Recherche pour "hymne national"

Afficher 1-10 de 10 résultats
Article

Bobby Clarke

Robert Earle « Bobby » Clarke, O.C., hockeyeur, cadre (né le 13 août 1949 à Flin Flon, au Manitoba). Le joueur de centre Bobby Clarke a passé 15 saisons dans la Ligue nationale de hockey (LNH) auprès des Flyers de Philadelphie. Il a aussi fait partie de l’équipe nationale du Canada, notamment pendant le tournoi de hockey Canada-URSS de 1972. Au cours de sa carrière dans la LNH, il a reçu le trophée Bill Masterton, le prix Lester B. Pearson (maintenant le trophée Ted Lindsay), le trophée Frank J. Selke et le trophée Lester Patrick. Il est triple récipiendaire du trophée Hart Memorial, a gagné la Coupe Stanley à deux reprises, en plus de recevoir, en 1975, le trophée Lou-Marsh de l’athlète canadien de l’année et le prix Lionel Conacher de l’athlète masculin de l’année. En 1987, il est intronisé au Temple de la renommée du hockey. Bobby Clarke fait également partie de la liste des 100 meilleurs hockeyeurs de l’histoire de la LNH. En 1981, il est nommé officier de l’Ordre du Canada.

Article

Don Cherry

Donald Stewart Cherry, surnommé « Grapes », commentateur du hockey à la télévision, entraîneur, joueur, propriétaire d’équipe (né le 5 février 1934 à Kingston, en Ontario). Don Cherry est surtout connu en tant qu’ancien analyste et commentateur du hockey, animateur de la séquence « Coach’s Corner » de l’émission Hockey Night in Canada. En tant que joueur de hockey, Cherry a gagné une Coupe Memorial, avec les Flyers de Barrie, en 1953, et a eu une longue carrière dans la Ligue américaine de hockey (LAH), remportant la Coupe Calder à quatre reprises. Il a été nommé entraîneur de l’année dans la LAH et dans la Ligue nationale de hockey (LNH) et a entraîné les Bruins de Boston, qu’il a conduit à deux finales de la Coupe Stanley, avant de prendre sa retraite d’entraîneur. Après avoir animé « Coach’s Corner » pendant 39 ans, il est devenu à la fois une icône canadienne et une personnalité sujette à caution. Surnommé « Grapes » (un jeu de mots sur son nom de famille et sur le terme « sour grapes » signifiant « dénigrement » ou « amertume »), ses opinions tranchantes et brutales en ont fait une source permanente de controverse. Tout au long de sa carrière à la télévision, il a dû faire face à des accusations de sectarisme et de racisme et a été licencié, en 2019, après avoir tenu des propos largement considérés comme racistes sur les immigrants. Cette même année, il a été intronisé au Temple de la renommée de la Ligue américaine de hockey.

Article

Jordin Tootoo

Jordin John Kudluk (« coup de tonnerre » en inuktitut) Tootoo, joueur de hockey. Né le 2 février 1983 à Churchill, au Manitoba. Jordin Tootoo est le premier joueur de hockey inuit à jouer en Ligue nationale de hockey (LNH). C’est son talent et sa résistance sur la glace qui ont attiré l’attention de la LNH lorsqu’il jouait ailier droit au hockey junior au Manitoba. En 2003, il s’est fait connaître des partisans de tout le pays lorsqu’il a été sélectionné pour Équipe Canada lors des Championnats du monde junior de hockey. Après avoir joué 13 saisons en LNH, il a pris sa retraite en 2018. Il  est devenu célèbre pour ses adresses à la jeunesse et pour le maintien de sa culture inuite.

Article

Tournoi de hockey Canada-URSS de 1972 (Série du siècle)

Pour beaucoup de Canadiens, le huitième et dernier match opposant Équipe Canada et l’Union soviétique en 1972 représente l’un des plus grands moments de l’histoire du sport au Canada. D’aucuns s’attendent à ce que le Canada l’emporte facilement contre l’URSS, mais cette confiance disparaît après le premier match se soldant par une défaite. Lors d’un dernier match tendu à Moscou, les deux équipes sont à égalité jusqu’aux toutes dernières secondes de la quatrième période, lorsque le Canadien Paul Henderson compte finalement le but gagnant. Ce tournoi aura un effet marquant et durable dans le monde du hockey au Canada et dans le reste du monde.

Article

Andrew Wiggins

Andrew Christian Wiggins (né le 23 février 1995 à Toronto, en Ontario). Andrew Wiggins est un joueur de basketball professionnel canadien évoluant au sein des Timberwolves du Minnesota de la National Basketball Association (NBA). Passant sa jeunesse à Vaughan, en Ontario, Andrew Wiggins s’est fait d’abord connaître à titre de meilleur joueur de basketball d’école secondaire au monde, puis comme membre de la deuxième équipe d’étoiles américaines au niveau collégial. En 2014, il est devenu le deuxième Canadien à être sélectionné au premier rang du repêchage de la NBA, puis a été nommé recrue de l’année au terme de la saison 2014-2015. Athlète canadien le mieux payé de tous les temps, Andrew Wiggins a aidé à trois reprises le Canada à remporter une médaille de bronze en compétition internationale.

Article

Mark Messier

Mark Douglas « Moose » Messier, joueur de hockey (né le 18 janvier 1961 à Edmonton, en Alberta). Attaquant talentueux ayant joué dans la Ligue nationale de hockey (LNH) pendant 25 saisons, il est considéré comme l’un des plus grands hockeyeurs de l’histoire. Mark Messier se situe tout près de plusieurs records de saison régulière de la LNH : il est troisième en points (1 887), huitième en buts (694), troisième en mentions d’aide (1 193) et deuxième en nombre de matchs joués (1 756). Il est également tout près de records pour les séries éliminatoires : il est deuxième de tous les temps en buts (109), en mentions d’aide (186) et en points (295) et quatrième en nombre de matchs joués (236). Reconnu pour son leadership, il devient tour à tour capitaine des Oilers d’Edmonton, des Rangers de New York et des Canucks de Vancouver. Il remporte aussi le trophée Hart en tant que joueur le plus utile aux Oilers en 1990 et aux Rangers en 1992. Mark Messier gagne six coupes Stanley et reçoit le trophée Conn Smythe en tant que joueur le plus utile durant les séries éliminatoires en 1984. Officier de l’Ordre du Canada, il est intronisé au Temple de la renommée du hockey, au Temple de la renommée des sports de l’Alberta et au Panthéon des sports canadiens, en plus de faire partie de l’Ordre du hockey au Canada.

Article

Steve Nash

Stephen John Nash, O.C., O.B.C., joueur de basketball (né le 7 février 1974 à Johannesburg, en Afrique du Sud). Beaucoup considèrent Steve Nash comme le plus grand joueur de basketball canadien de tous les temps. Nommé deux fois joueur le plus utile au sein de la National Basketball Association (NBA), premier Canadien à remporter cet honneur. À titre de meneur, il prend part à huit éditions du match des étoiles de la NBA. Il arrive également en troisième position pour le plus grand nombre d’aides dans l’histoire de la NBA, avec un total de 10 335 points, et deuxième en matière de lancers francs réussis, avec un taux de 90,43 % en carrière. Il a représenté le Canada lors de nombreuses compétitions internationales et mène l’équipe masculine senior aux quarts de finale à l’occasion des Jeux olympiques d’été de 2000 à Sydney. Steve Nash a obtenu à trois reprises le trophée Lionel Conacher, décerné au meilleur athlète masculin du Canada. En 2005, il remporte le trophée Lou-Marsh du meilleur athlète canadien. En 2007, il est nommé officier de l’Ordre du Canada. Il est également officier de l’Ordre de la Colombie-Britannique, figure sur l’Allée des célébrités canadiennes, est membre de la Ring of Honor des Suns de Phoenix et est intronisé au Naismith Memorial Basketball Hall of Fame. Le 27 mai 2020, il est nommé au Panthéon des sports canadiens; il sera officiellement intronisé en 2021.

Article

James Naismith

James Naismith, enseignant d’éducation physique, auteur, inventeur, aumônier et médecin (né le 6 novembre 1861 à Almonte, en Ontario; décédé le 28 novembre 1939 à Lawrence, au Kansas). James Naismith est principalement connu comme l’inventeur du basketball. Il a été le premier instructeur d’athlétisme à temps plein de l’université McGill, et a crée le programme de basketball de l’Université du Kansas à Lawrence, où il vit et travaille pendant 41 ans jusqu’à sa mort. Il est devenu le premier membre du Temple de la renommée du basketball en 1959. Il a été intronisé au Panthéon des sports canadiens et au Canada’s Walk of Fame à titre posthume. En 2010, les règles originales du basketball, qu’il a écrites à la main, trouvent preneur dans le cadre d’enchères pour 4,3 millions de dollars, un record pour un article sportif. 

Article

Willie O'Ree

Willie O’Ree, C. M., O.N.-B., joueur de hockey (né le 15 octobre 1935 à Fredericton, au Nouveau-Brunswick). Le 18 janvier 1958, Willie O’Ree devient le premier joueur de hockey noir à jouer dans la Ligue nationale de hockey (LNH). Au total, il joue au hockey de façon professionnelle pendant quelque 20 ans, dont 45 parties dans la LNH. Depuis 1998, Willie O’Ree est directeur du développement jeunesse et ambassadeur du programme de diversité de la LNH. Il a aussi dirigé le programme « Hockey is for Everyone ». Il a reçu le trophée Lester Patrick en 2003 pour sa contribution exceptionnelle au secteur du hockey aux États-Unis. En 2018, la LNH établit le prix du héros communautaire Willie O’Ree en son honneur. Willie O’Ree est membre de l’Ordre du Canada et de l’Ordre du Nouveau-Brunswick. Il est intronisé au Temple de la renommée du sport du Nouveau-Brunswick et au Temple de la renommée du hockey. Le 27 mai 2020, le Panthéon des sports canadiens le nomme au titre de bâtisseur et prévoit l’introniser officiellement en 2021.

Article

Coloured Hockey League

La Coloured Hockey League of the Maritimes (CHL) est une ligue de hockey composée exclusivement de joueurs noirs. Mise en place par des baptistes et des intellectuels noirs, cette ligue est fondée à Halifax, en Nouvelle-Écosse, en 1895. Elle est dissoute en 1911, puis reformée en 1925 avant d’être complètement abandonnée dans les années 1930. Le jeu dans cette ligue est reconnu comme étant particulièrement rapide, physique et novateur. La CHL a été conçue pour attirer les jeunes hommes noirs à l’église le dimanche en leur promettant la tenue, après le service religieux, d’un match de hockey entre églises rivales. Plus tard, sous l’influence du mouvement nationaliste noir et dans le contexte d’un intérêt grandissant pour le hockey, elle sera perçue comme un moteur potentiel pour l’obtention de l’égalité des Canadiens noirs. En janvier 2020, Postes Canada a lancé un timbre honorant la ligue.