Recherche pour "relations internationales"

Afficher 1-13 de 13 résultats
événement historique

Fin du conflit sur les déchets avec les Philippines

Les Philippines ont levé l’interdiction de voyager au Canada et d’avoir des contacts avec les autorités canadiennes. Ces interdictions avaient été imposées après que le Canada eut dépassé la date limite du 15 mai pour retirer 69 conteneurs d’expédition remplis de déchets. Les conteneurs avaient été étiquetés, à tort, comme des produits à recycler et étaient restés dans les ports philippins depuis plus de six ans. Le président des Philippines, Rodrigo Duterte, avait menacé de déclarer la guerre au Canada si les déchets n’étaient pas récupérés.

Article

Organisation des Nations Unies

L’Organisation des Nations Unies (ONU) est une organisation internationale qui compte parmi ses membres 193 pays et qui se consacre au maintien de la sécurité et de la paix mondiales, aux enjeux humanitaires, à la promotion du patrimoine culturel et à l’administration de systèmes de droit international, de transport, de commerce et de justice. Le Canada en est l’un des pays fondateurs et continue d’y jouer un rôle important aujourd’hui.

événement historique

La Chine met deux Canadiens en état d’arrestation pour espionnage

Deux Canadiens, détenus en Chine depuis décembre 2018, sont formellement arrêtés pour espionnage. Il s’agit vraisemblablement d’une mesure de représailles en réponse à l’arrestation de Meng Wanzhou, dirigeante de Huawei, qui a eu lieu le 1er décembre 2018 à Vancouver. De telles accusations pourraient valoir une peine de mort à Michael Kovrig, ancien diplomate, et à Michael Spavor, consultant qui facilite jusqu’à lors des voyages en Corée du Nord.

événement historique

John McCallum limogé de son poste d’ambassadeur du Canada en Chine.

Après avoir répété à plusieurs reprises que ce serait « formidable pour le Canada » si les États‑Unis mettaient fin à leur tentative d’extrader la directrice financière de Huawei, Meng Wanzhou, John McCallum a dû démissionner de son poste d’ambassadeur du Canada en Chine à la demande du premier ministre Justin Trudeau.

événement historique

Le Canada ferme temporairement son ambassade au Venezuela.

Le Canada a annoncé la fermeture de son ambassade à Caracas, au Venezuela. Le Canada avait appuyé Juan Guaido, chef de l’opposition, lorsqu’il s’était autoproclamé président, après que la réélection de Nicolas Maduro en mai 2018 eut été déclarée illégitime. Les diplomates canadiens ont appris que leurs visas ne seraient pas renouvelés, à l’issue de leur expiration, à la fin du mois. La ministre des Affaires étrangères Chrystia Freeland a déclaré : « Par conséquent, nous n’avons d’autre choix que de suspendre temporairement nos activités à l’ambassade du Canada au Venezuela, et ce, dès maintenant. » Le 9 juin, le Venezuela a fermé temporairement ses consulats à Vancouver, à Toronto et à Montréal. Toutefois, l’ambassade à Ottawa est restée ouverte.

Article

Moyenne puissance

En relations internationales, le terme moyenne puissance désigne un État qui exerce moins d’influence sur la scène mondiale qu’une superpuissance. Comme le terme l’indique, les moyennes puissances se placent vers le centre de l’échelle mesurant l’influence internationale d’un pays. Tandis que les superpuissances exercent une grande influence sur les autres pays, les moyennes puissances exercent une influence modérée. Le Canada était considéré une puissance moyenne lors de la période d’après-guerre, de 1945 jusqu’à environ 1960. Beaucoup d’historiens ont qualifié cette époque d’« âge d’or de la diplomatie canadienne ». Le Canada n’était pas aussi puissant ou proéminent que les États-Unis ou le Royaume-Uni à cette époque. Néanmoins, il était un acteur international qui influençait les évènements par son autorité morale, sa participation aux opérations de maintien de la paix et par médiation des conflits.

Article

Relations extérieures du Canada

Au cours de son histoire, le Canada a adopté des mesures de plus en plus ambitieuses pour passer d’une colonie britannique à une nation indépendante. Sa participation aux deux guerres mondiales s’est avérée une charnière de cette transition : ses sacrifices militaires lui ont donné la force et le courage de demander une voix qui lui est propre sur la scène internationale. Après les grandes guerres, le pays maintient sa place au sein d’alliances occidentales et mondiales. Cependant, ce sont ses relations avec les États‑Unis – d’une importance particulière pour sa sécurité et son commerce – qui dominent la politique étrangère canadienne depuis la Confédération.

Article

Le Canada et l'Organisation mondiale du commerce

L’Organisation mondiale du commerce (OMC) est la seule organisation internationale qui réglemente le commerce mondial. Elle est basée à Genève, en Suisse, et compte 164 pays membres, dont le Canada. Le pays joue un rôle central au sein de l’OMC et a également été un membre clé de l’Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce (GATT) qui l’a précédée. En plus de participer à l’élaboration des systèmes de règlement des différends de l’OMC, le Canada est l’un des pays les plus actifs dans le processus de règlement.

Article

Relations canado-américaines

Le Canada et les États-Unis ont une relation unique au monde. Ces deux États souverains occupent la grande partie de l’Amérique du Nord et partagent la plus longue frontière non défendue du monde. Ils dépendent l’un de l’autre pour le commerce, la sécurité continentale et la prospérité. Malgré des origines radicalement différentes, et une histoire de guerre, de conflit et de méfiance culturelle, les deux pays constituent un exemple moderne d’interdépendance et de coopération.

Article

Souveraineté

La souveraineté est un concept juridique abstrait qui comprend également des implications politiques, sociales et économiques. Sur le plan strictement juridique, la souveraineté désigne le pouvoir d’un État de se gouverner lui-même ainsi que ses sujets. De ce point de vue, la souveraineté est la plus haute source du droit. Après la création de la Confédération et la promulgation de l’Acte de l’Amérique du Nord britannique de 1867, le Parlement du Canada est demeuré sous l’autorité juridique du parlement britannique. En 1949, le Canada est devenu entièrement souverain vis-à-vis de la Grande-Bretagne en vertu de lois historiques promulguées, dont le Statut de Westminster (1931). La Loi constitutionnelle de 1982 a aboli ce qui restait de l’autorité de la Grande-Bretagne. Les enjeux de la souveraineté ont aussi été soulevés par les peuples autochtones au Canada et par les séparatistes au Québec. Ces derniers ont défendu pendant une certaine période le concept de souveraineté-association.