Naviguer "Communautés et sociologie"

Afficher 21-40 de 644 résultats
Article

Alcoolisme

L'alcoolisme est un comportement caractérisé par l'absorption incontrôlée de boissons alcoolisées au point d'endommager la santé et le fonctionnement en société.

Article

Alliance française au Canada

Depuis 1902, l’Alliance Française (AF) offre au Canada des cours de français de haut niveau et conçoit une programmation culturelle visant à soutenir le rayonnement culturel de la France et de la Francophonie dans le monde. Si le Canada a déjà compté une vingtaine de comités, il en reste neuf aujourd’hui établis dans de grandes villes hors Québec. L’Alliance Française accueille 12 000 étudiants par année au Canada et près d’un demi-million partout dans le monde. Son financement provient principalement des revenus tirés des inscriptions aux cours qu’elle offre. Avec cinq campus établis dans la région, l’Alliance Française de Toronto est la plus importante du pays.

Article

Anglais canadien

L’anglais est l’une des deux langues officielles du Canada. Selon le recensement canadien de 2016, l’anglais est la langue maternelle d’environ 19,5 millions de personnes, soit 57 % de la population, et c’est la première langue officielle de 26 millions de personnes, soit 75 % de la population canadienne.

Article

Anglo-Québécois

Les Anglo-Québécois (communautés québécoises d’expression anglaise) sont une minorité linguistique comprenant des gens de diverses origines ethniques, religieuses et socio-économiques. Ces communautés présentent aussi d’importantes particularités régionales. La présence d’anglophones sur le territoire actuel du Québecremonte au Régime français, mais des communautés ne se développent véritablement qu’après laConquêtebritannique. La proportion d’anglophones augmente dans les années avant la Confédération, puis décline graduellement, particulièrement dans les régions à l’extérieur deMontréal.

Article

Antisémitisme au Canada

Dès ses premières manifestations, l'antisémitisme n'a jamais été un sentiment réservé aux seuls fanatiques. Au contraire, il a toujours fait partie de la tendance générale, étant partagé à divers degrés par tous les éléments de la société.

Article

Appropriation culturelle des peuples autochtones au Canada

L’appropriation culturelle consiste à utiliser les vêtements, la musique, la cuisine ou les savoirs traditionnels d’un peuple, ainsi que d’autres aspects de sa culture, sans son approbation. Pour les Peuples autochtones au Canada, l’appropriation culturelle s’enracine dans le colonialisme et l’oppression actuelle. Beaucoup de symboles et de motifs emblématiques de la culture des peuples autochtones ont été utilisés pour des produits manufacturés non autochtones, à des fins lucratives ou artistiques, et des images stéréotypées d’« Indiens » ont été utilisées dans des logos d’équipes sportives, ou pour vendre des produits.

Article

Architecture religieuse

Dès la seconde moitié du XVIIe s., avec l'arrivée d'un plus grand nombre d'artisans et de constructeurs formés en France, et sous l'influence des Jésuites, sont construites à Québec et Montréal quelques grandes églises qui transposent ici certains traits de l'architecture religieuse française.

Article

Argent, troc avec les Indiens

Les bijoux de traite sont fabriqués par des orfèvres de Québec, de Montréal, de Londres et de différentes villes américaines, dont New York, Philadelphie et Détroit. Entre 1780 et 1820, la demande est telle que les bijoux en argent deviennent un des principaux produits des orfèvres.

Article

Armée du Salut

L'Armée du Salut (parfois appelé Sally Ann) est lancée officiellement au Canada, à London, en Ontario, le 1er juin 1882. Elle est introduite au Canada par d'ardents propagandistes, William Freer et sa femme (à Toronto) ainsi que Jack Addie et Joe Ludgate (à London).

Article

Articles de troc avec les Indiens

À l'époque des premiers contacts avec les Européens, les peuples amérindiens du Canada échangent des fourrures contre des produits de fabrication européenne, dont diverses pièces de métal (p. ex. des haches, des couteaux en fer, des clous), de la corde et des vêtements usagés.

Article

Asahi de Vancouver

L’Asahi Athletic Club est une équipe de baseball canado-japonaise de Vancouver entre les années 1914 et 1942. L’une des plus importantes équipes de niveau amateur de la ville, l’Asahi misait sur la stratégie et ses habiletés pour remporter une foule de titres de ligue à Vancouver et sur la côte nord-ouest. En 1942, le gouvernement fédéral fait interner quelque 22 000 Canadiens japonais, dont les membres de l’équipe, forçant l’Asahi à se dissoudre (voir Internement des Canadiens d’origine japonaise). L’Asahi est intronisé au Temple de la renommée du baseball canadien en 2003 et au British Columbia Sports Hall of Fame en 2005.