Recherche pour "Ottawa"

Afficher 1-5 de 5 résultats
Article

L'Orignal

L'Orignal, ON, agglomération, population 1 450 (recensement de 2016), 1403 (recensement de 2011). L'Original est située en bordure de la rivière des Outaouais, à 88 km à l'est d'Ottawa. En 1998, L’Orignal a été fusionnée dans le nouveau canton de Champlain. La ville de Vankleek Hill et les anciens cantons de West Hawkesbury et Longueil ont aussi fait partie de la fusion. La ville a été nommée d’après la Pointe à l’orignal, située à proximité.

Article

Région de la capitale

La région de la capitale nationale comprend les villes d’Ottawa, en Ontario, et de Gatineau, au Québec, ainsi que certaines parties des municipalités environnantes. La région s’étend sur une superficie totale d’environ 4715 km2. Si Ottawa est légalement la capitale du Canada, la région de la capitale nationale est reconnue, dans son ensemble, comme le siège du gouvernement fédéral. Un organisme fédéral, la Commission de la capitale nationale, représente le gouvernement pour la plupart des questions de planification dans la région, en coopération avec le gouvernement provincial et les administrations municipales. La totalité de la région est située sur le territoire traditionnel et non cédé des Algonquins.

Article

Sénateurs d'Ottawa

Les Sénateurs d’Ottawa sont une équipe de hockey professionnel de la Ligue nationale de hockey. Située à Ottawa en Ontario, l’équipe joue au centre Canadian Tire, un aréna de 18 500 places ouvert en 1996. Les Sénateurs de l’époque moderne, la deuxième équipe à jouer sous ce nom, ont débuté en LNH en 1992. L’équipe d’origine, dont le nom officiel était Ottawa Hockey Club, mais qui s’est fait connaître à partir de la fin des années 1910 sous le nom des Sénateurs, a dominé le hockey canadien au début du XXe siècle, remportant 11 fois la Coupe Stanley.

Article

Alanis Morissette

Alanis Nadine Morissette, auteure-compositrice-interprète, productrice, actrice et activiste (née le 1er juin 1974 à Ottawa, en Ontario). Alanis Morissette compte parmi les auteurs-compositeurs-interprètes canadiens les plus reconnus à l’international. À l’adolescence, elle acquiert déjà une certaine notoriété au Canada en remportant plusieurs prix Juno. Elle se hisse par la suite au sommet des palmarès mondiaux avec son premier album international, Jagged Little Pill (1995), caractérisé par un style rock alternatif unique en son genre. Vendu à plus de 16 millions d’exemplaires aux États-Unis et 33 millions d’exemplaires dans le monde entier, ce premier album bat simultanément deux records, soit celui du premier album le plus vendu pour une interprète féminine aux États-Unis, et celui du premier album le plus vendu de l’histoire dans le monde entier. C’est également l’album le plus vendu de la décennie, et le premier album d’un artiste canadien à être vendu à plus de deux millions d’exemplaires au Canada. « Reine incontestée du rock alternatif » selon le magazine Rolling Stone, Alanis Morissette détient treize prix Juno et sept prix Grammy. Ses albums, dont Supposed Former Infatuation Junkie (1998), Under Rug Swept (2002) et Flavors of Entanglement (2008), se sont vendus à plus de 60 millions d’exemplaires dans le monde entier. Également actrice et activiste, Alanis Morissette a été intronisée au Temple de la renommée de l’industrie canadienne de la musique et au Panthéon de la musique canadienne, en plus de se voir décerner une étoile sur l’Allée des célébrités canadiennes.

Article

Tony Golab

Anthony Charles Golab, plus couramment appelé Tony, C.M., joueur de football (né le 17 janvier 1919 à Windsor, en Ontario; décédé le 16 octobre 2016 à Ottawa, en Ontario). Surnommé le « golden boy » (garçon en or) du football canadien, Tony Golab était un joueur polyvalent, rugueux et puissant, membre de l’équipe des Rough Riders d’Ottawa. Capitaine d’aviation et pilote de l’ARC pendant la Deuxième Guerre mondiale, il a joué dans cette équipe de 1939 à 1941, puis, après l’interruption due à la guerre, de 1945 à 1950. Pour Ottawa, il a occupé des postes aussi bien en attaque qu’en défense, son style fougueux en ayant fait l’un des joueurs préférés des partisans. Il participe à quatre finales de la Coupe Grey, remportant celle de 1940. En 1941, il reçoit le prix du meilleur athlète masculin au Canada, une distinction aujourd’hui connue sous le nom de prix Lionel Conacher. Il est membre de l’Ordre du Canada, du Temple de la renommée du football canadien, du Panthéon des sports canadiens et de l’Ontario Sports Hall of Fame.