi peu après 1632 par certains actionnaires de la COMPAGNIE DES CENT-ASSOCIÉS. Se voyant accorder tous les droits commerciaux, ceux-ci fondent la Compagnie de Cape Breton.

Article

Fort Selkirk, lieu historique du

Le poste de traite n'existe que brièvement. Il est fermé au cours de l'été suivant sa mise sur pied après avoir été attaqué et pillé par les Chilkat. De 1898 à 1899, le poste constitue la base de la TROUPE DE CAMPAGNE DU YUKON. Un poste de traite privé est construit par Arthur Harper vers 1890.

Article

Fort St. Joseph

Le fort St. Joseph, situé près de Sault Ste. Marie en Ontario, est désigné en 1923 lieu historique national par la Commission des lieux et monuments historiques du Canada en reconnaissance de l'importance du fort St. Joseph.

Article

Fort Ticonderoga

Le Fort Ticonderoga (Carillon), dont le nom signifie « endroit au milieu des eaux », occupe un emplacement stratégique au confluent des lacs Champlain et George, dans le Nord de l'État de New-York.

Article

Fort Victoria

En 1842, James DOUGLAS, de la COMPAGNIE DE LA BAIE D'HUDSON, établit un nouveau poste de commerce des fourrures au port de Camosack, site actuel de Victoria.

Article

Fort Walsh

 Après le massacre des troupes de Custer en 1876, la Police à cheval installée au fort Walsh a été appelée à négocier avec les réfugiés sioux arrivés des États-Unis sous la conduite du chef SITTING BULL, ce qui a provoqué un incident international.