Naviguer "Histoire sociale"

Afficher 1-20 de 42 résultats
Article

Femmes dans la population active

Les femmes sont comptées parmi la population active seulement lorsqu'elles travaillent à l'extérieur du foyer. Par le passé, on s'attendait que la femme ne travaille pas après le mariage; cette attente reflète une vision idéaliste de la société où l'homme est soutien de famille et la femme, ménagère.

Article

Histoire des travailleurs du Canada anglais

​La plupart des Canadiens adultes gagnent leur vie en touchant des salaires et des traitements, et partagent donc les conditions de dépendance liée à l’emploi qui définissent la « classe ouvrière ». En règle générale, moins du tiers des employés canadiens sont syndiqués, mais qu’ils le soient ou non, leurs difficultés et leurs victoires jouent un rôle déterminant dans le développement du pays.

Article

Prohibition au Canada

La prohibition est une mesure législative visant à interdire la vente et la consommation de boissons enivrantes. Elle est mise en vigueur par les gouvernements provinciaux presque partout au Canada pendant la Première Guerre mondiale, en grande partie due aux campagnes des défenseurs de la tempérance. Leur lutte pour débarrasser la société du « démon du rhum » ne réussit que partiellement. Vers 1925, les lois contre le trafic d’alcool sont abrogées dans la majorité des provinces.

Article

Esclavage des Autochtones au Canada

L’esclavage des Autochtones incarne, dans une très large mesure, ce qu’a été l’esclavage au Canada. Au moins les deux tiers des esclaves de Nouvelle-France, où l’esclavage a duré le plus longtemps et où ont vécu le plus grand nombre d’esclaves, sont des Autochtones. Ces personnes ont été asservies dans le cadre de la traite des esclaves qui a fleuri dans la plus méridionale des 13 colonies britanniques à la fin du 17e siècle. C’est dans cette région que les colons ont transformé l’esclavage déjà pratiqué par les Autochtones en un cycle infernal d’événements qui ont ravagé les nations autochtones et eu des conséquences sur toutes les colonies européennes en Amérique du Nord.

Article

Droit de vote des femmes au Canada

​Le droit de vote des femmes leur permet de s’exprimer dans le cadre d’élections; généralement, les militants qui font campagne pour l’obtention de ce droit cherchent également à obtenir le droit pour les femmes de se présenter comme candidates pour des charges publiques.

Article

Pensionnats indiens au Canada

Les pensionnats indiens sont des écoles religieuses financées par l’État créées pour assimiler les enfants autochtones à la culture eurocanadienne. Bien que les premiers établissements résidentiels aient été installés en Nouvelle-France, le terme renvoie en général aux écoles établies après 1880. Les pensionnats indiens sont créés par les Églises chrétiennes et le gouvernement canadien afin d’éduquer et de convertir les jeunes autochtones et de les intégrer à la société canadienne. Cependant, ces écoles ont perturbé des vies et des communautés, entraînant des problèmes à long terme chez les Autochtones. Depuis la fermeture du dernier pensionnat indien en 1996, d’anciens élèves ont exigé reconnaissance et restitution pour les traitements reçus, des pressions qui ont mené à la Convention de règlement relative aux pensionnats indiens en 2007 et à des excuses publiques officielles de la part du premier ministre Stephen Harper en 2008. En tout, on estime à 150 000 le nombre d’enfants des Premières Nations, des Inuits et des Métis qui auraient fréquenté les pensionnats.

Article

Bourgeois

Selon un écrivain du XVIIIe siècle, les bourgeois ne sont ni des nobles, ni des prêtres, ni des magistrats, mais des citadins qui, « néanmoins, par leurs biens, leurs richesses, le prestige de leurs occupations et leur commerce, se situent au-dessus des artisans et de ce que l'on appelle le 'petit peuple' ».

Éditorial

Internement des Canadiens d'origine japonaise: prisonniers dans leur propre pays

À compter du début de l’année 1942, le gouvernement canadien détient la grande majorité des personnes d’origine japonaise vivant en Colombie‑Britannique et les dépossède de leurs biens. Elles resteront internées jusqu’à la fin de la Deuxième Guerre mondiale, le gouvernement procédant à la vente de leurs entreprises et de leurs biens immobiliers afin de « payer » leur détention.