Naviguer "Statuts politiques"

Afficher 1-20 de 193 résultats
Article

Décret C.P. 1911‑1324, la proposition d’interdiction de l’immigration noire au Canada

Le décret du Conseil C.P. 1324 a été adopté le 12 août 1911 par le Cabinet du premier ministre sir Wilfrid Laurier. Il visait à interdire à toute personne noire d’entrer au Canada pour une période d’un an parce que « la race noire [...] est considérée comme inadaptée au climat et aux exigences du Canada ».

Article

​La jeune République américaine et les rébellions canadiennes de 1837 et 1838

En décembre 1837 et en janvier 1838, dans la foulée de lourdes défaites face aux forces britanniques et loyalistes, les rebelles du Bas‑Canada et du Haut‑Canada se réfugient aux États‑Unis pour y rechercher une assistance militaire et financière. La plupart des Américains savent qu’un conflit armé s’est déroulé dans les deux Canada et, au départ, ils sont nombreux à soutenir les rebelles; toutefois, la présence de ces derniers sur le sol américain, dans un contexte de tension croissante avec la Grande‑Bretagne et en plein cœur de l’affaire dite « du Caroline », les amène à remettre en question leur participation dans ce conflit. Les rebelles font irruption sur la scène américaine à un moment de l’histoire des États‑Unis où les controverses et les fractures se multiplient, obligeant de nombreux Américains à prendre en considération les ramifications sociales, politiques, diplomatiques et économiques de ces rebellions sur la jeune République américaine. Bien que les rebelles reçoivent un soutien dans la région frontalière, la plupart des Américains pensent que les États‑Unis doivent rester neutres.

Éditorial

La conférence Charlottetown de 1864: le pouvoir de persuasion du champagne

Le lundi 29 août 1864, la moitié des ministres du gouvernement canadien s'embarquent sur le vapeur Queen Victoria, à Québec. Ils ont entendu dire que des représentants de la Nouvelle-Écosse, du Nouveau-Brunswick et de l'Île-du-Prince-Édouard doivent se rencontrer à Charlottetown pour discuter d'une éventuelle union des Maritimes et ils ont bien l'intention de s'y inviter à la « fête »...

Article

Simulacre de parlement, 1914

Le « simulacre de parlement » est une contribution toute canadienne aux luttes et campagnes visant l’obtention du droit de vote. Ces productions constituent une sorte d’agit-prop – de l’art accompagné d’un message politique explicite – et sont écrites dans le but de recueillir des fonds et de gagner des appuis pour le droit de vote des femmes.

Article

Élections de 1957 et de 1958

​En 1957 et 1958, les électeurs canadiens ont mis fin à 22 années de règne libéral pour porter au pouvoir les conservateurs inexpérimentés de John Diefenbaker, à qui une brillante campagne a valu d’abord un gouvernement minoritaire, puis une majorité historique.

Article

Élections de 1979 et 1980

​On peut comparer le déclenchement d’élections à la visite de Boucle d’or aux trois ours : dans quel bol de « gruau politique » trouvera-t-on celui qui est juste à point, ni trop tôt, ni trop tard? Les élections de 1979 et de 1980 illustrent bien les risques que comportent des élections déclenchées trop tard, suivies d’élections déclenchées trop tôt.

Article

Descentes de police dans des saunas de Toronto (1981)

Le 5 février 1981, les clients de quatre saunas du centre-ville de Toronto (The Barracks, The Club, Richmond Street Health Emporium et Roman II Health and Recreation Spa) sont surpris par 200 policiers lors d’une série de raids coordonnés regroupés sous le nom d’« Operation Soap » (Opération savon). Les officiers déclarent que les descentes sont le résultat de six mois de travail d’infiltration dans chaque établissement, qu’ils prétendent liés à la prostitution et à d’autres « actes indécents ». Les clients des saunas sont alors sujets à des comportements abusifs de la part des policiers, qui se moquent entre autres de leur sexualité. À la fin de la soirée, 286 hommes sont accusés d’avoir fréquenté une maison de débauche (un bordel), et 20 autres d’avoir géré un tel établissement. Cette descente représente à l’époque la plus grande arrestation de l’histoire de Toronto. La majorité des personnes arrêtées sont déclarées innocentes. Les raids deviennent un moment décisif pour la communauté gaie de Toronto : les manifestations qui s’ensuivent annoncent qu’elle ne tolèrera plus d’être traitée différemment par la police, les médias et le public.