Recherche pour "Chemins de fer nationaux du Canada"

Afficher 41-60 de 161 résultats
Article

Histoire de la colonisation des prairies canadiennes

Les Prairies, aussi appelées les Plaines, décrivent une vaste région des « terres intérieures occidentales » du Canada qui est bordée par le lac Supérieur et les Rocheuses, le quarante-neuvième parallèle et le Bas-Arctique. La région se peuple au cours de six grandes vagues d’immigration s’étalant de la préhistoire à aujourd’hui. La migration depuis l’Asie, il y a environ 13 300 ans, engendre une population autochtone qui se compte entre 20 000 et 50 000 individus en 1640. Plusieurs milliers de commerçants de fourrure européens et canadiens, suivis de centaines d’immigrants britanniques, arrivent entre 1640 et 1840, créant des douzaines d’avant-postes ainsi qu’une colonisation de style européen dans la colonie de la rivière Rouge, où les Métis deviennent la plus importante portion de la population. La troisième vague, qui s’étend des années 1840 aux années 1890, consiste principalement, mais pas uniquement, de Canadiens d’ascendance britannique. La quatrième, et de loin la plus importante, est constituée de plusieurs nations, surtout européennes, et a lieu de 1897 à 1929, avec une interruption pendant et après la Première Guerre mondiale (1914-1922). La cinquième vague, composée de Canadiens d’autres provinces, d’Européens et d’immigrants d’autres pays, commence à la fin des années 1940 et se poursuit durant les années 1960. La sixième vague, qui commence au début des années 1970, est principalement composée de gens de l’hémisphère sud, et se poursuit, avec fluctuations, jusqu’à aujourd’hui. Tout au long du dernier siècle, la région connaît un exode continu de sa population qui migre dans d’autres régions du Canada, aux États-Unis et ailleurs.

Article

Île-du-Prince-Édouard

L’Île-du-Prince-Édouard est la plus petite province canadienne, constituant à peine 0,1 % de la superficie terrestre totale du Canada. Elle est située dans le Golfe du Saint-Laurent et est séparée de la Nouvelle‑Écosse et du Nouveau-Brunswick par le détroit de Northumberland. Ses premiers habitants, les Mi’kmaq l’appellent Abegweit, ce qui signifie « berceau dans les vagues », et Jacques Cartier en 1534 dit d’elle que c’est « la terre la plus belle que l’on puisse imaginer ». Le sol rougeâtre a toujours représenté la principale caractéristique de l’Île-du-Prince-Édouard et, avec la mer, le pilier de la population depuis le début du XVIIIesiècle.

Article

Peuples autochtones de la côte nord-ouest au Canada

La région culturelle de la côte nord-ouest, l’une des six comprises dans le territoire qui est aujourd’hui le Canada, rassemble plusieurs peuples autochtones, dont les Nuu-chah-nulth, les Kwakwaka’awkws, les Haïdas, le peuple salish de la côte et les Haislas. Sur le plan géographique, la région réunit des topographies extrêmes, allant de vastes plages à de profonds fjords en passant par des montagnes au sommet enneigé.

Article

Canadiens ukrainiens (Ukraino-Canadiens ou Canadiens d'origine ukrainienne)

Des immigrants d’origine ukrainienne arrivent au Canada à partir du 19e siècle. La première vague s’y établit, à la demande du gouvernement canadien afin d'y pratiquer l’agriculture. Pendant la Première Guerre mondiale, des milliers d’entre eux sont incarcérés à titre d’ennemis en raison de leurs origines austro-hongroises. Selon le recensement réalisé en 2016, 1 359 655 Canadiens (soit 3,8 % de la population canadienne) sont d’origine ukrainienne et la majorité d’entre eux sont nés au Canada.

Article

Vancouver en vedette : Un milliardaire reclus réquisitionne un hôtel

Tôt dans la matinée du mardi 14 mars 1972, un vieil homme barbu aux cheveux longs se fraie un chemin dans le hall d’entrée du Bayshore Inn. Affublé d’un vieux peignoir et de sandales, il se présente encadré par plusieurs colosses. « C’est très joli », déclare-t-il. Il s’agit du milliardaire Howard Hughes et du début de l’une des visites les plus étranges que Vancouver ait jamais connues.

Article

Ivan P. Fellegi

Ivan Peter Fellegi, O.C., statisticien (né le 22 juin 1935 à Szeged, en Hongrie). Ivan Fellegi a occupé les fonctions de statisticien en chef chez Statistique Canada pendant 23 ans. Il y a introduit de nouvelles méthodes de collecte et de compilation de statistiques nationales. Il a également défendu, avec beaucoup d’énergie, l’indépendance de l’organisme par rapport au monde politique.

Éditorial

Vancouver en vedette : Une grotte exotique ouvre ses portes

Pour se divertir de manière un peu sophistiquée dans le Vancouver d’antan, il fallait aller « underground », dans une grotte où des stalactites tombent du plafond et des trésors de pirates luisent dans les coins faiblement éclairés. Pendant 44 ans, le Cave Supper Club (la « Cave ») accueille les artistes les plus réputés et les « showgirls » les plus jolies du monde. C’est un lieu à part, dans le discret Vancouver, où l’on peut aller passer une soirée de fin de semaine et assister à des représentations un peu hors-norme tout en sirotant des boissons exotiques.

Article

Rébellions de 1837–1838

Le Haut-Canada et le Bas-Canada sont bouleversés de 1837 à 1838 par des rébellions contre la Couronne britannique et la situation politique dans la colonie. Le soulèvement est plus important et plus violent au Bas-Canada.

Article

Robert H. Coats

Robert Hamilton Coats, MSRC, statisticien et journaliste (né le 25 juillet 1874 à Clinton, en Ontario; décédé le 7 février 1960 à Ottawa, en Ontario). Robert H. Coats a été le premier statisticien fédéral du Dominion du Canada (voir Statistique Canada). Il a été pendant 24 ans le statisticien en chef du pays. Au cours de sa carrière, il a modernisé et élargi les programmes canadiens de recensement et de collecte de données.

Article

Guerres iroquoises

Les guerres iroquoises, ou guerres franco-iroquoises, ont été une série de conflits  opposant, au 17e siècle, la Confédération haudenosaunee (aussi appelée Iroquois ou Cinq-Nations et dont à cette époque faisaient partie les Mohawks, les Oneidas, les Onondagas, les Cayugas et les Sénécas), d’autres groupes des Premières Nations et les forces coloniales françaises. Le déclenchement de ces guerres est associé à la concurrence dans le commerce des fourrures. Vers 1640, les Haudenosaunee ont lancé une campagne afin d’élargir leurs possessions territoriales et l’accès aux animaux comme le castor et le cerf. Les hostilités ont continué jusqu’à 1701, lorsque les Haudenosaunee ont conclu un traité de paix avec les Français. Ces guerres témoignent de la lutte intense pour le contrôle des ressources au début de l’ère coloniale et ont pour résultat la dispersion et la destruction permanentes de plusieurs premières nations des forêts de l’Est.

Article

Cordillère

Une cordillère est un système majeur de chaînes montagneuses, souvent parallèles, incluant les plateaux intermédiaires, les vallées et les plaines.