Recherche pour "Caribou"

Afficher 1-2 de 2 résultats
Article

Baker Lake (Qamani'tuaq)

Baker Lake (Qamani'tuaq en syllabaire inuktitut), hameau du Nunavut constitué en1977, population de2069personnes au recensement de2016, contre1872 en2011. Le hameau de Baker Lake est situé à l’extrémité nord‑ouest du lac Baker, à environ280km à l’ouest de l’embouchure de l’inlet Chesterfield sur la baie d’Hudson . Il se situe approximativement au centre géographique du Canada. Il s’agit de la seule collectivité inuite à l’intérieur des terres au Nunavut.

Éditorial

Animaux arctiques en voie de disparition

La liste des espèces menacées au Canada est longue.

En 2013, elle s’établit à 456 espèces. De ce nombre, plus de 40 pour cent sont considérées comme en voie d’extinction.

Quoiqu’on les trouve dans l’ensemble des provinces et des territoires canadiens, c’est dans l’Arctique qu’il est possible de saisir les raisons de leur déclin, parmi lesquelles on peut mentionner le changement climatique et la destruction de leurs habitats. Ainsi, les scientifiques ont constaté que les températures à proximité du Pôle Nord augmentent deux fois plus vite que partout ailleurs sur la planète, ce qui a pour conséquence la fonte de la glace de mer, une composante essentielle des écosystèmes de l’Arctique. Pendant ce temps, les communautés inuites observent d’importants changements dans les trajectoires de migration des animaux et une baisse importante de leur population : des éléments qui affectent directement la pratique de la chasse traditionnelle chez ces communautés.

Cette exposition vous propose de découvrir six espèces animales qui vivent avec difficultés les transformations environnementales que connaît actuellement l’Arctique canadien. Il s’agit de l’ours polaire, le caribou, le narval, la baleine boréale, le beluga (ou baleine blanche) et le morse. En plus d’y trouver des extraits de l’Encyclopédie canadienne qui vous fourniront des informations relatives aux défis que rencontre chacune de ces espèces, l’exposition présente des clichés du photographe de réputation internationale Paul Nicklen. Enfin, la contribution du journaliste Ashleigh Gaul de Yellowknife, sur la chasse au morse au Nunavut, met en évidence les liens étroits entre la destruction des habitats fauniques et la menace qui pèse sur la survie de la culture inuite.