Chronologie

Guerre de 1812

la bataille de la Nouvelle-Orléans, Moran

janvier 01, 1677

Premières Nations 

Chaîne d'alliance en argent

Symbolisé par une ceinture wampum, ce traité entre la Grande Bretagne et les Haudenosaunees (Iroquois) repose sur une communication ouverte et honnête entre les deux peuples. Par la suite, les autres traités évoqués par la ceinture wampum renforcent cette idée, ainsi que l'idée de paix et d'intérêt mutuel. Ces traités obligent les parties à se venir en aide, même en période de guerre, si l'une des parties le demande à l'autre.

septembre 03, 1783

Contexte historique 

Traité de Paris 1783

Ce traité met fin à la guerre de l'Indépendance américaine et proclame l'indépendance des colonies américaines. La frontière entre les territoires anglais et américains longe le fleuve Saint-Laurent et traverse les Grands Lacs. Aux États Unis, la vie après cette guerre est très difficile pour les loyalistes britanniques, qui subissent la discrimination et la perte de leurs biens. Plusieurs d'entre eux quittent donc ce pays et commencent à arriver en Nouvelle Écosse, au Nouveau Brunswick, au Québec et en Ontario. Parmi les immigrants loyalistes les plus célèbres, citons le lieutenant James Moody, Laura Secord et Richard Pierpoint.

janvier 01, 1789

La guerre sur les Grands Lacs 

Chantier naval de Kingston

Le chantier naval de Kingston est créé et sert de quartier général à la flotte de la marine provinciale du lac Ontario. De nombreux navires y sont construits pendant la guerre de 1812.

février 07, 1792

Lieutenant-gouverneur John Graves Simcoe

Contexte historique 

John Graves Simcoe encourage l’immigration

John Graves Simcoe, le premier lieutenant-gouverneur du Haut-Canada, annonce une concession des terres pour encourager l’immigration américaine dans le Haut-Canada. Au moment de la guerre de 1812, plus de la moitié de la population de la colonie est d’origine américaine.

février 01, 1793

Contexte historique 

Début de la guerre entre Anglais et Français

Née avec la Révolution française en 1789, la guerre entre l’Angleterre et France se poursuit avec de brèves interruptions jusqu’en 1815.

août 20, 1794

Premières Nations 

Bataille de Fallen Timbers

Une troupe américaine menée par le général Anthony Wayne vainc une force armée composée de guerriers shawnees, ottawas, chippewas et potawamis et de miliciens canadiens dans la région de l’Ohio. Après le combat, les forces américaines saccagent les champs et les villages des Premières Nations.

août 03, 1795

Premières Nations 

Le traité de Greenville

Après la bataille de Fallen Timbers, les États-Unis concluent un traité avec les nations shawnee, delaware, ottawa, potawatomi, wyandot, miami, chippewa, kickapoo, wea, piankashaw et kaskaskia qui oblige ces dernières à céder la majorité du territoire de l’Ohio.

novembre 16, 1798

Contexte historique 

Un sloop américain abordé par les Anglais

La Marine royale aborde le sloop américain USS Baltimore et retient 55 des membres d’équipage. Cinquante d’entre eux sont relâchés par la suite, mais on s’indigne de cet affront à la souveraineté américaine.

janvier 01, 1799

Premières Nations  Figures importantes 

John Norton (Teyoninhokarawen) est nommé diplomate et chef de guerre

Né d’un père cherokee et d’une mère écossaise, John Norton arrive au Canada en tant que soldat et déménage ensuite à Onondaga, sur la rivière Grand. Il est adopté par la nation mohawk, et recrute des centaines de guerriers des Delawares et des Six Nations pour défendre la frontière du Niagara face à l’invasion américaine pendant la guerre de 1812.

octobre 24, 1799

Contexte historique 

Arrivée des renforts à Québec

Le premier bataillon du 41e régiment arrive à Québec.

octobre 21, 1805

Contexte historique 

Bataille de Trafalgar

La Marine royale l’emporte sur les flottes combinées des Français et des Espagnols lors de la bataille de Trafalgar, contrecarrant ainsi les plans d’invasion de la Grande-Bretagne de Napoléon.

avril 25, 1806

Contexte historique 

La neutralité américaine est violée

Le NSM Leander fait feu sur le navire marchand américain Richard afin de le stopper pour inspection, tuant un marin américain.

janvier 01, 1807

Premières Nations  Figures importantes 

John Brant (Dekarihokenh, Ahyonwaeghs, Ahyouwaeghs) déménage à la rivière Grand

Après la mort de son père, Joseph Brant, John Brant va vivre dans la réserve de la rivière Grand avec sa mère. John Brant devient l’un des chefs de guerre des Six Nations et, aux côtés de John Norton, recrute des guerriers qui défendent la région du Niagara pendant la guerre de 1812.

juin 22, 1807

Contexte historique 

L'affaire Chesapeake-Leopard

Le NSM Leopard, une frégate britannique, attaque le USS Chesapeake à la recherche de marins nés en Angleterre. L’équipage britannique aborde le USS et impose le service forcé dans la Marine royale à l’un des hommes. L’incident provoque la colère des Américains qui protestent plus que jamais contre le service forcé au sein de la marine britannique; il s’agit de l’un des principaux facteurs de la déclaration de guerre.

août 24, 1807

Contexte historique 

Commerce suspendu

Le commerce entre les États-Unis et l’Amérique du Nord britannique est interrompu. Toutefois, Saint John, Halifax et Shelburne sont déclarés ports libres où les navires américains peuvent circuler.

novembre 11, 1807

Contexte historique 

Restriction commerciale de l’Angleterre

Afin de faire monter d’un cran la pression économique exercée sur la France, le gouvernement britannique décrète qu’il est désormais interdit aux navires étrangers de pratiquer le commerce dans un port européen, à moins d’avoir d’abord fait escale dans un port britannique ou d’avoir passé une inspection en haute mer.

décembre 17, 1807

Contexte historique 

Décret de Milan

Napoléon fait paraître le décret de Milan, déclarant que tout navire accostant dans un port britannique est susceptible d’être saisi.

décembre 22, 1807

Contexte historique 

Loi sur l’embargo

Le Congrès américain édicte la Loi sur l’embargo afin de protéger ses droits maritimes, ce qui avive encore davantage les tensions internationales.

mars 01, 1809

Contexte historique 

Reprise du commerce

Le président Thomas Jefferson approuve la Non-Intercourse Act, annulant par le fait même la Embargo Act et permettant au commerce de reprendre, excepté avec l’Angleterre et la France.

mars 04, 1809

Figures importantes 

James Madison nommé président

James Madison est nommé président des États-Unis. La guerre de 1812 sera d’ailleurs appelée plus tard « La guerre de M. Madison ».

mai 01, 1810

Contexte historique 

Le Congrès lève l’interdiction de pratiquer le commerce

Le Congrès lève l’interdiction de pratiquer le commerce avec l’Angleterre et la France avec le projet de loi 2 de Macon, mais promet de cesser tout échange commercial avec l’adversaire du premier pouvoir afin d’annuler ses restrictions contre les navires neutres.

novembre 02, 1810

Contexte historique 

Le président Madison lance un ultimatum

Annonçant que la France a annulé son décret contre les navires neutres, le président Madison donne trois mois à l’Angleterre pour faire de même.

février 05, 1811

Contexte historique 

Le prince régent remplace le roi George III

Le prince régent (soit le futur roi George IV) remplace son père le roi George III, tombé malade, en tant que dirigeant de la Grande-Bretagne.

mars 02, 1811

Contexte historique 

Les États-Unis adoptent une loi interdisant l’import

Les États-Unis adoptent une nouvelle loi interdisant l’importation depuis la Grande-Bretagne.

mai 01, 1811

Contexte historique 

18. La frégate britannique Guerrière arrête un brick américain

Le NSM Guerrière, frégate de la Marine royale, arrête le brick américain Spitfire près de Sandy Hook, New Jersey, et retient captif un marin américain.

mai 16, 1811

Contexte historique 

Les États-Unis attaquent la Marine royale

Prenant le NSM Little Belt, un sloop, pour le NSM Guerrière, le USS President ouvre le feu près de la côte de la Caroline du Nord, tuant 9 marins britanniques et en blessant 23.

septembre 30, 1811

Isaac Brock

Figures importantes 

Le majorgénéral Brock nommé président

Ce jour-là, le major-général sir Isaac Brock prête serment pour devenir président et administrateur du Haut-Canada. Il est aussi commandant des forces armées. Sir Isaac Brock défend la province contre les attaques américaines et obtient l’appui de la Confédération de l’Ouest de Tecumseh et d’autres alliés autochtones.

novembre 01, 1811

Contexte historique 

Les Britanniques limitent le commerce

Les décrets britanniques imposent une limite au commerce entre les États-Unis et les Antilles.

novembre 04, 1811

Contexte historique 

Ouverture du 12e Congrès américain

On l’appelle aujourd’hui le Congrès de la guerre. Des nouveaux membres issus de districts de l’Ouest et du Sud, tels que le Kentucky, le Tennessee et la Caroline du Sud sont en faveur de la guerre pour défendre l’honneur des Américains; on les surnomme les « War Hawks » (faucons guerriers).

novembre 07, 1811

Premières Nations 

Bataille de Tippecanoe

William Henry Harrison, gouverneur du territoire de l’Indiana, attaque la Confédération de l’Ouest de Tecumseh dans le village shawnee de Prophetstown, dans l’Indiana. Indigné, Tecumseh s’allie aux Britanniques afin d’empêcher l’expansion américaine dans les territoires de son peuple.

novembre 08, 1811

Premières Nations 

Les Américains incendient Prophetstown

Après la bataille de Tippecanoe, une force composée de miliciens et de soldats américains menée par le gouverneur William Henry Harrison incendie la communauté autochtone de Prophetstown.

février 01, 1812

Prevost, sir George

Contexte historique 

Formation de l’infanterie légère de Glengarry

Le commandant en chef britannique sir George Prevost ordonne la formation d’un régiment d’infanterie territoriale recruté dans les districts est du Haut-Canada. C’est ainsi que naît l’infanterie légère de Glengarry, qui ne manquera pas d’action à travers la province pendant la guerre.

avril 04, 1812

Contexte historique 

Nouvelle loi pour la milice

Le gouvernement du Bas-Canada édicte une nouvelle loi pour la milice, qui permet de réunir une force armée d’à peu près 50 000 miliciens dans la province.

avril 15, 1812

Figures importantes 

Nomination de Charles-Michel de Salaberry

Charles-Michel de Salaberry est nommé chef d’un corps de Voltigeurs. Né à Beauport au Québec, Charles-Michel de Salaberry est officier dans l’armée britannique lorsqu’il met sur pied une milice constituée surtout de Canadiens français que l’on nomme les Voltigeurs canadiens.

avril 18, 1812

Contexte historique 

Création des Voltigeurs

On crée les Voltigeurs canadiens, corps provincial d’infanterie légère.

mai 09, 1812

La guerre sur les Grands Lacs 

Mobilisation des Territoriaux royaux de Terre-Neuve

Le Royal Newfoundland Regiment of Fencible Infantry, un régiment d’infanterie territoriale formée en 1803, est appelé au Haut-Canada afin de former cinq compagnies pour du service militaire naval assurant la protection des Grands Lacs.

juin 05, 1812

La guerre sur les Grands Lacs 

Le USS Oneida s’empare d’une goélette britannique

Sur le lac Ontario, le USS Oneida saisit la goélette britannique Lord Nelson qu’il soupçonne de migration clandestine et l’emmène à Sackets Harbor, à New York.

juin 20, 1812

Contexte historique 

Le président Madison déclare la guerre

N’étant pas au courant de la décision des Britanniques de suspendre les décrets contre les navires neutres, le président Madison signe une déclaration de guerre contre la Grande-Bretagne.

juin 23, 1812

Contexte historique 

L’Angleterre suspend les décrets

Après un hiver de disette, l’Angleterre suspend ses décrets contre les navires neutres.

juillet 01, 1812

Premières Nations 

Accord de neutralité avec les Premières Nations

Les autorités du Nouveau-Brunswick négocient des accords de neutralité avec les Premières Nations passamaquoddy et malécite.

juillet 02, 1812

Région Ouest 

Capture du Cuyahoga Packet

Le lieutenant Frédéric Rolette, officier canadien français de la Marine provinciale, capture le schooner américain Cuyahoga Packet sur la rivière Detroit. Une fois monté à bord du navire, l'équipage de Rolette découvre des provisions, des soldats et des plans d'invasion du Canada par les Américains.

juillet 04, 1812

Côtes de l’Atlantique et du Golfe 

Premiers prisonniers américains

Les premiers Américains faits prisonniers pendant la guerre sont envoyés à la prison de Melville Island, à Halifax.

juillet 12, 1812

Région Ouest 

L’armée américaine du général William Hull envahit le Haut-Canada

Avec des milliers de troupes américaines sous ses ordres, le général américain William Hull envahit le Haut-Canada à Sandwich (aujourd’hui Windsor), clamant que son invasion vise à libérer les Canadiens. Son armée se retourne toutefois vite contre les habitants de la région, pillant des fermes et incendiant des demeures.

juillet 12, 1812

Région Ouest 

Maison de François Bâby

Pendant leur invasion, les forces américaines menées par William Hull prennent d’assaut la vaste et élégante maison de François Bâby, un important dirigeant canadien-français vivant dans le sud-ouest du Haut-Canada, afin de s’en servir comme d’une base. Ils finiront par se retirer, et la maison sera utilisée comme quartier général par les Canadiens et les Britanniques.

juillet 16, 1812

Région Ouest 

Escarmouche à la rivière Canard, Haut-Canada

Des unités en mouvement de l’armée de William Hull attaquent un piquet britannique, qui bat en retraite à Amherstburg. Deux soldats britanniques sont laissés derrière de façon accidentelle, et ils défendent leur position jusqu’au moment où ils sont capturés. L’un d’entre eux, le soldat Hancock, meurt des suites de ses blessures le soir même, ce qui fait de lui la première victime britannique de la guerre.

juillet 17, 1812

Région Ouest 

Prise du fort Michilimackinac

Fort Mackinac, situé sur l’île Makinac dans les détroits situés entre le lac Huron et le lac Michigan, est pris par une armée de 400 guerriers, dont des Sioux, des Menominee, des Winnebagos, des Odawas et des Ojibwés, de 200 commerçants de fourrures et d’une cinquantaine de soldats britanniques. Cette victoire souligne l’importance, pour l’Angleterre, de former des alliances avec les peuples des Premières Nations.

juillet 17, 1812

Côtes de l’Atlantique et du Golfe 

Les Britanniques s’emparent du USS Nautilus

Un escadron naval britannique capture le USS Nautilus au large de la côte du New Jersey. Il s’agit de la première capture d’un bateau américain par les Britanniques pendant la guerre.

juillet 18, 1812

Côtes de l’Atlantique et du Golfe 

Le USS Constitution parvient à s’échapper

Le USS Constitution échappe à un escadron naval britannique composé des NSM Shannon, Africa, Belvidera, Guerrière et Aeolus près de la ville de New York.

août 05, 1812

Premières Nations 

Bataille de Brownstown, Michigan

Tecumseh mène une attaque sur une troupe de l’armée du général William Hull à Detroit qui est en route pour rejoindre une colonne acheminant des ressources depuis l’Ohio. Les troupes de William Hull sont repoussées et reprennent le chemin de Detroit sans les ressources, et les guerriers de Tecumseh s’emparent de dépêches prouvant que la situation de William Hull à Detroit est précaire.

août 15, 1812

Région Ouest 

Retrait du fort Dearborn

Après s’être retirée du fort Dearborn, dans l’Illinois, une garnison américaine est embusquée par une troupe constituée surtout de guerriers potawatomis; tous les soldats sont tués ou faits prisonniers.

août 16, 1812

Rencontre de sir Isaac Brock et Tecumseh

Région Ouest 

Isaac Brock s’empare de Detroit

Des troupes menées par le chef shawnee Tecumseh et le major-général Brock, parmi lesquelles des membres des tribus shawnee, delaware, chippewa, mississauga, wyandot et ottawa parviennent à faire capituler les soldats du fort Detroit, renforçant l’alliance entre la Confédération de l’Ouest et l’Angleterre.

août 19, 1812

Côtes de l’Atlantique et du Golfe 

Naufrage du HMS Guerrière

Le USS Constitution coule le NSM Guerrière. Cette victoire navale dans l’Atlantique remonte le moral du peuple américain et de son Congrès. Il s’agit de l’une des 26 opérations navales en haute mer ayant eu lieu pendant la guerre de 1812; sur celles-ci, la moitié se soldent par une victoire pour les Américains.

septembre 03, 1812

Premières Nations 

Raid sur Pigeon Roost

La ville américaine de Pigeon Roost, dans le territoire de l’Indiana, est victime d’une attaque de guerriers kickapous qui tuent plus d’une vingtaine de colons.

septembre 03, 1812

Premières Nations 

Les Premières Nations assiègent le fort Harrison

Des guerriers kickapous, miamis, potawatomis, shawnees et winnebagos tentent sans succès d’assiéger le fort Harrison, Indiana, pendant treize jours.

septembre 04, 1812

Région Ouest 

Avancées britanniques sur le fort Wayne

Une expédition britannique dirigée par le major Adam Muir avance sur le fort Wayne, en Indiana, mais se retire lorsqu’elle est confrontée à une importante force américaine menée par le général James Winchester.

septembre 05, 1812

Région Ouest 

Siège du fort Madison

Des guerriers menés par Black Hawk sont incapables de s’emparer du petit poste américain du fort Madison, en Iowa, après l’avoir assiégé pendant trois jours.

septembre 05, 1812

Région Ouest 

Début du siège du fort Wayne

Des troupes de Potawatomis sous les ordres des chefs Cinq Médailles et Winnemac tentent sans succès d’occuper le poste américain du fort Wayne, Indiana. Le siège se poursuit jusqu’au 12 septembre 1812.

septembre 21, 1812

Région du Saint-Laurent 

Raid américain sur Gananoque

Un raid sur Gananoque, dans le Haut-Canada, permet aux Américains de détruire des réserves de nourriture et de voler des munitions, prouvant la vulnérabilité des lignes britanniques.

octobre 01, 1812

Région de Niagara 

Formation du corps de Runchey, Haut-Canada

En octobre 1812, le capitaine Robert Runchey (un tavernier blanc du Niagara) est nommé responsable d’un corps armé de taille modeste composé d’hommes de couleur libres appelés à la défense de la frontière du Niagara. Parfois appelé le Corps de couleur ou le Corps noir, il est composé d’une cinquantaine d’hommes et sert maintes fois pendant la guerre, entre autres, en prenant part à la bataille des Hauteurs de Queenston.

octobre 04, 1812

Région du Saint-Laurent 

Raid sur Ogdensburg

Des troupes britanniques et canadiennes lancent un raid contre Ogdensburg, New York, en réponse à l’attaque de Gananoque survenue le 21 septembre 1812; ils sont toutefois repoussés.

octobre 13, 1812

Isaac Brock

Région de Niagara 

Bataille de Queenston Heights

Les Américains traversent la rivière Niagara et attaquent les hauteurs de Queenston. L’épée à la main, le major-général Isaac Brock mène ses troupes à la bataille et est blessé à mort. Lorsqu’il devient évident que les Américains perdront la bataille, les guerriers mohawks de Grand River, menés par John Norton (ou Teyoninhokarawen) empêchent ces derniers de fuir avant l’arrivée des renforts menés par le major-général Roger Sheaffe, aux côtés desquels ils peuvent alors forcer plus de 1000 soldats américains à se rendre.

novembre 20, 1812

Région du Saint-Laurent 

Première bataille du moulin de Lacolle

Une petite garnison composée de Voltigeurs canadiens et de guerriers mohawks défend le blockhaus du moulin de Lacolle situé près du village de Lacolle, au Québec, face aux troupes américaines du major-général Dearborn.

décembre 17, 1812

Premières Nations 

Bataille de la rivière Mississinewa

Environ 600 soldats américains à cheval saccagent des villages de la nation miami le long de la rivière Mississinewa. Le jour suivant, un groupe de Miamis attaque le campement américain, tuant 10 soldats et perdant une quarantaine de leurs hommes.

janvier 18, 1813

Région Ouest 

Bataille de Frenchtown

Des forces américaines menées par le général Winchester prennent la ville de Frenchtown sur la rivière Raisin, au Michigan, des mains de miliciens canadiens et de guerriers shawnees, chippewas, mississaugas et ottawas.

janvier 22, 1813

Région Ouest 

Deuxième bataille de Frenchtown

S’étant emparé de Frenchtown (aujourd’hui Monroe, au Michigan) une semaine plus tôt, les forces américaines sont prises d’assaut par la Confédération de l’Ouest et les troupes britanniques. Les défenseurs américains perdent vite le contrôle face aux tirs de canon et de mousquet. Une fois le combat terminé, la bataille tourne au massacre lorsque plus de 30 prisonniers américains sont exécutés.

février 16, 1813

Région du Saint-Laurent 

Marche hivernale du 104e régiment de fantassins

Le gouverneur en chef sir George Prevost ordonne le transfert de soldats depuis la région atlantique jusqu’aux Canadas afin de renforcer la protection en cas d’attaques américaines. Des soldats du Nouveau-Brunswick entament donc en raquettes le trajet de Fredericton à Québec, d’où ils parviendront à Kingston, en Ontario. Certains d’entre eux meurent des suites de leurs engelures pendant le voyage, qui dure presque six semaines.

février 22, 1813

Région du Saint-Laurent 

Bataille d’Ogdensburg

Le lieutenant-colonel George Macdonnell dirige une attaque menée sur la glace contre Ogdensburg, New York, s’assurant le contrôle de la ville. Celle-ci n’est plus munie d’une garnison pour tout le reste de la guerre.

avril 27, 1813

Fort York

Région de Niagara 

Invasion et incendie de York

Les forces américaines menées par le brigadier-général Zebulon Pike lancent une invasion navale contre York (aujourd’hui Toronto), la capitale du Haut-Canada. Les Américains assiègent, pillent et incendient la ville. La milice locale riposte avec des actes de sabotage; ses membres mettent feu au grand magasin (poudrière) du fort York, tuant ou blessant plus de 240 occupants américains. Le NSM Sir Isaac Brock, un sloop dont la construction n’est pas tout à fait terminée, est aussi incendié afin que les Américains ne puissent l’utiliser.

mai 01, 1813

Région Ouest 

Siège du fort Meigs

Le général Henry Procter mène une troupe de Britanniques, de Shawnees, de Chippewas, de Mississaugas et d’Ottawas à l’assaut du fort Meigs, dans le nord de l’Ontario. Le siège prend fin après quatre jours, à l’arrivée d’une troupe de miliciens du Kentucky.

mai 08, 1813

Région Ouest 

Bataille près du fort Meigs

Des troupes sous les ordres du brigadier-général Procter et du chef Tecumseh ont le dessus sur une force américaine qui tente de libérer le fort Meigs.

mai 24, 1813

Région de Niagara 

Les États-Unis bombardent le fort George

Les fortifications sont en grande partie détruites par des batteries américaines à travers la rivière Niagara, au fort Niagara. Des « boulets rouges » américains, soit des boulets de canon chauffés au rouge, mettent le feu à fort George.

mai 27, 1813

Région de Niagara 

Les Britanniques abandonnent le fort George

Sous la menace d’une invasion américaine plus importante, le brigadier-général John Vincent ordonne l’abandon du fort George, consumé par les flammes. Ce déplacement expose cependant toute la ligne britannique sur la frontière du Niagara, qui en conformité avec les ordres de John Vincent est abandonnée depuis le sud des hauteurs de Queenston jusqu’au fort Érié.

mai 29, 1813

La guerre sur les Grands Lacs 

Attaque de Sackets Harbor

Des forces terrestres et navales britanniques attaquent Sackets Harbor afin de détruire le chantier maritime américain et une frégate sur les attinages (qui sera nommée plus tard General Pike). L’attaque est plus ou moins fructueuse, et on ne parvient à détruire ni le chantier ni la frégate.

juin 01, 1813

HMS « Shannon »

Côtes de l’Atlantique et du Golfe 

Capture du USS Chesapeake

Le NSM Shannon bat le USS Chesapeake et traîne le vaisseau américain jusque dans Halifax. Cette victoire restaure l’honneur de la Marine royale, qui a jusque-là essuyé plusieurs échecs lors d’affrontements maritimes.

juin 06, 1813

The Battle of Stoney Creek

Région de Niagara 

Bataille de Stoney Creek

Les forces armées britanniques lancent une attaque nocturne, prenant par surprise le campement américain de Stoney Creek. Les soldats britanniques réussissent en effet à découvrir le mot de passe des sentinelles ennemies, et ils déclarent la victoire après une nuit de combat rapproché et désorganisé. La bataille force l’invasion américaine à se retirer au fort George.

juin 09, 1813

Région de Niagara 

Les forces américaines abandonnent le fort Érié

Après la défaite de Stoney Creek, la présence américaine dans le Haut-Canada perd en confiance; Le fort Érié, occupé un temps par les Américains, est abandonné et récupéré plus tard par les Britanniques.

juin 19, 1813

La guerre sur les Grands Lacs 

Raid sur Sodus Point

Lors d’un assaut amphibie, le commodore britannique Yeo dérobe des ressources aux Américains et met le feu aux entrepôts de Sodus Point, New York.

juin 22, 1813

Région de Niagara  Figures importantes 

Marche de Laura Secord

Laura Secord, loyaliste du Haut-Canada, entend des troupes américaines postées au fort George discuter de leurs avancées prochaines; elle entame une marche de 30 km pour prévenir le commandant britannique, le lieutenant James FitzGibbon d’une attaque imminente de la part des Américains du fort George.

juin 24, 1813

Premières Nations  Région de Niagara 

Bataille de Beaver Dams

Un groupe de 400 guerriers mohawks et caughnawagas venus tant du Haut que du Bas-Canada, accompagnés de soldats britanniques, force la capitulation de près de 500 soldats américains là où se trouve aujourd’hui Thorold, en Ontario. Cette bataille représente la plus grande victoire des Premières Nations dans un conflit n’impliquant pas un nombre important de non-Autochtones.

juillet 05, 1813

Région de Niagara 

Raid sur le fort Schlosser

La milice canadienne que dirige le colonel Thomas Clark prend possession de magasins militaires à l’extrémité sud de la route de portage américaine près des chutes Niagara.

juillet 08, 1813

Région de Niagara 

Bataille de la ferme Butler

Un groupe d’une quarantaine de soldats d’infanterie américains tente d’attaquer par le flanc des forces autochtones composées de guerriers iroquois, mississaugas et ottawas à proximité de la ferme Butler. Les guerriers les prennent de court; après un violent affrontement, les victimes américaines sont au nombre de 20, et le reste du groupe se rend.

juillet 08, 1813

Région de Niagara 

Escarmouche à la ferme Corus

Une petite troupe de soldats britanniques, protégée par des guerriers des Six Nations, des Mississaugas et des Ottawas, se rend à la ferme de Casper Corus afin de récupérer une réserve de médicaments enterrée par Casper Corus après la prise du fort George, au mois de mai. Elle est toutefois chassée par une large armée de dragons et de soldats d’infanterie américains.

juillet 10, 1813

Région de Niagara 

Premier rassemblement de volontaires canadiens

Une unité militaire composée de renégats canadiens se joint aux Américains au fort George. Le commandant Joseph Willcocks, membre siégeant de l’Assemblée législative du Haut-Canada, impose alors un règne de terreur dans la région de Niagara qui dure jusqu’au mois de décembre. Plusieurs des habitants de la région restés loyaux à l’Angleterre, dontceux qui ont « prêté serment » de ne pas se battre, sont pris en otage et emprisonnés aux États-Unis.

juillet 29, 1813

Région du Saint-Laurent 

Raids britanniques autour du lac Champlain

Basé au fort Saint-Jean, le colonel John Murray commence à lancer des attaques contre les villages américains entourant le lac Champlain.

août 02, 1813

Région Ouest 

Assaut du fort Stephenson

Des troupes britanniques, canadiennes et autochtones lancent une attaque contre le fort Stephenson, en Ohio, mais sont incapables de ravir le fort aux défenseurs américains.

août 08, 1813

La guerre sur les Grands Lacs 

Les navires américains USS Hamilton et USS Scourge chavirent

Deux goélettes américaines coulent lors d’un grain sur le lac Ontario, une tragédie qui fait plus de 80 victimes.

août 10, 1813

La guerre sur les Grands Lacs 

106. Capture des navires américains USS Julia et USS Growler

Lors d’un affrontement près de Twelve Mile Creek sur le lac Ontario, la flotte britannique capture les goélettes américaines USS Julia etUSS Growler.

août 14, 1813

Région de Niagara 

Affrontement à la ferme Ball

Les forces américaines menées par le brigadier-général Peter Porter prennent le dessus lors d’un affrontement avec des guerriers alliés aux Britanniques, près de Niagara-on-the-Lake, dans le Haut-Canada.

septembre 05, 1813

Côtes de l’Atlantique et du Golfe 

Le NSM Boxer contre le USS Enterprise

Une bataille navale opposant le NSM Boxer et le USS Enterprise, au large de la côte du Maine, se conclut par la capitulation du Boxer. Le vaisseau est traîné jusqu’à Portland, dans le Maine. Les commandants des deux navires, tués tous les deux au cours de l’affrontement, sont enterrés avec les honneurs.

septembre 10, 1813

La guerre sur les Grands Lacs 

Bataille du lac Érié

La flotte britannique est forcée de se rendre à l’amiral Perry à Put-in-Bay, cédant aux Américains le contrôle du lac Érié pour le reste de la guerre.

septembre 22, 1813

Région Ouest 

Amherstburg abandonnée

Amherstburg est abandonnée et incendiée par les Britanniques à l’approche des troupes américaines. Le major-général britannique Henry Procter et ses hommes commencent à se retirer le long de la rivière Thames en direction de Moraviantown, en compagnie de Tecumseh et de ses guerriers.

octobre 01, 1813

Région du Saint-Laurent 

Engagement à Four Corners

Le lieutenant-colonel Charles-Michel de Salaberry surprend un campement américain de 5000 hommes avec seulement 50 des siens et un groupe de guerriers des Premières Nations.

octobre 02, 1813

Figures importantes 

Arrivée des Afro-Américains à Halifax

Libérés par la Marine royale, 133 Afro-américains venus de la baie de Chesapeake arrivent à Halifax.

octobre 04, 1813

Région Ouest 

Bataille de McGregor’s Creek

Les forces américaines menées par William Henry Harrison se mesurent à l’arrière-garde britannique et autochtone que dirigent le major-général britannique Procter et le chef Tecumseh.

octobre 05, 1813

« Battle of the Thames »

Premières Nations  Région Ouest 

Bataille de la Thames (Moraviantown)

À Moraviantown, le major-général Procter décide de faire volte-face et d’affronter les forces américaines de William Henry Harrison qui les poursuivent. Les forces britanniques doivent s’incliner après un bref affrontement, tandis que les guerriers de Tecumseh offrent une résistance tenace. Tecumseh est tué sur le champ de bataille, et le reste de la troupe des Britanniques et des Autochtones battent en retraite.

octobre 05, 1813

Figures importantes 

John Richardson capturé

John Richardson, un Canadien servant dans l’armée britannique, est fait prisonnier à la bataille de la Thames, aussi connue sous le nom de bataille de Moraviantown. John Richardson connaîtrait plus tard un succès modeste en tant que premier romancier canadien.

octobre 05, 1813

Tecumseh, chef shawnee

Premières Nations  Figures importantes 

Mort de Tecumseh

Le chef shawnee Tecumseh est tué lors de la bataille de la Thames. Lui et son frère Tenskwatawa forment une confédération en 1805 afin de s’opposer à l’expansion américaine sur les territoires qui sont aujourd’hui le Michigan et l’Indiana. La mort de Tecumseh dissout en effet la Confédération de l’Ouest et, avec elle, tout espoir de créer une nation autochtone indépendante dans l’ancien Nord-Ouest.

octobre 06, 1813

Région Ouest 

Incendie de Fairfield sur la Thames

Après la bataille de la Thames, l’armée américaine pille et incendie Fairfield, un petit campement sur la rivière Thames, dans le Haut-Canada.

octobre 26, 1813

Guerre de 1812

Région du Saint-Laurent 

Bataille de Châteauguay

La plus importante attaque américaine de la guerre est lancée dans une tentative d’assiéger Montréal. Certaines des troupes américaines descendent le fleuve Saint-Laurent tandis que d’autres traversent l’État de New York pour atteindre le Bas-Canada. Lors de la bataille de Châteauguay (près d’Ormstown, au Québec), une armée terrestre américaine d’environ 3000 hommes est vaincue par près de 2000 Voltigeurs canadiens-français, Territoriaux et guerriers mohawks venus de Kahnawake sous les ordres du lieutenant-colonel Charles-Michel de Salaberry.

novembre 11, 1813

Guerre de 1812

Région du Saint-Laurent 

Bataille de la ferme Crysler

Les forces américaines le long du fleuve Saint-Laurent font une halte forcée lorsqu’ils sont vaincus à la bataille de la ferme Crysler près de Cornwall, en Ontario. Après leurs défaites aux batailles de Châteauguay et de la ferme Crysler, les Américains abandonnent la campagne du Saint-Laurent, laissant aux Britanniques le contrôle du fleuve.

décembre 10, 1813

Région de Niagara 

Les Américains abandonnent le fort George

Le major George McClure abandonne le fort George et ordonne que l’on incendie la ville de Newark pendant un blizzard. Des Canadiens renégats volontaires exécutent les ordres, chassant près de 400 civils.

décembre 15, 1813

Région Ouest 

Escarmouche à la maison de McCrae

Une division de trois officiers et de 36 hommes du 26e Régiment américain se rend aux 32 membres de la milice canadienne chez Thomas McCrae, dont la demeure est située à l’ouest de Chatham, dans le Haut-Canada.

décembre 16, 1813

Figures importantes 

Gordon Drummond prend les commandes

Le lieutenant-général Gordon Drummond prend les commandes dans le Haut-Canada. Il s’agit alors du premier officier général né au Canada servant dans l’armée britannique.

décembre 19, 1813

Fort Niagara (New York)

Région de Niagara 

Les Britanniques attaquent le fort Niagara

Lors d’une attaque nocturne, des bateaux sont transportés à terre sur 68 km depuis Burlington Heights par un groupe de 500 hommes, tant des soldats britanniques que des guerriers des Six Nations et de Caughnawaga et des Mohawks de St. Regis. Cette troupe reçoit l’ordre d’agir dans le plus grand silence et de n’utiliser que leurs baïonnettes. Ils parviennent ainsi à prendre contrôle du fort sans tirer un seul coup de feu.

décembre 19, 1813

Région de Niagara 

Engagement à Lewiston

Des alliés britanniques et autochtones, sous les ordres du major-général Phineas Riall, combattent des troupes américaines à Lewiston. Leur force détruit le village de Lewiston en guise de vengeance pour l’incendie de Newark.

décembre 29, 1813

Région de Niagara 

Incendie de Black Rock et de Buffalo

Environ 1500 troupes menées par le major-général Phineas Riall traversent la rivière Niagara et incendient les villages de Black Rock et de Buffalo.

mars 04, 1814

Région Ouest 

Bataille de Longwoods

Une troupe de soldats américains parvient à contrecarrer une tentative d’interception de la part de soldats britanniques et de guerriers chippewas, mississaugas, ottawas, delawares et wyandots près de Wardsville, dans ce qui est aujourd’hui le sud-ouest de l’Ontario.

mars 30, 1814

Région du Saint-Laurent 

Deuxième bataille du moulin de Lacolle

La petite garnison d’un avant-poste britannique, qui protège le gué de la rivière Lacolle, parvient avec l’aide de renforts à repousser une attaque américaine puissante mais mal exécutée de quelque 4000 hommes menée par le général Wilkinson.

mars 31, 1814

Contexte historique 

Entrée des alliés à Paris

Les armées alliées de Prusse, d’Autriche et de Russie pénètrent dans Paris, parviennent à vaincre Napoléon et rendent le pouvoir au monarque bourbon Louis XVIII.

avril 11, 1814

Contexte historique 

Napoléon abdique

L’abdication de Napoléon marque la fin des guerres napoléoniennes, permettant aux Britanniques d’envoyer davantage d’hommes et de navires en Amérique du Nord.

avril 20, 1814

Côtes de l’Atlantique et du Golfe 

Capitulation du USS Frolic

Le sloop américain USS Frolic, près de Portsmouth, au New Hampshire, s’incline devant la frégate NSM Orpheus et la goélette NSM Shelburne dans le détroit de Floride; il se rend après avoir été la cible de tirs de l’Orpheus.

avril 29, 1814

Côtes de l’Atlantique et du Golfe 

Le USS Peacock capture le NSM Epervier

Le USS Peacock capture le HMS Epervier au large de la côte de Floride et le met en fonction sous l’appellation USS Epervier.

mai 14, 1814

Région Ouest 

Les Américains attaquent Port Dover

Les forces américaines menées par le colonel John Campbell attaquent et incendient Port Dover et les communautés avoisinantes de Charlottesville, Patterson’s Creek et Long Point, dans le Haut-Canada.

mai 23, 1814

Région de Niagara 

Les Assises sanglantes d'Ancaster

Une série de procès a lieu, au cours desquels 19 hommes sont accusés d’avoir soutenu la cause des Américains. Ils sont accusés de haute trahison; quinze d’entre eux sont reconnus coupables, et huit sont pendus à Burlington Heights le 20 juillet 1814.

juillet 03, 1814

Région de Niagara 

Les Américains assiègent le fort Érié

Face à une force américaine en surnombre, le major Thomas Buck ne tire que quelques coups du canon du fort avant de se rendre.

juillet 05, 1814

Premières Nations  Région de Niagara 

Bataille de Chippawa

Pour la première fois pendant la guerre, les forces américaines vainquent un contingent britannique de même taille. De plus, des guerriers mohawks alliés aux Britanniques sont obligés d’affronter des compagnons guerriers des Six Nations, puisque les guerriers Sénécas de New York se sont joints aux forces américaines. Cette bataille mènera à celle de Lundy’s Lane.

juillet 11, 1814

Côtes de l’Atlantique et du Golfe 

Capitulation de la garnison du fort Sullivan, Maine

Le major Perley Putnam cède le fort Sullivan, qui protège la ville d’Easport sur l’île Moose dans le district du Maine, sans combattre. Les Britanniques prennent aussi possession des îles avoisinantes d’Allen et de Frederick.

juillet 17, 1814

Région Ouest 

Saisie de Prairie du Chien

Les Britanniques, les Canadiens, les Winnebagos, les Sacs et les Sioux parviennent à reconquérir un poste de traite de fourrures canadien à Prairie du Chien, dans le territoire du Wisconsin, après trois jours de combat. Il avait été saisi le 2 juin 1814 par des miliciens et des soldats américains menés par le gouverneur William Clark.

juillet 18, 1814

Région de Niagara 

Les Américains incendient le village de St. Davids

Un segment d’une milice américaine marche de Queenston à St. Davids, forçant le recul de la 1re milice de Lincoln. Les Américains s’emparent du village, le mettant à sac et incendiant la plupart des bâtiments.

juillet 20, 1814

Région Ouest 

Incendie du fort St. Joseph

Une expédition américaine explorant la partie supérieure des Grands Lacs accoste sur l’île St. Joseph. Une troupe à terre incendie le fort britannique abandonné et les entrepôts des commerçants de fourrures.

juillet 21, 1814

Région Ouest 

Destruction du premier canal de Sault Ste. Marie

Le premier canal de Sault Ste. Marie est bâti en 1798 par la Compagnie du Nord-Ouest afin d’éviter les dangereux rapides de la rivière. Il est détruit en 1814 par les forces américaines.

juillet 22, 1814

Premières Nations 

Second traité de Greenville

Un traité de paix est signé entre les États-Unis et les membres des nations wyandot, delaware, sénéca, shawnee, miami et potawatomi habitant l’Ohio, l’Indiana et le Michigan.

juillet 25, 1814

Région de Niagara 

Bataille de Lundy's Lane

Au cours de l’une des plus sanglantes batailles ayant eu lieu en sol canadien pendant la guerre, les troupes britanniques, les Territoriaux, la milice et des guerriers autochtones de la rivière Grand, menés par John Norton, affrontent les Américains près des chutes Niagara. On compte près de 900 morts pour chacun des clans. Le combat interrompt les avancées américaines dans le Haut-Canada puisque les troupes se retirent au fort Érié.

août 02, 1814

Région de Niagara 

Début du siège du fort Érié

Le siège du fort Érié est en réalité un blocus de la part des Britanniques pour leur propre fort situé à l’entrée de la rivière Niagara, de l’autre côté de Buffalo, New York, pris par les Américains le 3 juillet 1814.

août 04, 1814

Région Ouest 

Bataille de l’île Mackinac

Cinq vaisseaux américains transportant 700 soldats prennent d’assaut le fort George, sur l’île Makinac. Les Américains se retirent après avoir subi de lourdes pertes, laissant l’île aux Britanniques.

août 12, 1814

La guerre sur les Grands Lacs 

108. Capture des navires américains USS Ohio et USS Somers

Une attaque nocturne britannique menée par Alexander Dobbs permet de capturer deux navires américains, le USS Ohio et le USS Somers, qui avaient jeté l’ancre dans la rivière Niagara près du fort Érié.

août 13, 1814

La guerre sur les Grands Lacs 

Le NSM Nancy coule

Le NSM Nancy est coulé lors d’une attaque par un escadron américain dans la rivière Nottawasaga, dans le Haut-Canada.

août 13, 1814

Figures importantes 

Mort du sergent Joseph McKitrick de l’Île-du-Prince-Édouard

Le sergent Joseph McKitrick de l’Île-du-Prince-Édouard tombe au combat avec l’infanterie légère de Glengarry au fort Érié, dans le Haut-Canada. On croit qu’il s’agit du seul Prince-Édouardien tué pendant la guerre.

août 15, 1814

Fort Erie

Région de Niagara 

Attaque du fort Érié

Après deux jours de bombardements, les troupes britanniques et leurs alliés des Premières Nations, parmi lesquels on compte des guerriers des Six Nations, menés par le lieutenant-général Gordon Drummond, attaquent le fort en trois vagues. Les forces britanniques parviennent à se frayer un chemin jusqu’à l’intérieur du fort, mais l’explosion d’une poudrière tue plusieurs des assaillants, obligeant les autres à se retirer.

août 19, 1814

Côtes de l’Atlantique et du Golfe 

Saccage de Washington

Environ 4500 soldats britanniques descendent de leur navire à Benedict, dans le Maryland, et avancent vers la capitale américaine. Ils maîtrisent vite les gardes américains qui défendent Washington. Les Britanniques mettent à sac les bâtiments gouvernementaux, incendiant le Capitole américain et la Maison-Blanche. Les Américains détruisent eux-mêmes le chantier maritime de Washington afin d’éviter que les navires et les bâtiments ne tombent aux mains de leurs ennemis.

août 30, 1814

Prevost, sir George

Région du Saint-Laurent 

L’armée britannique envahit l’État de New York

Une force armée britannique comptant plus de 10 000 hommes sous les ordres de sir George Prevost traverse la frontière américaine et se dirige vers Plattsburgh.

septembre 01, 1814

Côtes de l’Atlantique et du Golfe 

Les Britanniques occupent Castine, Maine

Les Britanniques pénètrent dans la ville de Castine et l’occupent presque jusqu’à la fin du mois d’avril 1815, plus de quatre mois après le traité de paix.

septembre 03, 1814

La guerre sur les Grands Lacs 

Capture des navires américains USS Tigress et USS Scorpion

Une force canadienne et britannique composée de marins, de soldats et d’alliés autochtones et dirigée par les lieutenants Miller Worsley de la Marine royale et Andrew Bulger, capture le USS Tigress et le USS Scorpion, deux jours plus tard, après de féroces combats au corps à corps.

septembre 12, 1814

Figures importantes 

Mort de Robert Ross

Le commandant britannique Robert Ross, qui vainc l’armée américaine défendant Washington et incendie la ville, est tué lors d’une attaque à Baltimore, le 12 septembre 1814. Son corps est transporté à Halifax et enterré dans le cimetière d’Old Burying Ground.

septembre 13, 1814

Côtes de l’Atlantique et du Golfe 

Les Britanniques bombardent le fort McHenry

Les Britanniques bombardent sans succès le fort McHenry à Baltimore, dans le Maryland, une base de corsaires américaine d’importance. Après le bombardement, Francis Scott Key écrit les paroles de « La Bannière étoilée ».

septembre 14, 1814

Région du Saint-Laurent 

Bataille de Plattsburgh

Après avoir reçu des renforts d’Angleterre, sir George Prevost lance une attaque à la fois terrestre et navale contre les forces américaines postées à Sackets Harbor, New York. Les forces américaines affrontent les navires britanniques près de Plattsburgh, New York. Après la défaite de ces derniers, les forces terrestres reçoivent l’ordre de se retirer. Il s’agit de la dernière opération britannique d’envergure de la guerre.

octobre 19, 1814

Région de Niagara 

Bataille de Cook’s Mills

Après l’échec du siège du fort Érié, les Britanniques se retirent à Chippawa. Les forces américaines avancent au nord le long de Chippawa Creek et détruisent des réserves de grain à Cook’s Mills, non loin. Une colonne britannique affronte les Américains, et les deux côtés se retirent après plusieurs heures d’affrontements vains. Il s’agit sans doute de la dernière bataille de la péninsule du Niagara pendant la guerre.

octobre 22, 1814

Région Ouest 

Raid de Duncan McArthur dans le sud-ouest du Haut-Canada

Pendant l’automne de l’année 1814, le brigadier-général américain Duncan McArthur lance une opération militaire brutale afin de punir le peuple du Haut-Canada. Il pénètre donc dans la région avec une large armée à cheval, incendiant des demeures, pillant des fermes et volant quantité de chevaux et de bétail. La milice canadienne et des guerriers des Six Nations combattent Duncan McArthur et ses envahisseurs en plusieurs endroits, dont à Malcom’s Mills.

novembre 05, 1814

Région de Niagara 

Les forces américaines font exploser le fort Érié

Les Américains font exploser le fort Érié pendant leur évacuation de la région du Niagara. L’installation demeure en ruines jusqu’à sa restauration par la Commission des parcs du Niagara, dans les années 1930.

décembre 24, 1814

Contexte historique 

Traité de Gand

Au mois d'août, la Grande Bretagne et les États Unis entament des négociations de paix aux Pays Bas (dans un territoire qui appartient maintenant à la Belgique). Ces négociations se terminent par la signature du Traité de Gand, la veille de Noël. Les Britanniques insistent pour que les deux gouvernements ratifient le traité avant son entrée en vigueur. En effet, les Américains ont refusé de signer les trois traités précédents. Le traité de Gand est ratifié par le prince régent (qui deviendra le roi George IV) en décembre 1814, puis par les Américains en février 1815. Par conséquent, il met fin à la guerre.

janvier 08, 1815

la bataille de la Nouvelle-Orléans, Moran

Côtes de l’Atlantique et du Golfe 

Bataille de la Nouvelle-Orléans

Ignorant que le traité de Ghent a mis fin à la guerre de 1812 deux semaines plus tôt, des troupes britanniques et américaines s’affrontent pendant la bataille de La Nouvelle-Orléans. Au cours de ce qui sera la dernière grande bataille terrestre de la guerre, les forces américaines menées par le major-général Andrew Jackson repoussent les Britanniques, menés par le major-général sir Edward Pakenham, près de La Nouvelle-Orléans.

février 16, 1815

Contexte historique 

Le Congrès ratifie le traité de Ghent

La guerre de 1812 prend fin de façon officielle avec l’échange de ratifications à Washington.

juillet 01, 1815

Région Ouest 

Les États-Unis cèdent Amherstburg

La garnison américaine du colonel Butler rend le fort Amherstburg, capturé en septembre 1813, au lieutenant-colonel britannique R. James du 37e Régiment.

juillet 18, 1815

Contexte historique 

Les Britanniques évacuent le fort Mackinac

Après le traité de Ghent, les forces américaines réoccupent le fort Mackinac. Le fort George est renommé fort Holmes à la mémoire de major Holmes, tué pendant une attaque survenue en 1814.

avril 28, 1817

Contexte historique 

Accord Rush-Bagot

Cet accord démilitarise les Grands Lacs et, avec la Convention de 1818, renforce la frontière entre les États-Unis et l’Amérique du Nord britannique.

novembre 25, 1817

Contexte historique 

Décisions territoriales

Les commissaires des terres décrètent que les îles Moose, Dudley et Frederick appartiennent aux États-Unis, mais que toutes les autres îles de la baie de Passamaquoddy, et de l’île Grand Manan dans la baie de Fundy, font partie du Nouveau-Brunswick.

juin 30, 1818

Contexte historique 

Les forces britanniques se retirent de l’île Moose

Les forces britanniques quittent l’île Moose, mettant fin, quoiqu’en retard et de manière non officielle, à la guerre sur la côte atlantique.