Naviguer "Engagements militaires"

Afficher 41-60 de 90 résultats
Article

Bataille des Hauteurs-de-Queenston

La bataille des Hauteurs-de-Queenston se tient le 13 octobre 1812 durant la guerre de 1812. L’un des affrontements les plus célèbres de la guerre, la bataille des Hauteurs-de-Queenston est un combat pour prendre le contrôle d’une portion de l’escarpement du Niagara qui surplombe Queenston où plus de 1 000 soldats américains envahissent le Haut-Canada. Une partie des forces américaines atteint le sommet, encercle l’artillerie britannique et chasse les Anglais des hauteurs. Le général Isaac Brock, l’un des chefs militaires britanniques les plus respectés de l’époque, meurt durant la contre-attaque. Les chefs mohawks John Norton et John Brant ainsi que quelque 80 guerriers haudenosaunee et delaware empêchent les Américains d’avancer durant des heures, le temps que les renforts arrivent et que les Anglais puissent conserver cet avant-poste crucial.

Article

Bataille des plaines d’Abraham

La bataille des plaines d’Abraham (13 septembre 1759), aussi appelée bataille de Québec, est un moment décisif de la guerre de Sept Ans et de l’histoire du Canada. Une force d’invasion britannique, menée par le général James Wolfe, bat les troupes françaises dirigées par le marquis de Montcalm et les oblige à céder la ville de Québec aux Britanniques. Les deux commandants en chef meurent de blessures subies lors de la bataille. Les Français ne reprennent jamais la ville et perdent la Nouvelle-France en 1760. À la fin de la guerre, en 1763, la France cède aux Anglais plusieurs colonies, dont le Canada.

Article

Bataille du Moulin-à-Vent

La bataille du Moulin-à-Vent (Battle of the Windmill) s’inscrit dans une série de raids menés à la frontière canadienne à l’été et l’automne 1838 par les Loges des chasseurs, une société secrète mise sur pied par des rebelles canadiens réfugiés dans le nord des États-Unis après l’échec des rébellions de 1837. Plusieurs milliers d’Américains joignent ce mouvement qui vise à pousser la Grande-Bretagne et les États-Unis à la guerre afin de libérer les provinces canadiennes de la tyrannie britannique. La bataille du Moulin-à-Vent se déroule du 12 au 16 novembre 1838 à proximité de Prescott, au Haut-Canada, et se solde par la défaite des envahisseurs américains. Un mois plus tard, la bataille de Windsor met fin aux incursions américaines et aux rébellions canadiennes.

Article

Capitulation de Montréal, 1760

Lors de la capitulation de Montréal aux forces britanniques le 8 septembre 1760, la Grande‑Bretagne réalise effectivement sa conquête de la Nouvelle‑France dans la guerre de Sept Ans. (Cette guerre se poursuivra jusqu’en 1763 alors que la colonie française devient officiellement une possession britannique).

Article

Crête de Frezenberg

Le Princess Patricia's Canadian Light Infantry, formé principalement d'anciens soldats de carrière britanniques, fait partie de la 27e Division britannique envoyée dans les Flandres en décembre 1914, en avant-garde de la Première division canadienne.

Article

Dieppe : Les plages de l'enfer

On avait promis aux Canadiens que la ville serait peu défendue. Au contraire, les combattants découvrent que Dieppe est une forteresse intacte et que les Allemands les attendent de pied ferme. La rampe bascule, et Whitaker et ses hommes s'élancent sur la plage de galets, sous un déluge de balles et de bombes

Article

Doric Club

Fondé à Montréal en mars 1836, le Doric Club est un groupe paramilitaire radical formé en opposition au Parti patriote. Mis sur pied par Adam Thom, un francophobe d’origine écossaise, le groupe fait appel à la population du Bas-Canada restée loyale à la Couronne pour qu’elle s’unisse et défende les intérêts britanniques face à la menace que représentent les patriotes, et ce, par tous les moyens nécessaires. Le Doric Club se heurte à un groupe paramilitaire semblable affilié aux patriotes : la Société des Fils de la Liberté. Les deux organisations s’affrontent violemment dans les rues de Montréal le 6 novembre 1837. Le Doric Club se dissout après le début des rébellions canadiennes, alors que plusieurs de ses membres se joignent aux milices de volontaires recrutés par sir John Colborne.

Article

En souvenir du jour J : La création d’une Minute du patrimoine

Le 6 juin 1944, l’armée canadienne débarquait sur la plage Juno. Le Jour J représente la plus grande invasion amphibie de l’histoire et marque le début de la fin de la Deuxième Guerre mondiale. En 2019, Historica Canada a lancé une Minute du patrimoine basée sur l’histoire du major Archie MacNaughton, le chef de la Compagnie A du North Shore Regiment, âgé de 47 ans et ancien combattant de la Première Guerre mondiale. Dans cet article, Anthony Wilson-Smith, président d’Historica Canada, revient sur la réalisation de la Minute consacrée au Jour J.

Article

La bataille d'Ogdensburg

 Prescott, situé à 112 kilomètres en aval de Kingston, est un important point de transbordement où les navires marchands échangent leur cargaison avec les bateaux en provenance de Montréal. Ogdensburg (New York) se trouve sur la rive opposée.

Article

La bataille de Baltimore

À la suite de l'occupation de Washington par les Britanniques en août, Cochrane décide de se rendre à Baltimore (Maryland), troisième ville en importance aux États-Unis. Cette dernière constitue aussi un important centre industriel et de transbordement.

Article

La bataille de Courcelette

La bataille de Courcelette, ou bataille de Flers-Courcelette, ayant eu lieu du 15 au 22 septembre 1916, fait partie de l’offensive de la Somme pendant la Première Guerre mondiale. La bataille de Courcelette a fait des milliers de victimes sur le champ de bataille, mais a aussi marqué le début d’une nouvelle logique en matière de tactique militaire qui a permis de surmonter l’obstacle des tranchées et remporter la guerre. Le char d’assaut et la tactique du barrage roulant d’artillerie ont été utilisés pour la première fois pendant la bataille de Courcelette.

Article

La bataille de l'île Mackinac

L'île Mackinac est en fait le théâtre de deux batailles pendant la guerre de 1812, l'une en 1812 et l'autre en 1814, et les deux se soldent par une victoire des Britanniques contre les Américains. L'île Mackinac se trouve à la jonction du lac Huron et du lac Michigan.