Naviguer "Premiers ministres fédéraux"

Afficher 21-40 de 43 résultats
Article

Jean Chrétien

Joseph Jacques Jean Chrétien, C.C., O.M., C.R., premier ministre du Canada de 1993 à 2003, avocat, auteur et homme politique (né le 11 janvier 1934 à Shawinigan, au Québec). Avocat et membre du Parlement, Jean Chrétien a été le 20epremier ministre du Canada. Dans les débuts de sa carrière politique, il prend part aux négociations sur le rapatriement de la Constitution canadienne de même que sur la Charte canadienne des droits et libertés. En tant que premier ministre, il a mené le gouvernement fédéral à ses premiers excédents en près de 30 ans. Cependant, son gouvernement a également mis sur pied un programme de commandites coûteux pour le Québec qui a mené à l’un des plus grands scandales politiques des temps modernes. Par ailleurs, son gouvernement a engagé les Forces canadiennes dans le conflit au Kosovo, en 1999, et dans la guerre en Afghanistan, à partir de 2002. Chrétien a refusé publiquement d’appuyer directement les troupes américaines dans leur guerre contre l’Iraq. Récipiendaire de nombreux prix et distinctions, il s’est joint à plusieurs organisations internationales qui visent la paix, la démocratie et d’autres questions d’intérêt mondial.

Article

Joe Clark

Charles Joseph « Joe » Clark, PC, C.C., journaliste, auteur, 16e premier ministre du Canada de 1979 à 1980 (né le 5 juin 1939 à High River, Alberta). Joe Clark est devenu le plus jeune premier ministre du Canada quand il a pris son poste la veille de son 40e anniversaire. Son court mandat a mis temporairement un terme à 16 ans de règne libéral. Il s’est plus tard mérité le respect en tant que ministre senior du gouvernement progressiste-conservateur du premier ministre Brian Mulroney, particulièrement sur la scène internationale.

Article

John Diefenbaker

John George « Dief the Chief » Diefenbaker, C.P., C. H., C. R., SRC, premier ministre de 1957 à 1963, politicien et avocat (né le 18 septembre 1895 à Neustadt, en Ontario ; décédé le 16 août 1979 à Ottawa, en Ontario). John Diefenbaker a été le 13e premier ministre du Canada. Il est bien connu comme avocat de la défense avant son élection au Parlement, et comme porte-parole éloquent des Canadiens qui ne font pas partie de l’établissement. Défenseur des droits civiques pour tous, il a parrainé la Déclaration canadienne des droits et fait en sorte que le droit de vote soit élargi afin d’y inclure les Premières Nations. Il a aussi joué un rôle important dans la déclaration antiapartheid qui mène l’Afrique du Sud à quitter le Commonwealth en 1961. Orateur charismatique et apprécié, il était aussi un facteur de division au sein du Parti progressiste-conservateur. Il a été sévèrement critiqué pour son indécision quant à la présence de missiles nucléaires en territoire canadien, pour les relations difficiles qu’il cultive avec le président américain John F. Kennedy et pour l’annulation du projet Avro Arrow.

Article

John Turner

John Napier Turner, CP, C.C.; athlète, homme politique, avocat, premier ministre (né à Richmond, en Angleterre, le 7 juin 1929 ; décédé le 18 septembre 2020 à Toronto, en Ontario). John Turner est connu surtout pour le début de sa carrière politique en tant que ministre fédéral de la Justice (1968-1972) et des Finances (1972-1975) au sein du cabinet du premier ministre Pierre Trudeau, et pour sa bataille électorale contre le premier ministre Brian Mulroney sur l’enjeu du libre-échange en 1988. Son mandat de premier ministre de 11 semaines en 1984 est le deuxième plus court de l’histoire du Canada, après celui de sir Charles Tupper (10 semaines).

Article

Justin Trudeau

Justin Pierre James Trudeau, C. P., 23e premier ministre du Canada (2015-), enseignant, intervenant en matière de questions d’intérêt public (né le 25 décembre 1971 à Ottawa, en Ontario). Justin Trudeau, fils de l’ancien premier ministre Pierre Trudeau, déjoue les attentes à maintes reprises. En 2007, il remporte contre deux politiciens chevronnés la course à l’investiture du Parti libéral du Canada dans la circonscription montréalaise de Papineau. Un an plus tard, il est élu à la Chambre des communes, à la confusion des commentateurs ayant insisté sur le fait que les électeurs francophones considéraient son nom comme synonyme de politique empoisonnée. Il devient chef du Parti libéral en 2013. Il mène celui-ci de la troisième à la première place à la Chambre, et devient ainsi premier ministre d’un gouvernement majoritaire en 2015. Au cours des élections en 2019, le Parti libéral de Justin Trudeau perd des voix, mais obtient un nombre suffisant de sièges pour former un gouvernement minoritaire.

Article

La caravane des peuples autochtones

La caravane des Autochtones, une manifestation de contestation politique, ayant pris, en1974, la forme d’une traversée du pays, avait pour objectif principal de sensibiliser le public aux mauvaises conditions de vie des Autochtones au Canada et aux discriminations dont ils étaient victimes. Partie de Vancouver, elle est arrivée à Ottawa, où elle a occupé, par la suite, un entrepôt vide sur l’île Victoria, près de la colline du Parlement, jusqu’en1975. Elle réunissait divers groupes autochtones protestant contre le non‑respect des traités, ainsi que contre les lacunes gouvernementales en matière de financement de l’éducation, du logement et des soins de santé. Elle aura permis d’accroître la fréquence des réunions entre les ministres du Cabinet et les dirigeants autochtones et restera dans les mémoires comme un tournant important de l’activisme autochtone au Canada.

Article

Le siècle du Canada : l’audacieuse prédiction de sir Wilfrid Laurier

« Laissez-moi vous dire, mes chers compatriotes, que tout indique aujourd’hui que le XXe siècle sera celui du Canada et de son développement […] Pour le siècle à venir, le Canada sera l’étoile vers laquelle se tourneront tous les hommes avides de progrès et de liberté. » — Le premier ministre sir Wilfrid Laurier s’adressant au Massey Hall de Toronto, le 14 octobre 1904.

Article

Lester B. Pearson

Lester Bowles « Mike » Pearson, C.P., O.M., C.C., O.B.E., premier ministre (1963-1968), homme d’État, homme politique, fonctionnaire, professeur (né le 23 avril 1897, à Newtonbrook, en Ontario, décédé le 27 décembre 1972, à Ottawa, en Ontario). Lester B. Pearson est le diplomate canadien le plus en vue des années 1950 et 1960, et jette les bases de la politique étrangère du Canada après la guerre, en particulier en ce qui concerne sa participation dans l’OTAN et les Nations Unies, où il est président de l’Assemblée générale. En 1957, il reçoit le prix Nobel de la paix pour ses efforts diplomatiques visant à faciliter le retrait des Britanniques et des Français hors de l’Égypte pendant la crise de Suez. Habile politicien, il reconstruit le Parti libéral et, en tant que premier ministre, il s’efforce de conserver l’unité canadienne. Sous sa direction, le gouvernement a mis en œuvre le Régime de pensions du Canada, un régime universel d’assurance-maladie, des Forces armées unifiées et un nouveau drapeau national

Article

Meighen, Arthur

Après avoir terminé ses études à l'U. de Toronto en 1896, Meighen s'établit au Manitoba et ouvre un cabinet d'avocat à Portage la Prairie. Cinq ans après son entrée à la Chambre des communes, en 1908, il est nommé Solliciteur général dans l'administration de sir Robert Laird BORDEN.

Article

New Deal de Bennett

Au milieu des années 1930, au plus fort de la crise économique, l’effondrement de la carrière politique du premier ministre R.B. Bennett semblait inévitable. Il a tenté de renverser la tendance contre son Parti conservateur. En janvier 1935, il a commencé à livrer une série de discours en direct à la radio, traçant les lignes directrices d’un « New Deal » pour le Canada. Il promettait un système d’imposition plus progressif, une semaine de travail maximale, un salaire minimum, une règlementation plus étroite des conditions de travail, de l’assurance-chômage, de l’assurance maladie et accident, une pension de vieillesse révisée, et des programmes de soutien à l’agriculture. Mais les propositions de dernière minute de R.B. Bennett ont été considérées comme étant trop peu, trop tard. Il a perdu les élections de 1935 contre William Lyon Mackenzie King et les libéraux

Article

Premier ministre du Canada

Le premier ministre (PM) est le chef du gouvernement fédéral. Il s’agit du poste le plus puissant de la politique canadienne. Les premiers ministres ne sont pas spécifiquement élus à ce poste; le premier ministre est plutôt le chef du parti qui a le plus de sièges à la Chambre des communes. Le PM contrôle le parti au pouvoir et parle en son nom; il nomme les sénateurs et les juges de haut rang; il nomme et révoque tous les ministres du Cabinet. En tant que président du Cabinet, le premier ministre contrôle son agenda et influence grandement les activités et les priorités du Parlement. Ces dernières années, un débat a émergé sur le pouvoir croissant des premiers ministres et sur la question de savoir si cela menace les autres institutions démocratiques.

Article

Sir John A. Macdonald

Sir John Alexander Macdonald, premier à être premier ministre du Canada (1867-1873 et 1878-1891), avocat, homme d’affaires, homme politique (né le 10 ou le 11 janvier 1815 à Glasgow, Écosse, mort le 6 juin 1891 à Ottawa). John Alexander Macdonald est le principal instigateur de l’élaboration de l’Acte de L'Amérique du Nord Britannique et de l’union des provinces à l’origine du Canada. En tant que tout premier dirigeant du pays, il voit à l’expansion du Dominion d’un océan à l’autre. Son gouvernement domine la scène politique pendant près d’un demi-siècle et définit les objectifs des politiques que poursuivront les futures générations de politiciens.

Article

Sir Robert Borden

Sir Robert Laird Borden, avocat, politicien, premier ministre du Canada de 1911 à 1920 (né le 26 juin 1854 à Grand Pré, en Nouvelle-Écosse; décédé le 10 juin 1937 à Ottawa, en Ontario).

Article

Stephen Harper

Stephen Joseph Harper, C.C., C.P., premier ministre du Canada de 2006 à 2015, politicien, auteur et économiste (né le 30 avril 1959 à Toronto, en Ontario). Stephen Harper est le premier ministre conservateur qui est resté le plus longtemps au pouvoir depuis sir John A. Macdonald. Il a aidé à fonder le Parti réformiste et a été à la tête de la National Citizens Coalition et de l’Alliance canadienne. Il a ensuite transformé le paysage politique du Canada en ralliant la droite, auparavant divisée, au Parti conservateur du Canada. À titre de chef de ce parti, il a gagné trois élections consécutives avant d’être finalement défait en 2015 et, conséquemment, de démissionner. L’adhérence obstinée du politicien à une branche du conservatisme idéologiquement pure pousse le Globe and Mail à parler du règne d’Harper comme du « tout premier gouvernement réellement conservateur au Canada ». Il a été fait Compagnon de l’Ordre du Canada en décembre 2019.