Naviguer "Forces armées"

Afficher 21-40 de 64 résultats
Article

Forces armées

Les Forces armées canadiennes désignent les trois commandements d’armée, soit la force navale, la force terrestre et la force aérienne commandées par le gouvernement fédéral dans le but de défendre la sécurité du Canada, de protéger ses citoyens et de promouvoir ses intérêts stratégiques à domicile et à l’étranger.

Article

Ingénieurs militaires

Les ingénieurs militaires sont des soldats entraînés spécifiquement pour appliquer les principes du génie et de la technologie en temps de guerre. Leur titre de « sapeur » fait référence à leur tâche qui est de miner et de creuser des tranchées.

Article

Le Canada et la guerre des gaz

Des gaz toxiques ont été utilisés au cours de la Première Guerre mondiale par presque toutes les armées. Les différents types de gaz, distribués à l’aide de bonbonnes, de projecteurs ou d’obus, faisaient des morts et des blessés, rendaient des zones inhabitables et sapaient le moral. En 1918, les soldats de toutes les armées essuyaient régulièrement des attaques de gaz. Les soldats canadiens ont été parmi les premiers à expérimenter les nuages toxiques, à la Deuxième bataille d’Ypres, et ont eu une relation très chargée avec les gaz tout au long de la guerre. Cet article porte sur les interactions entre les Forces armées canadiennes et les gaz toxiques, particulièrement leur utilisation lors des attaques, le développement d’une doctrine de défense pour s’en prémunir et leur impact sur la vie personnelle de Canadiens. Il s’intéresse également au sort des anciens combattants victimes des gaz après la guerre et à la fabrication d’armes chimiques au Canada pendant la Deuxième Guerre mondiale.

Article

Le Royal Flying Corps

Le Royal Flying Corps (RFC) est formé le 13 avril 1912 pour répondre aux besoins de la Grande-Bretagne qui désire augmenter sa présence militaire dans le domaine de l’aviation, à l’époque en pleine expansion.

Article

Les Sino-Canadiens de la Force 136

La Force 136 est une division du service britannique Special Operations Executive (SOE; Direction des opérations spéciales) pendant la Deuxième Guerre mondiale. Ses missions secrètes, basées dans l’Asie du Sud-Est occupée par les Japonais, visent à soutenir et à entraîner les mouvements de résistance locaux pour saboter les voies de ravitaillement et l’équipement des Japonais. Bien que la Force 136 recrute principalement des Asiatiques du Sud-Est, elle mobilise également environ 150 Sino-Canadiens, desquels on s’attend à ce qu’ils se fondent dans la population locale et parlent la langue commuane. Plus tôt au cours de la guerre, plusieurs de ces hommes avaient offert leurs services au Canada, mais avaient été refusés dans l’armée ou encore enrôlés, puis mis de côté. La Force 136 devient ainsi une occasion pour les Sino-Canadiens de prouver leur courage, leurs habiletés et, surtout, leur loyauté envers le Canada.

Article

Loi du service naval

La Loi du service naval, adoptée par le gouvernement libéral de sir Wilfrid Laurier, a donné naissance à la Marine royale canadienne le 4 mai 1910. Avant cette loi, le Canada ne disposait pas de marine propre et s’en remettait à la Royal Navy britannique. Cette nouvelle initiative de défense était une réponse directe à la course aux armements navals entre la Grande-Bretagne et l’Allemagne, dans les années précédant la Première Guerre mondiale, et à la panique de 1909 provoquée en Angleterre par l’expansion de la marine allemande. La Loi s’inscrivait dans une approche canadienne distincte existante, et ses principales dispositions sont restées en vigueur jusqu’en 1950. Craignant un engagement accru dans les affaires impériales, les nationalistes canadiens-français, menés par Henri Bourassa, se sont opposés férocement à la Loi du service naval.

Article

Lois de Milice

Les lois de Milice fournissent la main-d'oeuvre nécessaire à la défense. Jusque dans les années 1850, dans le Haut et le Bas-Canada, en Nouvelle-Écosse et au Nouveau-Brunswick, ces lois imposent généralement un service obligatoire aux hommes âgés de 16 à 50 ou 60 ans.

Article

Marine royale canadienne

​La marine du Canada défend les intérêts canadiens dans les eaux nationales et internationales depuis le début du XXe siècle, et ce, même si elle a souvent de la difficulté à obtenir navires et ressources auprès de gouvernements parfois négligents.

Article

Meet the Navy

Meet the Navy incluait des sketches satiriques, des numéros de danse et de nombreuses chansons : « In Your Little Chapeau », « Rockettes and the Wrens », « Brothers-in-Arms », « Meet the Navy » et « Beauty on Duty », toutes de R.W. Harwood pour les paroles et P.E.