Recherche pour "Pipeline"

Afficher 1-4 de 4 résultats
Article

Pipeline Keystone XL

Le Keystone XL est un projet de pipeline de 1947 km de long qui transportera du pétrole brut de l’Alberta jusqu’au Nebraska. Il est la propriété de TC Énergie, basée à Calgary. Le pipeline de 36 pouces de diamètre, nommé XL pour « export limited » (ou exportations limitées, en français), représente la quatrième section prévue du réseau de pipeline Keystone de TC Énergie. Bien que Keystone XL a reçu l’approbation fédérale des deux côtés de la frontière canado-américaine, le projet est néanmoins confronté à une opposition importante et à des contestations judiciaires pour des raisons environnementales. En mars 2020, TC Énergie a annoncé qu’elle commencerait à construire le pipeline, soutenu par un investissement du gouvernement de l’Alberta.

Article

Projet de pipeline Northern Gateway

Le projet de pipeline Northern Gateway, d’une valeur de 7,9 milliards, est soumis par Enbridge en 2008. Il est d’abord destiné à transporter dubitumedilué (le «dilbit») sur environ 1 170km, de Bruderheim, en Alberta, à un terminal situé sur l’océan Pacifique, à Kitimat, en Colombie-Britannique. Selon Enbridge, ce projet devrait générer 1,2 milliard de dollars en impôts pour la Colombie-Britannique en plus de créer 560 emplois. La Cour d’appel fédérale a annulé l’approbation du pipeline en 2016. La même année, le gouvernement libéral du premier ministre Justin Trudeau a rejeté le projet.

Article

Programme de remplacement de la canalisation 3

Le programme de remplacement de la canalisation3 (parfois surnommé L3RP) est une mise à niveau du pipeline principal d’Enbridge. Le pipeline de pétrole brut déjà existant relie Hardisty, en Alberta, à Superior, dans le Wisconsin. La modernisation, longue de 1 660km, constitue le plus ambitieux projet d’infrastructure énergétique jamais entrepris par Enbridge, entreprise basée à Calgary.

Article

Projet d'expansion du pipeline Trans Mountain

Le projet d’expansion du Trans Mountain Pipeline est un projet de construction d’environ 980km de nouvelles canalisations, dont la plupart seront parallèles à l’oléoduc Trans Mountain existant. Le nouveau tracé permettrait d’acheminer du bitume dilué, ou «dilbit», depuis Edmonton, en Alberta, jusqu’à Burnaby, en Colombie-Britannique, faisant passer la capacité du réseau de pipelines de 300 000 barils par jour à 890 000 barils par jour.

//