Naviguer "Choses"

Afficher 5581-5600 de 5615 résultats
Article

​La bataille de la côte 70 et l’indépendance canadienne

La guerre d’indépendance du Canada a lieu dans le cadre de la Première Guerre mondiale. Contrairement aux États-Unis, le Canada ne lutte pas pour son indépendance contre la mère patrie, mais à ses côtés, d’abord à titre de colonie britannique, puis, à la fin de la guerre, comme allié. Le Canada est redevable aux performances remarquables du Corps canadien et de son premier commandant canadien pour ses gains en autonomie.

Article

​La Nouvelle-Écosse et la Confédération

La Nouvelle-Écosse est l’une des quatre provinces fondatrices du Canada. Elle a rejoint le Nouveau-Brunswick, l’Ontario et le Québec dans la Confédération le 1er juillet 1867. Toutefois, cette union est principalement due au fait que la Confédération a livré le chemin de fer Intercolonial aux Maritimes, et grâce aux efforts de sir Charles Tupper. Son gouvernement a en effet approuvé la Confédération au sein de la législature coloniale malgré l’opposition populaire. (Voir Les adversaires de la Confédération.) La Confédération a suscité des protestations de masse dans la colonie. Joseph Howe dirige notamment un effort de deux ans pour abroger l’union. (Voir Mouvement sécessionniste.) Ce dernier a toutefois décidé qu’il aiderait mieux sa province en travaillant au sein du gouvernement fédéral, dont il rejoint le cabinet en 1869.

Entrevue

​Le 2e Bataillon de construction et la lutte pour le combat

Le 2e Bataillon de construction du Corps expéditionnaire canadien (CEC), appelé également le Bataillon noir, est une unité de travail non combattante distincte entièrement composée de Noirs, constituée pendant la Première Guerre mondiale. Dans l’histoire militaire canadienne, il s’agit du premier bataillon composé uniquement de Noirs. Voici leur histoire.

Article

​Le Nouveau-Brunswick et la Confédération

Le Nouveau-Brunswick est devenu l’un des membres fondateurs du Dominion du Canada le 1er juillet 1867. Il a ainsi rejoint la Nouvelle-Écosse, l’Ontario et le Québec dans la Confédération. Arthur Hamilton Gordon, lieutenant-gouverneur du Nouveau-Brunswick, a participé à l’organisation de la Conférence de Charlottetown (du 1er au 9 septembre 1864), où il a été question pour la première fois d’une union fédérale des colonies de l’Amérique du Nord britannique. En 1865, cependant, la majorité de l’Assemblée législative du Nouveau-Brunswick s’y oppose. Cette année-là, Albert Smith a battu le premier ministre pro-Confédération Samuel Tilley lors d’une élection éclair. Les raids des fenians en 1866, toutefois, ont alimenté le sentiment d’insécurité du Nouveau-Brunswick et renforcé le soutien à la Confédération. Après que le parti de Tilley ait remporté une autre élection en 1866, la législature a voté à 38 contre 1 en faveur de la Confédération.

Article

​Le Projet mémoire

Le Projet mémoire est un programme national bilingue qui a pour mandat de recueillir et de diffuser les histoires d’anciens combattants et de membres actuels des Forces canadiennes.

Article

​Les femmes et le sport au Canada : une histoire

À la période précoloniale, les femmes autochtones pratiquent des sports tels que le shinny et le baggataway (ancêtre de la crosse), mais les idées arrêtées sur les capacités des femmes et sur leur place dans la société, que les colons européens propagent en Amérique du Nord font en sorte que les femmes de toutes les origines ont un accès restreint à la compétition sportive durant une grande partie de l’histoire du Canada.

Chronologie

​Les raids des fenians

Les fenians sont une société secrète de patriotes immigrants irlandais aux États-Unis. Certains membres nord-américains de ce mouvement fomentent le projet d’envahir le Canada par la force et de l’échanger avec les Britanniques contre l’indépendance de l’Irlande. De 1866 à 1871, les fenians lancent une série de petites incursions armées au Canada qui sont toutes repoussées par les forces gouvernementales au prix de dizaines de tués et de blessés des deux côtés.

Article

​Mouvement des droits des personnes handicapées au Canada

Le mouvement canadien pour les droits des personnes souffrant d’incapacités apparaît vers la fin du XXe siècle. Il regroupe de nombreux mouvements sociaux qui ont adopté une approche similaire dans la défense des droits civils de quelque 4 millions de personnes ayant des handicaps physiques, sensoriels ou cognitifs, un nombre représentant près de 14 % de la population canadienne.

Article

​Mouvement ex-homosexuel

Le mouvement ex-homosexuel, auquel on réfère dans la culture populaire par la phrase « pray the gay away » [chasser l’homosexualité à force de prières], est un mouvement à prédominance chrétienne conservatrice qui agit sur toute la planète, mais principalement aux États-Unis, au Canada, en Grande-Bretagne et en Australie.

Article

​Petit carillon

Un ensemble de cloches, petites ou grandes, situées en intérieur ou en extérieur, jouées à la main ou, lorsqu’elles sont fixes, automatiquement.

//